background preloader

Corps humain et santé

Facebook Twitter

Le diabète : un dérèglement du sens du temps ? On suspecte depuis plusieurs années que le rythme auquel le pancréas sécrète l'insuline, la principale hormone régulant la concentration de glucose dans le sang, est modifié chez les diabétiques de type 2, qui souffrent d'une insensibilité des cellules de leur organisme à l’insuline.

Le diabète : un dérèglement du sens du temps ?

Plusieurs équipes américaines, coordonnées par Joe Bass, à Chicago, suggèrent aujourd'hui que le fonctionnement anormal de l'horloge biologique mise en jeu dans les cellules pancréatiques contribue au diabète de type 2. Chez les mammifères, cette horloge est composée essentiellement de deux boucles de protéines qui se régulent l’une l’autre. Les facteurs de transcription CLOCK et BMAL1 régulent la production des protéines PER et CRY qui, à leur tour, inhibent leur propre production en se fixant sur les facteurs CLOCK et BMAL1. Des virus à diabète ? Les maladies auto-immunes résultent de la destruction de certains tissus par les propres cellules immunitaires de l'individu.

Des virus à diabète ?

Parmi les facteurs susceptibles de déclencher de telles réactions, des virus ont été mis en cause. C'est le cas des entérovirus. Transmis par voie respiratoire ou contamination fécale, ils provoquent généralement des infections bénignes et des syndromes grippaux, mais sont aussi associés à des maladies inflammatoires, telles que la myocardite (inflammation du cœur) ou la pancréatite (inflammation du pancréas). Sans titre. Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Christian Boitard, directeur de recherche à l’Inserm et diabétologue à l’hôpital Cochin, Paris - Avril 2014.

sans titre

Le diabète correspond à une élévation prolongée de la concentration de glucose dans le sang. Ce dérèglement peut avoir plusieurs origines. Sans titre. Données épidémiologiques / Diabète / Maladies chroniques et traumatismes / Dossiers thématiques / Accueil. Le diabète de type II. Auteur : Gilles Furelaud Table des matières 1.

Le diabète de type II

Introduction Le diabète de type II (anciennement nommé diabète gras) se déclare en général après l'âge de 40 ans. Il est dû au développement d'une résistance à l'insuline (les cellules cibles de cette hormones ne répondent pas suffisamment) et à un taux de glucose sanguin trop élevé (hyperglycémie). Les sujets atteints de diabète de type II ne sont pas (initialement) traitables par l'insuline qui est correctement secrétée. 2. La pathologie initiale, chez les diabétiques de type II, est donc une hyperglycémie chronique.

Cette hyperglycémie a plusieurs conséquences néfastes pour l'organisme. Le glucose peut aussi établir des liaisons covalentes avec des protéines sanguines, et ainsi altérer leurs fonctions (c'est la glycation, liaison non-enzymatique de sucre sur une protéine, à ne pas confondre avec la glycosylation qui corresond à l'ajout physiologique de motifs glucidiques lors de la maturation post-traductionnelle des protéines). 3. 4. Un premier traitement du diabète de type 1. C'est un formidable espoir pour les diabétiques.

Un premier traitement du diabète de type 1

Pour la première fois, une équipe de chercheurs européens coordonnée par Lucienne Chatenoud de l'unité Inserm « Diabète de type 1 : mécanismes et traitements immunologiques » est parvenue à obtenir des rémissions à long terme du diabète de type 1, après seulement six jours de traitement par un anticorps spécifique des lymphocytes T. Chez une proportion importante des patients traités précocement les besoins en insuline sont très nettement réduits, et ce, même après 18 mois de suivi. Ces résultats publiés dans l'édition du 23 juin du New England Journal of Medicine permettront, s'ils se poursuivent à plus long terme, de prévenir ou de réduire les complications du diabète en fonction du stade de la maladie. Ce principe pourrait également s'appliquer à d'autres maladies immunitaires telles que la sclérose en plaque, le psoriasis ou encore les maladies inflammatoires de l'intestin.

Les anticorps monoclonaux : une piste suivie depuis 10 ans. TP10 : Étude d’une maladie métabolique multifactorielle, le diabète de type II. Selon l’OMS, le nombre de diabétiques dans le monde serait aujourd’hui d’environ 246 millions contre 194 millions en 1997.

TP10 : Étude d’une maladie métabolique multifactorielle, le diabète de type II

Toujours selon l’OMS, il y aura 300 millions de diabétique dans le monde en 2025. Le diabète, troisième partie, la régulation de la glycémie. B - La régulation de la glycémie Expériences historiques démontrant le rôle du pancréas En 1889, Von Mehring et Minkowski (Allemagne) mettent au point la technique et décrivent les effets de la pancréatectomie (ablation du pancréas) partielle ou totale chez le chien.

Le diabète, troisième partie, la régulation de la glycémie

Mêmes travaux en 1890-1992 par Hedon (France). En 1893, Laguesse démontre le caractère endocrine (ou hormonal) des îlots de cellules qui avaient été décrits en 1869 par Langerhans. L'expérience est réalisée en plusieurs temps : Pancréatectomie totale chez un chien. Des prélèvements de sang sont régulièrement effectués et on y dose la glycémie.

Le rôle du pancréas est ainsi clairement démontré quant à la régulation du glucose sanguin. Photothèque, histologie animale, pancréas. Diabète. Le fructose est le principal moteur du diabète. Un atlas des cellules humaines pour "révolutionner le traitement des maladies" LA TRIBUNE - Que peut apporter concrètement cet atlas des cellules humaines à la science ?

Un atlas des cellules humaines pour "révolutionner le traitement des maladies"

AVIV REGEV & SARAH TEICHMANN - Aujourd'hui, on ne connaît pas le nombre de types de cellules (élément de base fonctionnel et structural qui compose les tissus et les organes des êtres vivants, Ndlr) différentes existant dans le corps. Cet atlas des cellules humaines nous permettra de mieux connaître la nature du corps. Il consiste à réaliser une cartographie de référence dédiée au corps humain, en recensant le type et la propriété des cellules humaines, à travers tous les tissus et les organes. Animation : le coeur et la circulation - [Documents svt] Pdf Chap5.