background preloader

Enquêtes nutritionnelles, de tendances et prospectives OUTRE MER

Facebook Twitter

LA 1ERE 01/09/20 Pointe-à-Pitre : La cantine au centre des préoccupations de la rentrée. Après les révélations d'Harry Durimel sur les finances de la ville, des interrogations subsistent sur l’organisation de la restauration scolaire pour cette rentrée.

LA 1ERE 01/09/20 Pointe-à-Pitre : La cantine au centre des préoccupations de la rentrée

En ce 1er jour d'école, les parents d’élèves sont dans l’expectative. La collectivité recherche des solutions. Claudia Ledezert et Christelle Théophile • Publié le 1 septembre 2020 à 15h17, mis à jour le 1 septembre 2020 à 19h58 Il faudra encore attendre un peu pour rassurer complètement les parents sur la restauration scolaire dans les écoles de Pointe-à-Pitre. Une réunion doit se tenir ce mardi soir à l’hôtel de ville avec le Département, la Région, des organisations patronales, des anciens prestataires et des parents d’élèves pour gérer l’urgence de la rentrée et apporter des solutions pérennes. Une dette importante La dette de la collectivité envers la ville des Abymes s’élève à 1 millions d’euros. SANTE PUBLIQUE FRANCE 26/06/19 Surveillance nutritionnelle en outre-mer. Compte tenu de leurs situations géographiques, économiques et démographiques, les territoires d’Outre-mer rencontrent des problèmes nutritionnels, qui sont différents d’une zone à l’autre.

SANTE PUBLIQUE FRANCE 26/06/19 Surveillance nutritionnelle en outre-mer

Les connaître permet d’identifier les cibles prioritaires d’actions de santé publique… L’étude Escal : enquête sur la santé et les comportements alimentaires en Martinique. MAA CEP 16/04/20 Alimentation et nutrition dans les départements et régions d’Outre-mer, Caroline Méjean (dir.) Cet ouvrage, publié en mars 2020, est le résultat d’une expertise collective conduite par un collège pluridisciplinaire d’experts.

MAA CEP 16/04/20 Alimentation et nutrition dans les départements et régions d’Outre-mer, Caroline Méjean (dir.)

En s'appuyant sur une synthèse des connaissances disponibles, ils formulent des recommandations relatives à l’action publique, ainsi qu'en matière d'études et de recherches. Sociétés à dominante agricole il y a encore cinquante ans, les Départements et régions d'Outre-mer (DROM) ont été profondément transformés par la tertiarisation de l’économie et la consommation de masse. À partir des années 1980, ces changements ont produit des évolutions des pratiques alimentaires (« transition nutritionnelle »), avec le passage de sous-nutritions prédominantes à une prépondérance des risques liés au surpoids. LE MONDE 20/11/19 Obésité, diabète, hypertension : les régions ultramarines minées par les inégalités nutritionnelles.

Pour réduire l’obésité, le surpoids ou le diabète qui frappent de façon disproportionnée les régions ultramarines, il faut s’attaquer aux inégalités sociales qui rongent ces territoires.

LE MONDE 20/11/19 Obésité, diabète, hypertension : les régions ultramarines minées par les inégalités nutritionnelles

C’est, en substance, le message envoyé par une vingtaine de chercheurs (épidémiologistes, nutritionnistes, médecins, économistes, sociologues), qui ont rendu public, mardi 19 novembre, un rapport collectif sur la nutrition dans les départements et régions d’outre-mer (DROM – Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique et Mayotte).

LA 1ERE 29/02/19 L'alimentation des Guadeloupéens sujet d'une enquête de la DAAF. LA 1ERE 13/01/19 Lancement de Nutriparm, une grande enquête sur nos préférences alimentaires en Martinique. Le Pôle Agroressources et de recherches de Martinique (PARM) vient de lancer une grande enquête sur nos préférences alimentaires baptisé Nutriparm.

LA 1ERE 13/01/19 Lancement de Nutriparm, une grande enquête sur nos préférences alimentaires en Martinique

Cette étude en ligne accompagnée de tests, est ouverte aux internautes jusqu’au 31 mars 2019. Guy Etienne • Publié le 13 janvier 2019 à 10h17, mis à jour le 15 janvier 2019 à 17h39 Nutriparm est une étude lancée par le Pôle Agroressources et de recherches de Martinique (PARM). Il s'agit d'une enquête en ligne accompagnée de tests. Ouverte aux internautes jusqu’au 31 mars 2019, elle est accessible depuis un ordinateur ou une tablette, "en toute sécurité et confidentialité", souligne le PARM. JOURNALDEMAYOTTE 14/11/19 A Mayotte, le diabète touche deux fois plus de personnes qu’en métropole. Le diabète est une maladie métabolique caractérisée par une concentration en sucre trop forte dans le sang du fait d’une insuffisante production d’insuline, hormone régulant le glucose dans le corps.

JOURNALDEMAYOTTE 14/11/19 A Mayotte, le diabète touche deux fois plus de personnes qu’en métropole

Contrairement au diabète de type 1 (maladie auto-immune apparaissant dans l’enfance), le diabète de type 2 survient à l’âge adulte et est principalement causé par la sédentarité, le surpoids et l’obésité, ainsi que par le vieillissement, sans exclure l’intervention de facteurs génétiques. A Mayotte, près d’un adulte sur dix est traité pour un problème de diabète, soit plus de 2 fois la moyenne nationale.

IRD - 2020 - Nouvel ouvrage : Alimentation et nutrition dans les départements et régions d’Outre-mer. L’état nutritionnel et les comportements alimentaires des populations dans les Outre-mer français constituent des enjeux socioéconomiques et de santé publique spécifiques.

IRD - 2020 - Nouvel ouvrage : Alimentation et nutrition dans les départements et régions d’Outre-mer

Les Drom font en effet face à des prévalences de surpoids, d’obésité et de diabète plus élevées que dans l’Hexagone. Ces territoires connaissent une transition démographique, nutritionnelle et alimentaire aussi rapide que profonde, avec une évolution des modes de vie pouvant conduire à une activité physique insuffisante et une alimentation déséquilibrée. La Direction générale de la Santé a confié à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) la réalisation d’une expertise scientifique collective sur l’état nutritionnel et l’alimentation des populations ultramarines, afin d’envisager une déclinaison particulière du Plan national Nutrition Santé dans les Outre-mer. FRANCE 3 04/03/20 Obésité : un fléau très présent en Nouvelle-Calédonie. EUROPE 1 30/08/19 Saint-Pierre-et-Miquelon, territoire français proche du Canada et laboratoire du CETA. Le CETA a été au cœur de nombreuses polémiques cet été et il reste encore beaucoup de questions et d'inquiétudes autour du bœuf aux hormones et des farines animales.

EUROPE 1 30/08/19 Saint-Pierre-et-Miquelon, territoire français proche du Canada et laboratoire du CETA

Un territoire français fait déjà en quelque sorte office de laboratoire : c'est Saint-Pierre-et-Miquelon. L'archipel, qui ne se situe qu'à quelques kilomètres des côtes canadiennes, mange canadien depuis des années. Dans les supermarchés de Saint-Pierre-et-Miquelon, six aliments sur dix viennent en effet directement du Canada. Et c'est la qualité des produits qui pose question. Certains tests ne fonctionnent que sur des animaux vivants Au sujet du poulet, du boeuf, il y a toujours un doute sur ce que l'on mange, et sur l'origine de la viande, souligne André Urtiz Béréa, le président de radio atlantique à Saint-Pierre-et-Miquelon : "Quand elles ne sont pas labellisées de grande qualité, il y a des viandes qui sont frelatées.

Cahiers de Nutrition et de Diététique Volume 54, Issue 5, October 2019, La « modernité alimentaire » dans les territoires français d’Outre-mer. ASSEMBLEE NATIONALE 12/12/19 Rapport d'information sur le sport et la santé dans les outre-mer. ARS MAYOTTE 18/11/19 La Nutrition à Mayotte : contexte et enjeux. Contexte et enjeux L’alimentation L'alimentation qui demeure traditionnelle à Mayotte, se caractérise par de faibles apports en produits laitiers, calcium, fruits et légumes et vitamine B1 (thiamine).

ARS MAYOTTE 18/11/19 La Nutrition à Mayotte : contexte et enjeux

Elle est peu variée et vise avant tout la satiété. En 2008, l’étude Maydia a mis en lumière que 10.5% des personnes âgées entre 30 et 69 ans étaient diabétiques à Mayotte, et que 89% des femmes étaient en situation de surpoids ou d’obésité. Par ailleurs, la maigreur concerne 7.5% des enfants de moins de 4 ans. REUNIONNAIS DU MONDE - DEC 2016 - Les habitudes alimentaires des Réunionnais. Selon une étude de l’Insee, on consomme à la Réunion dix fois plus de riz et deux fois plus d’huile qu’en métropole.

REUNIONNAIS DU MONDE - DEC 2016 - Les habitudes alimentaires des Réunionnais

Près d’un ménage sur cinq produit lui-même une partie de son alimentation, ce qui lui permet de doubler sa consommation de produits frais. Source : Communiqué INSEE Réunion Le riz et les légumes secs sont des bases de la cuisine sur l’île : les Réunionnais achètent 65 % de plus de céréales, féculents et légumes secs que les ménages de métropole et notamment dix fois plus de riz. Les ménages réunionnais achètent aussi en moyenne beaucoup moins de fruits que ceux de métropole (- 52 %) et un peu moins de légumes (- 6 %). Ils achètent par contre davantage de viande : ils consomment trois fois plus de volaille, plus de porc (+ 59 %) mais moins de bœuf (- 61 %).

GUADELOUPE ACTU 08/05/17 L’enquête KANNARI, sur la santé et la nutrition aux Antilles. L’enquête KANNARI est une étude descriptive qui a permis d’actualiser les données sur les prévalences du surpoids, de l’obésité et de l’asthme au sein de la population guadeloupéenne et martiniquaise. Parmi les constats issus de l’étude sur la santé et les consommations alimentaires, avait montré que les habitudes alimentaires des jeunes générations et des plus précaires avaient fortement évolué vers des apports défavorables à la santé en Martinique.

Connaître la persistance ou pas de ces tendances et les étudier en Guadeloupe peuvent permettre de renforcer les moyens mis en œuvre pour améliorer la situation nutritionnelle locale. Le surpoids Abordée selon ses deux composantes, la surcharge pondérale correspond à des prévalences de surpoids de 34 % et d’obésité de 23 % parmi les Guadeloupéens âgés de 16 ans ou plus. Les femmes guadeloupéennes sont plus touchées que les hommes (63 % contre 50 %). AGENCE SANITAIRE ET SOCIALE NOUVELLE CALEDONIE 28/10/10 L'obésité infantile explose en Province Nord. MARTINIQUE 1ERE 13/06/15 1 enfant sur 4 est obèse en Martinique. L’obésité est un fléau grandissant en France. En 2000, d’après l’étude OBEPI, la prévalence du surpoids et de l’obésité était de 13,3 % chez l’enfant. La lutte contre cette maladie, que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qualifie désormais d’épidémie mondiale, représente l’un des enjeux majeurs de santé publique en France.

La situation en Martinique, n’était pas connue, précise L'ARS (Agnce Régionale de Santé) la dernière enquête en matière d’état nutritionnel de la population datant de 1981. Cependant, les similarités des comportements alimentaires (restauration rapide...) ainsi que celles du mode de vie de la population martiniquaise avec les français laissaient supposer que la situation était également préoccupante dans notre région. Une semaine d'information s’ouvre ce samedi à l'IMS (Institut Martiniquais du Sport) à Mangot Vulcin au Lamentin.

QUOTIDIEN DU MEDECIN 16/04/15 Nouvelle-Calédonie : plus de la moitié de la population est en surpoids ou obèse. En 2010, 54,1 % de la population de Nouvelle-Calédonie, âgée de 18 à 67 ans, était en surpoids (27,7 %) ou obèse (26,5 %), selon le baromètre santé (BSNC)*, initié par l’Agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie (ASS-NC) et publié dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 14 avril 2015. Les auteurs Philippe Corsenac et coll. observent une prédominance masculine du surpoids et une prédominance féminine de l’obésité. Plusieurs risques sociodémographiques se dégagent, comme la province de résidence (surpoids et obésité sont deux fois plus importants chez les femmes et 1,8 fois plus importants chez les hommes dans les Îles Loyauté et la Province Nord que dans la province Sud ), ou l’avancée en âge (les femmes calédoniennes deviennent obèses en vieillissant, sans passer par le surpoids, tandis que les hommes connaissent indifféremment surpoids ou obésité).

Surpoids et d’obésité plus fréquents qu’en métropole. INVS 03/08/14 BEH - Prévalences du surpoids et de l’obésité chez l’adulte en Nouvelle-Calédonie : résultats du Baromètre santé 2010. Prévalences du surpoids et de l’obésité chez l’adulte en Nouvelle-Calédonie : résultats du Baromètre santé 2010 // Prevalence of overweight and obesity in the New Caledonian adult population: Findings of the Health Barometer Survey 2010 Philippe Corsenac1 (philippe.corsenac@ass.nc), Adam Roth2, Bernard Rouchon1, Damian Hoy2 1 Agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie, Nouméa, Nouvelle-Calédonie 2 Research Evidence and Information Programme, Public Health Division, Secretariat of the Pacific Community, Noumea, New Caledonia. UNIVERSITE DE NANTES 05/11/14 Thèse en ligne : L'obésité dans la zone Océanienne avec l'exemple de la Nouvelle-Calédonie. ORS REUNION - MARS 2015 - Le diabète à Mayotte. FRANCE ANTILLES 04/09/14 Obésité, hypertension : l'Outre-mer mauvaise élève. Hypertension et surpoids sont davantage présents dans les territoires français d'Outre-mer que dans l'Hexagone.

C'est toutefois la Polynésie qui présente les taux les plus alarmants. En 2007, l'enquête Podium, réalisée par l'association Agrum, révèle une prévalence élevée, par rapport à l'Hexagone, de l'hypertension artérielle et de l'obésité dans quatre territoires d'Outrer-mer (TFO) : Martinique, Guadeloupe, Guyane et Polynésie française. En Guadeloupe, par exemple, chez l'adulte la fréquence du surpoids est de 55%, avec une prévalence de l'obésité de 23% (15% dans l'Hexagone).

Chez les enfants de 5 à 14 ans, 23% sont en surpoids (soit un enfant sur cinq), et 9% sont obèses, contre 3,5% dans l'Hexagone. 20MINUTES 15/12/14 Diabète et obésité font des ravages en Polynésie et Nouvelle-Calédonie. «L'obésité, souvent associée au diabète dans les îles du Pacifique (1), est un véritable fléau sanitaire, une réelle épidémie même s'il s'agit d'une maladie non transmissible», lâche Bernard Deladrière, en charge de la santé au sein du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, avant de préciser: «Chaque année, le nombre de diabétiques augmente de 6% et le pourcentage de la population atteinte de surpoids ou d'obésité a une tendance lourde à s'accroître.»

>> A lire ici Samoa air, la compagnie qui fait payer les gros passagers Des diabétiques qui s'ignorent Dans cet archipel de 265.000 habitants, les données officielles font état de 20.000 personnes diabétiques, soit un adulte sur dix, dont près de la moitié ignore son état puisque seuls 12.000 diabétiques sont suivis. «Et tant que le surpoids ne reculera pas, il n'y aura pas d'amélioration», insiste Dominique Mégraoua, pilote du programme diabète à l'Agence sanitaire et sociale. 46 millions d'euros annuels pour l'Assurance maladie. CIRAD 14/10/13 AGRODOM, le magazine TV de la ruralité et de l'agroalimentaire.

Le Cirad accompagne un tout nouveau magazine télé, Agrodom, entièrement consacré à la valorisation de l’agriculture, de l’alimentation et des territoires des Antilles.

GUADELOUPE : statistiques agroalimentaires

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE DE GUADELOUPE - 2012 - Comportements alimentaires et perceptions de l'alimentation en Guadeloupe. GUYANE : statistiques agroalimentaires. MARTINIQUE : statistiques agroalimentaires. REUNION : statistiques agroalimentaires. LYCEE TAAONE TAHITI - 2012 - Présentation : Présentation de l’enquête sur le comportement alimentaire. DEMAIN EN NOUVELLE CALEDONIE 25/04/13 Le poids de l'obésité. L’agence sanitaire et sociale de Nouvell e-Calédonie réunit cette semaine les principaux acteurs de la prévention contre l’obésité.

Ensemble, ils doivent définir les objectifs prioritaires et les actions à mettre en oeuvre ces cinq prochaines années. Une priorité de santé publique avec près d’un calédonien sur deux en surpoids. L’occasion pour DNC de voir de plus près l’ampleur du fléau. AGENCE SANITAIRE ET SOCIALE NOUVELLE CALEDONIE - NOV 2011 - Présentation : L’équilibre alimentaire - Rapport d’étude Omnibus. ZINFOS974 05/10/11 Le régime alimentaire réunionnais au coeur des interrogations. A WALK ON THE WILD SIDE 11/05/13 DU URU AU BIG MAC: EVOLUTION DES HABITUDES ALIMENTAIRES A TAHITI. Voir la page sur la Polynésie Française.Voir la pages sur les cultures traditionnelles. L'alimentation permet d'évaluer, bien au delà des modifications culinaires, les changements culturels, économiques, symboliques et sanitaires d'un groupe social. Claude Lévi-Strauss n'écrivait-il pas: "La cuisine d'une société est un langage dans lequel elle traduit inconsciemment sa culture, à moins que, sans le savoir davantage, elle ne se résigne à y dévoiler ses contradictions".

ORS REUNION – 2004 - Pratiques et connaissances des réunionnais vis-à-vis du diabète, de l’alimentation et de l’activité physiqu. ORS REUNION – 2002 - Comportements alimentaires et activité physique des Réunionnais (RECONSAL). DOMACTU 25/05/11 22% des Martiniquais sont obèses. Selon une enquête, la prévalence de la surcharge pondérale et de l'obésité est de 55,6% dans le département. Le surpoids est un facteur de risque important pour les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou encore le cancer. « On parle d'éducation alimentaire. Aucun aliment n'est interdit, mais on apprend aux patients à mieux se nourrir, avec les produits locaux ». JO SENAT 11/04/13 Réponse à question N°00314 Taux de diabète à Mayotte et en Outre-mer. Question écrite n° 00314 de M.