background preloader

Innovation management

Facebook Twitter

Lecko posted on LinkedIn. Étude : impact de Getting Things Done sur la productivité en entreprise | IN EXCELSIS | Getting Things Done | Liberating Structures | Empathie et assertivité en milieu professionnel. Management : Quel Impact Du Digital Sur La Gestion De Projet. GettyImages-1148369292 | Source : GettyImage L’écosystème du management de projet a radicalement changé en l’espace de 20 ans. Dans une aire digitalisée, le chef de projet doit sans cesse innover plaçant également l’aspect collaboratif au cœur du travail d’équipe. Si les savoir-faire technologiques nécessitent un apprentissage, les nouveaux chefs de projets doivent s’imposer comme les managers du changement. Suite aux bouleversements majeurs survenus dans le monde du travail au cours des deux décennies passées, l’écosystème du management de projet a changé.

Les meilleurs chefs de projet innovent désormais continuellement dans le cadre de leur activité afin d’améliorer les résultats et de maximiser leur impact commercial. Il existe une différence fondamentale entre les entreprises tirant leur prospérité des technologies disruptives et celles qui y peinent : les individus responsables de la gestion des projets. La collaboration est au cœur d’un management réussi. Changer votre style de management pour réussir la transformation numérique. Le numérique métamorphose les manières de consommer et de faire des affaires. Si votre entreprise ne vise qu’à s’ajuster, elle ne survivra pas. Il est impératif de transformer vos façons d’agir, et la seule façon d’y arriver est primo de changer votre style de management.

Le numérique régit maintenant les activités socio-économiques La numérisation est la conversion de l’information : texte, image, son, vidéo, savoir, etc. en nombres, pouvant ainsi être entreposée, traitée et échangée via des supports informatiques. Elle est devenue un phénomène sociétal mondial grâce à l’accessibilité de l’Internet, maintenant même mobile, combinée à la miniaturisation, la sophistication et la convivialité des nouveaux et multiples moyens de communication.

Ainsi les téléphones intelligents, tablettes, objets connectés, réseaux sociaux, etc. ont propulsé la diffusion et l’échange de connaissances. Un leadership collectif, distribué entre ceux qui ont le désir, la compétence et la capacité d’agir. Finis les managers cogneurs, place aux facilitateurs. Son style de management était réputé cassant du temps où il travaillait chez Renault.

Quand il est arrivé, en 2014, à la tête du groupe PSA au bord de la faillite, Carlos Tavares a changé de méthode. Son nouveau mantra ? L'écoute active. En réunion, ce patron s'oblige à se taire pour mieux faire émerger les idées de ses collaborateurs. «C'est dur, mais j'ai appris à me soigner», confiait-il récemment au journal Les Echos.

Cette soudaine modestie s'est avérée payante. Fini le temps où, en manager de droit divin, il suffisait de taper du poing sur la table pour mettre ses troupes en ordre de bataille. Mais alors quel est le profil idéal du manager que traquent aujourd'hui cabinets de recrutement et entreprises ? >> Notre service - Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Bien sûr, le management diffère selon la situation. Il s'agit de se montrer inspirant. Attention : inviter ses collaborateurs à coopérer ne signifie pas tomber dans le piège du consensus mou. Loaded: 0% Progress: 0% Opinion | Éloge de la lenteur en management. Manager, as-tu du coeur. Article coécrit avec Marine de Cherisey Cette interpellation de notre cœur dans le sens de courage par Corneille dans le Cid résonne encore aujourd’hui avec la même acuité : manager, as-tu du cœur ?

Peut-être pas suffisamment si l’on en croit l’étude IFOP-MPI qui interrogeait les salariés des grandes entreprises : selon eux, 34% des managers ne savent pas prendre de décisions courageuses. Ce ressenti surprenant nous questionne directement sur la place du courage en entreprise, et en particulier sur celui attendu de la part d’un manager. Si l’on s’en tient à l’étymologie du terme décider, il en faut, en effet, du courage ! Car décider, c’est trancher dans l’incertitude. Trancher, abandonner, tuer les alternatives… et ce, de surcroît, en l’absence de plus en plus criante de certitude dans un monde VUCA (volatil, incertain, complexe et ambigu).

‘Haut les cœurs’ pour agir et renoncer au si confortable statu quo D’une part, l’Homme a une forte aversion à la perte. SWARM : la nouvelle méthode de management 4.0. L’entreprise 4.0, la transformation digitale, l’organisation organo-intuitive et son management de type « harmocratie » sont-ils seulement des termes à la mode ou une vraie tendance ? Faute de main d’œuvre, l’industrie allemande est en train de mettre en œuvre la robotisation de son industrie, pour les années qui viennent.

Par conséquent, la question d’une organisation cohérente avec un monde beaucoup plus digital, décentralisé, agile se pose. Une solution semble émerger : l’organisation SWARM. Que veut dire SWARM ? Seule une organisation agile permet de travailler avec efficience dans une perspective 4.0. C’est le cas de l’organisation SWARM, ouverte et transparente. SWARM signifie un essaim d’abeilles.

Découvrez l’article sur la mise en place d’une exemplarité managériale : Manager de managers, faites preuve d’exemplarité Quels sont les avantages de SWARM ? Il existe plusieurs avantages à une organisation SWARM : Quelles sont les caractéristiques d’une telle organisation ? 5 clés pour une stratégie de gestion des talents réussie. La gestion des talents est devenue une préoccupation majeure des décideurs d’entreprise.

Transformation digitale oblige, les nouvelles technologies jouent un rôle important dans la mise en place d’une stratégie efficiente, tant pour le recrutement que la rétention des collaborateurs. En effet, la gestion des talents couvre de nombreux processus : recrutement, intégration, gestion de la performance, mobilités… Pour une stratégie réussie, voici 5 conseils à suivre. 1. Talent et gestion des talents sont deux choses différentes Pour réussir un projet de formation et de développement des talents, il est important de savoir de quoi il s’agit. Compte tenu des volumes de données collectées et disponibles, élaborer une stratégie de gestion des talents efficace ne peut être possible sans un système d’information adapté. 2.

Pour les responsables RH, il est donc primordial d’identifier les freins à l’implémentation d’une telle politique. 3. 4. 5. Geoffroy de Lestrange. Le coin des innovations – Lab RH. Management : Gérer les Injonctions Contradictoires. La littérature dédiée au management des entreprises est florissante et bourrée de recettes : comment réussir, comment être le meilleur, comment être charismatique, etc. Et également d’injonctions contradictoires : soyez ambitieux mais modeste, allez vite mais prenez le temps de réfléchir, partagez vos idées mais ne trahissez aucun secret. Bref, la schizophrénie paranoïde guette les managers de talent, sans compter ceux qui, épargnés par ce double syndrome, s’en iront se réfugier dans leur zone de confort pour n’en jamais plus sortir. Nous avons recensé quelques-unes de ces recettes et injonctions parmi les plus courantes, que nous avons regroupées selon trois catégories de “travers”.

Les travers stratégiques Premier travers : affirmer que “la data est le pilier de la réflexion stratégique”. Deuxième travers : “une stratégie gagnante passe forcément par l’innovation“. Troisième travers : “il faut per-son-na-li-ser”. Les travers organisationnels Premiers travers : le mouvement perpétuel. Le mal management, la vraie crise des services publics. Manager ne fait plus rêver. Innovation : Passons de la "Culture de l'échec"​ à la "Culture de l'essai"​ !

Le facilitateur est un alchimiste, un subtile équilibre nécessaire pour créer la collaboration ! Concevoir des dynamiques collaboratives puissantes et entraînantes n’est pas chose aisée. Pour tout facilitateur, outre le plongeon dans un sujet que nous ne connaissons généralement pas, et dont il faut le jour J avoir une maîtrise suffisante pour l’animer (sans en être expert bien entendu, nous ne sommes pas là pour ça !) , il faut surtout construire une dynamique, des activités, des outils qui vont permettre au groupe d’avancer sur son sujet en mobilisant efficacement l’intelligence de tous.

La préparation d’un atelier collaboratif est une vraie phase de conception (de design au sens anglo-saxons du terme) d’expérience de travail, qui doit jouer avec de multiples paramètres pour se concrétiser dans un subtil et fragile équilibre. Un équilibre qui va embarquer les participants dans une expérience nouvelle, fluide, créative et productive. Qui va les faire débloquer leur sujet, booster leur projet sans qu’ils s’en soient vraiment rendu compte. Bref. Guide atelier oser l innovation RH. « Paradoxalement, la mission d’une direction de l’innovation n’est pas d’innover » | Les Echos.

Link.medium. Manager en 2018 : un changement de posture et de méthodes avant tout ! Les 3 principales méthodes à retenir Issues du digital et initialement appliquées à des transformations plutôt technologiques, ces méthodes ont finalement permis, petit à petit et par rayonnement, de faire émerger de nouveaux modes de travail et d’organisation. Voici les trois méthodes les plus répandues. Méthodes agiles Ces méthodes proposent de nouvelles approches de pilotage et de réalisation de projets. Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils.Un logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive.La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

Ces quatre valeurs déclinées en douze principes opérationnels constituent le « manifeste agile ». Design Thinking Lean Startup Le lean startup se nourrit des Méthodes Agiles et du Design Thinking pour naviguer à vue dans un contexte d’incertitude forte avec des moyens réduits. Cécile Dejoux, Du manager agile au leader designer. L’innovation managériale de A à Z. Commençons par ces deux chiffres : 94 % des managers pensent être de bons managers et seulement 64 % des managés partagent ce point de vue.Une entreprise avec des équipes engagées est 22 % plus rentable.

Sachant que le manager est en prise directe avec 95 % des leviers de l’engagement, les équations sont vite posées. Quel management pour quel niveau d’engagement et pour quel résultat global ? Quel management pour quelle Qualité de Vie au Travail ? Téléchargez la carte d'identité du manager de demain 1. La société a changé mais l’entreprise, elle, est restée longtemps figée. Voilà pourquoi aujourd’hui de toutes parts l’entreprise réalise son besoin d’évoluer en termes de rapports humains – en particulier managériaux – et en termes de digitalisation. C. Les plus jeunes qui entrent dans l’entreprise ont grandi avec le numérique et de nouveaux modes de travail. . « ce qui différencie deux générations » 2. La grille d’analyse proposée par Frederic Laloux est très éclairante. 3. 4. La bienveillance en question.