background preloader

Théâtre

Facebook Twitter

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Crises et perspectives contemporaines. Depuis ses origines, le théâtre est un art en constante mutation et, s’il a traversé des remises en cause et des contestations, sa présence vivante demeure active au sein de la société.

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Crises et perspectives contemporaines

Un héritage que l’on retrouve aujourd’hui sur les différentes scènes françaises et européennes, accompagné d’interrogations, de recherches et d’expérimentations propres à engager les orientations du théâtre contemporain sur les voies de l’avenir. Et cela même si les conditions économiques actuelles ne lui sont pas favorables. Une enquête publiée par le département des études et des statistiques (D.E.P.S.) du ministère de la Culture et de la Communication fait état des « chiffres clés 2015 » concernant l’offre artistique et culturelle en France. 1.

Une nouvelle place pour l’acteur Dans le prolongement de ces fluctuations, mais sans qu’elle lui soit obligatoirement reliée, on assiste au retour de la notion de création collective, même si celle-ci est encore parfois sous la tutelle d’un metteur en scène. 2. Madeleine Béjart. Spectacle vivant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Spectacle vivant

Le spectacle vivant se caractérise par la coprésence d'actants (ceux qui donnent à voir et à entendre) et d'un public (ceux qui ont accepté de voir et d'entendre). Il éveille un sentiment chez le spectateur : tragédie, mélancolie, joie, anxiété,... On parle aussi d'arts du spectacle mais cette expression peut également englober le cinéma dans certaines acceptions, notamment dans les cursus universitaires adoptant cet intitulé.

Historique[modifier | modifier le code] Numéro de cadre aérien durant le festival des arts de la rue et du cirque 2010 (Hauts-de-Seine) Historiquement, le concept de spectacle vivant a émergé au début des années 1990 à l'initiative des milieux artistiques et culturels. Cadre réglementaire en France[modifier | modifier le code] Molière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Molière

Molière Molière dans le rôle de César dans La Mort de Pompée, peint par Nicolas Mignard (1658). Collection Comédie-Française de Paris. L'inscription que l'on peut lire aujourd'hui sur une façade au 31 rue du Pont-Neuf sous un buste de Molière est erronée. Molière n'est pas né dans cette maison. Issu d'une famille de marchands parisiens (son père tient une boutique de tapissier qui vend mobilier, tissus et tapisseries à la haute bourgeoisie et à la riche aristocratie et il détient depuis 1631 la charge prestigieuse de « tapissier valet de chambre du Roi »), Jean-Baptiste Poquelin se consacre au théâtre à 21 ans après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde « l'Illustre Théâtre » ; il prend alors le pseudonyme de Molière. Molière demeure depuis le XVIIe siècle le plus joué et le plus lu des auteurs de comédies de la littérature française, chaque époque trouvant en lui des thématiques modernes.

Biographie Famille Ses études. Armande Béjart. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Armande Béjart

Pour les articles homonymes, voir Béjart. Armande-Grésinde-Claire-Élisabeth Béjart est une comédienne française, née entre 1640 et 1642, et morte à Paris le 30 novembre 1700. Biographie[modifier | modifier le code] Naissance[modifier | modifier le code] Armande est née dans la famille Béjart, célèbre famille de comédiens du XVIIe siècle. D'après l'acte de mariage de Molière et d'Armande Béjart[1], Armande serait fille de Joseph Béjart (1585-1641) et de son épouse Marie Hervé (1593-1670). Des rumeurs ont couru sur sa naissance. D'après Roger Duchêne, auteur de Molière (1998), l'hypothèse d'une filiation entre Madeleine et Armande est possible, mais pas avérée. Épouse de Molière et actrice[modifier | modifier le code] Élevée dans le giron de la troupe des Béjart et de Molière, elle l'épouse celui-ci le 20 février 1662, « âgée de vingt ans ou environ »[7].

Contrat de mariage entre Molière et Armande Béjart, 23 janvier 1662. Mademoiselle Clairon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mademoiselle Clairon

Mlle Clairon. Frontispice de ses Mémoires (Paris 1799) Claire-Josèphe Léris, dite Mademoiselle Clairon, ou encore la Clairon, est une actrice française née à Condé-sur-l'Escaut le 25 janvier 1723 et morte à Paris le 29 janvier 1803. Carrière théâtrale[modifier | modifier le code] Fille naturelle de François-Joseph-Désiré Léris, sergent au régiment de Mailly, et de Marie-Claire Scana-Piecq (probablement batelière), Mlle Clairon n'a de cesse, toute sa vie, de travestir sa propre histoire. Mademoiselle Dumesnil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mademoiselle Dumesnil

Pour les articles homonymes, voir Dumesnil. Marie-Françoise Marchand, dite Mademoiselle Dumesnil, née à Paris le 2 janvier 1713 et morte à Paris le 20 février 1802, est une actrice française. Interrogé après avoir vu jouer Mlle Dumesnil, l'acteur britannique David Garrick, en visite à Paris, répondit : « En la voyant, je n'ai pu songer à l'actrice ; c'est Agrippine, c'est Sémiramis, c'est Athalie que j'ai vues ! Lekain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lekain

Lekain gravure de Littret de Montigny (Cabinet des Estampes) Henri-Louis Caïn, dit LeKain, est un tragédien français né le 31 mars 1729 à Paris et mort dans la même ville le 8 février 1778. François-Joseph Talma. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François-Joseph Talma

Talma dans le rôle de Cinna François-Joseph Talma (Paris, - † ) fut l'acteur français le plus prestigieux de son époque, suivant en cela Lekain. Julia Bartet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julia Bartet

Pour les articles homonymes, voir Bartet. Julia Bartet, portrait par Nadar. Jeanne Julie Regnault, dite Julia Bartet ou Mademoiselle Bartet, née en 1854 à Paris où elle est morte le 28 octobre 1941, est une comédienne française. Rachel Félix. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rachel Félix

Pour les articles homonymes, voir Félix. L'actrice, dite Mademoiselle Rachel, par [[William Etty, portrait entre 1841 et 1845, York Art Gallery.]] Élisabeth Rachel Félix, plus connue sous son seul prénom Rachel ou comme Mademoiselle Rachel, née le dans l'auberge Soleil d'Or de Mumpf (Argovie, Suisse), morte le au Cannet, était une actrice de théâtre. Grande tragédienne, elle fut un idéal pour Sarah Bernhardt.

Biographie[modifier | modifier le code] Sarah Bernhardt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sarah Bernhardt Sarah Bernhardt vers 1880, cliché de Napoléon Sarony Répertoire Henriette-Marie-Sarah Bernhardt dite Sarah Bernhardt, née à Paris vraisemblablement en octobre 1844 et morte dans la même ville le 26 mars 1923, est une des plus importantes actrices françaises du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Suzanne Reichenberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Suzanne Reichenberg (1853-1924), baronne de Bourgoing (1900), est une actrice française. Elle débuta en 1868 dans le rôle d'Agnès de L'École des femmes à la Comédie-Française.

Elle devint sociétaire en 1872 (294e sociétaire). 1887 : Le Cœur de Paris, revue, musique Philippe de Massa, Opéra-Comique1897 : Mieux vaut douceur et violence d'Édouard Pailleron, Comédie-Française Le dessert appelé « crêpes Suzette » aurait été ainsi nommé en son honneur. Dialogue entre Suzanne Reichenberg et Jules Méline en 1870[modifier | modifier le code] Suzanne Reichenberg durant le siège de Paris était infirmière dans une ambulance[1] (nom donné alors à des hôpitaux improvisés), sur ordre du médecin elle alla trouver Jules Méline alors adjoint au maire du 1er arrondissement pour obtenir un gigot pour ses malades.

Reichenberg. Raimu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jules Muraire, dit Raimu, est un acteur français, né le à Toulon et mort le (à 62 ans) à Neuilly-sur-Seine. Biographie[modifier | modifier le code] Les débuts[modifier | modifier le code] maison natale de Raimu à Toulon. Louis Jouvet. Annie Ducaux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avec René Arrieu (à gauche) dans Bajazet à la Comédie-Française, décembre 1957. Elle entra à la Comédie-Française en 1946, en fut sociétaire de 1948 à 1982, puis sociétaire honoraire, commandeur de la légion d'honneur et officier des arts et des lettres. Carrière[modifier | modifier le code] Après avoir étudié au Conservatoire national d'art dramatique où elle obtient le 1er prix de comédie, elle débute au théâtre de l'Odéon et interprète notamment sur scène les héroïnes de Racine, La Prisonnière d'Édouard Bourdet, ou encore l'impératrice Joséphine dans Napoléon unique de Paul Raynal[2].

Maurice Escande. Michel Vitold. Gaby Sylvia. R. J. Chauffard. Gérard Philipe. Pierre Brasseur. Gisèle Casadesus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gisèle Casadesus est une comédienne française née le 14 juin 1914 à Paris 18e. Elle est sociétaire honoraire de la Comédie-Française et grand officier de la Légion d'honneur. Biographie[modifier | modifier le code] Née dans une famille d'artistes rue de Steinkerque (18e arrondissement de Paris), Gisèle Casadesus est la fille du compositeur et chef d'orchestre d'origine espagnole Henri Casadesus et de la harpiste Marie-Louise Beetz, fervente protestante. Elle vit la Première Guerre mondiale en se réfugiant, jeune enfant avec son frère, dans la cave de leur domicile parisien afin d'échapper aux tirs d'artillerie allemande.

Après un premier prix de comédie au Conservatoire national supérieur d'art dramatique à l'âge de vingt ans, elle entre en 1934 à la Comédie-Française. Elle devient la 400e sociétaire de la Comédie-Française le 1er janvier 1939, puis sociétaire honoraire le 15 avril 1967. Son mari meurt le 12 août 2006, à 100 ans[1],[2]. Maria Casarès. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Maria Casarès, née María Victoria Casares Pérez le 21 novembre 1922 à La Corogne (Espagne) et morte le 22 novembre 1996 à Alloue (France), est une actrice française de cinéma et de théâtre, d'origine galicienne (Espagne). Elle compte parmi les grandes tragédiennes françaises ; elle est apparue dans des classiques du cinéma — dont Les Enfants du paradis — notamment durant les années 1940 et 1950. Judith Magre. Laurence Olivier. Michel Serrault. Francis Huster. Pierre Cassignard. Portail:Théâtre. Glossaire du théâtre.

Théâtre. Théâtre. Théâtre. Théâtre. Théâtre. Pièces de théâtre - Captation complète ou extraits. Le Proscenium : Textes de théâtre contemporains francophones : Pièces, sketches, drames, tragédies, contes, saynètes, comédies. En Scènes. Techniques théâtrales. Gestus brechtien. Comment animer un atelier théatre ? - La page de F. Categories en impro et jeux de cabaret en impro. Espace scénique. Dramaturgie. Catharsis.

Caractère (théâtre) Faust. Personnage type. Exposition (théâtre) PARADOXE SUR LE COMÉDIEN, livre de D. Diderot. Histoire des formes théâtrales de l'Antiquité à nos jours - Première Français. Theatre exo. Pieces en entier. Petite grammaire du code comique. Theatre cours theoriques, dramaturgies. Théâtre. La Tragédie. L'ultime banque de thèmes d'improvisation. Les accents. Actors Studio. La Méthode (théâtre) Théâtre de la cruauté. Le Théâtre et son double. Analyse théâtrale.

Le jeu de l'acteur. Améliorer son jeu. La voix. 56 le texte theatral. Comment écrire la note d'intention. Didascalie, réplique, tirade, monologue, aparté - Wiki Littérature - Wikia.

Théâtre Grèce antique

Théâtre France 17ème siècle. Théâtre France 18ème siècle. Théâtre France 19ème siècle. Théâtre France 20ème siècle. Théâtre Russie. Théâtre Grande-Bretagne. Théâtre Allemagne. Comédie-Française. Administrateur général de la Comédie-Française. Sociétaire de la Comédie-Française. Pensionnaire de la Comédie-Française. Catégorie:Troupe de la Comédie-Française. Portail:Opéra. Portail:Arts du spectacle.