background preloader

COMMUNICATION NON VIOLENTE (CNV)

Facebook Twitter

Reconnaître que ma façon d'être a été formatée par une éducation familiale et sociétale est le premier pas (souvent inconfortable) pour pratiquer une communication consciente : je ne suis pas libre de mes pensées, de mes jugements, je ne suis donc pas aussi libre que je le crois.


Une communication consciente s'inspire de la CNV de Marshall Rosenberg. Avec ses 4 étapes pour être capable de rester totalement présent face à ce qui est là sans tomber immédiatement dans des accusations, des interprétations, des jugements. Elle vise à apprendre à (s) écouter.
D'abord Observer l'élément déclencheur de mon état émotionnel (ce que j'ai dit, vu, entendu, fait.) Ensuite reconnaitre mes Sentiments. Puis exprimer mon Besoin (en tant qu'être humain, nous avons tous les mêmes besoins) et enfin faire une Demande (de clarification ou d'action).
La pratique de la Communication Consciente installe dans la Bienveillance: je vois au-delà de mon seul point de vue.
C'est ainsi, regard après regard qu'un être, un couple, une famille, une communauté peuvent se tranformer.

Frédéric Gros : "On obéit pour ne pas avoir à affronter la peur de sa propre liberté" Invitation à l’éveil ( Spiritualités ) Resplendissante, debout sur scène depuis plus de deux heures – alors qu’elle est âgée de 73 ans –, Byron Katie répond aux questions du public. « Lorsque nous arrivons à sortir de l’ego, comment pouvons-nous continuer à avoir des relations ? », demande quelqu’un. « Je vous souhaite bonne chance avec le fait de sortir de l’ego ! », répond-elle en riant.

Ah ? Pourtant, les maîtres éveillés ne nous disent-ils pas qu’il faut abandonner l’ego ? Alors, qui est cette femme qui, avec une incroyable finesse, nous fait comprendre les nuances de ce que veut dire « s’éveiller à la réalité» ? Byron Kathleen Reid grandit à Barstow, une petite ville du désert californien. Remplie d’amour Au bout d’une dizaine de jours, Byron Katie se réveille, allongée par terre – elle se sentait indigne de dormir dans un lit. Il n’y avait plus d’angoisse, plus de douleur...

Il a fallu du temps à Byron Katie pour s’adapter à ce nouvel état. « Elle restait des heures immobile, assise près de la fenêtre ou dans le désert. Admettons le crime contre l’humanité du colonialisme. Les politiques qui fustigent Emmanuel Macron en pensant capter le pays devraient entendre un poète disparu, qui parlait il y a 67 ans de notre colonialisme; ses mots font pièce à leur ignorance. Martiniquais, Aimé Césaire était de France, de langue, peut-être de rêves, certainement de blessures, absolument d’intelligence. Il n’avait pas les délicatesses hypocrites de notre âge.

On ne faisait pas encore commerce d’une identité blessée, pour faire croire à la France qu’on l’insulte quand on lui dit son passé. Césaire avait vécu ce dont il parlait. En 1950, Césaire publie un Discours sur le colonialisme, qui, cinq ans après la fin du nazisme, arrache aux civilisés leur masque de bienséance, et révèle leur figure de sang: «Et alors un beau jour, la bourgeoisie est réveillée par un formidable choc en retour: les gestapos s’affairent, les prisons s’emplissent, les tortionnaires inventent, raffinent, discutent autour des chevalets.

On s’étonne, on s’indigne. Ses formes étaient variées. Pédagogies alternatives : trois documentaires pour y voir clair. Photo : JJ Thompson Les pédagogies alternatives sont sur le devant de la scène médiatique depuis la publication de l’ouvrage de Céline Alvarez. Si ce dernier est au coeur de nombreux débats, plusieurs films documentaires réalisés ces derniers mois proposent des immersions intéressantes dans ce qui se passe dans plusieurs classes de France. Découverte. Une idée folle La commande d’une série de films courts sur les établissements scolaires soutenus par le programme éducation de l’association Ashoka est à l’origine de ce documentaire. « Je me préoccupais de ces sujets depuis les attentats de janvier 2015 quand l’ONG m’a sollicitée », confie la réalisatrice, Judith Grumbach, « et quand nous avons fait les premiers tournages en avril 2015, j’ai rapidement compris qu’on pouvait faire bien plus !

Le maître est l’enfant A l’écouter, toutes les écoles Montessori ne se valent pas. L’école du genre Anne-Sophie Novel / @SoAnn sur twitter Pour aller plus loin Signaler ce contenu comme inapproprié. Je suis un homme violent | Simon L. St-Onge. Je suis un homme violent. Demandez à ma fiancée et les premiers mots qu'elle utilisera pour me décrire seront certainement « doux », « attentionné », « charmant ». Et pourtant, cette rage, cette violence m'habitent. Je n'ai jamais levé la main sur une femme, mais cela ne change pas le problème: j'ai fait vivre la violence conjugale à une femme que j'aime. Ce n'est pas un sujet facile à aborder, je sais que c'est ma réputation et ma crédibilité que je mets ici en jeu. Mais j'ai décidé d'aborder ce sujet pour deux raisons : peu d'entre nous savent ce qu'est réellement la violence conjugale et la vision de l'homme n'est jamais exprimée.

Il aura fallu que je suive une thérapie de groupe pour me faire réaliser l'ampleur de l'horreur que je pouvais faire vivre à ma douce moitié. Nous étions une dizaine d'hommes qui considéraient que nous n'étions pas si pires puisque nous n'étions pas violents physiquement. La violence conjugale, ce ne sont pas que des coups ou des objets lancés. P.S. Close. Vous n'épouserez pas la bonne personne, voici pourquoi... | Alain de Botton. C'est l'une des choses qui nous effraie le plus.

Parfaitement conscients du danger, nous dépensons une énergie folle pour l'éviter. Mais, en dépit de tous nos efforts, nous faisons généralement la même erreur que les autres, en n'épousant pas la bonne personne. Notamment parce que nous sommes des créatures étranges (surtout vues de près), rarement capables d'anticiper, et tout aussi incapables de mettre en garde l'autre sur les pièges à éviter quand il s'adresse à nous. Nous traînons, depuis l'enfance, toute une série de problèmes qui s'exacerbent quand nous tentons de nous rapprocher de l'autre. Nous ne pouvons sembler normaux qu'aux yeux de ceux qui nous connaissent mal.

Dans une culture plus avancée que la nôtre, l'une des premières questions à poser au début d'une relation serait : «Comment vas-tu au niveau mental?». Peut-être avons-nous tendance à nous mettre en colère quand les gens nous contredisent, ou sommes-nous incapables de nous détendre ailleurs qu'au boulot. Les parents ne feront jamais le bon choix. D'aucuns pensent que devenir parent consiste d’abord à ne pas dormir la nuit, à nettoyer de douces petites fesses malodorantes, et à sombrer dans l’ivresse de l’entêtant parfum d’un crâne chauve.

C’est une erreur. Devenir parent, c’est d’abord devoir faire des choix, nombreux, et invariablement cornéliens: Accoucher avec ou sans péridurale? Allaiter au sein ou au biberon? Lui donner le nom de sa mère, de son père ou les deux? La liste est infinie. Comment décider? Comment donner «le meilleur» à son enfant (sans y perdre au passage la raison)? Les meilleures recettes de la puériculture Il suffit de se retourner sur nos pas pour contempler l’inconstance des recommandations de la puériculture. Ainsi, la liste est infinie, rien n’y échappe: habillement, toilette, sorties, jeux, sommeil, la puériculture a un avis sur tout! De la peur de l’infanticide aux diktats de la psychanalyse La mort subite du nourrisson, épée de Damoclès Ainsi que le rappelle Aaron E. Des principes et des enfants. Les enfants, c'était mieux avant... Regretter le passé est un leitmotiv de notre temps, un sujet de prédilection des repas de famille, la garantie de voir liker substantiellement son statut facebook, un sujet inépuisable qui, depuis la reconnaissance du réchauffement climatique, se marie même admirablement bien avec cet autre thème universel qu'est la météo.

Aussi paradoxal soit-il dans une société qui loue le progrès, ne jure que par les «réformes» et place nombre de ses espoirs dans la science, il n'en est pas moins omniprésent, dans les médias et le discours public, surtout lorsqu'il s'agit de prophétiser l'apocalypse civilisationnelle que la décadence des mœurs enfantines est censée annoncer. La mémoire farceuse Ce n'est pas un scoop, mais c'est toujours utile de le rappeler: notre cerveau ne fonctionne pas comme une caméra qui enregistrerait des informations qu'on pourrait visionner et revisionner à loisir. Lorsque nous vieillissons, d'autres phénomènes s'ajoutent et influent sur notre mémoire. Le Travail sur le racisme et les préjugés (1ère partie) Ce qui peut m'arriver de pire. Neurobiologie et éducation.

Être en paix avec le regard des autres. Retrouver sa tortue intérieure. ''Il faut retrouver sa tortue intérieure '' Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir lever le pied et en finir avec l'obsession de la vitesse... C'est ce qu'affirme Carl Honoré dans Eloge de la lenteur, déjà publié dans 23 pays. A l'occasion de sa parution en France, L'Expressmag a rencontré son auteur, journaliste canadien. Une interview exclusive... De votre propre aveu, vous avez longtemps été un «accro de la vitesse», et vous voici devenu le nouvel apôtre de la lenteur. Pourquoi un tel revirement? Une révélation!

Ce fut le déclic? Absolument. Selon vous, nous sommes tous contaminés... Mais il y a aussi une jubilation à vivre vite... Quelle est la solution? Il s'agit de trouver un meilleur équilibre entre activité et repos, travail et temps libre. De quand date cette prise de conscience? La réflexion sur la lenteur ne date pas d'hier, mais l'émergence du Slow Food en Italie, il y a une quinzaine d'années, a incontestablement accéléré les choses. Comment vivent ces «villes lentes»? Culture of Peace in school with NVC. Lilian Renaud - Pour Ne Plus Avoir Peur. Libère-Toi De Tes Conditionnements avec Isabelle Padovani. Bande annonce de "Grandir Heureux" Why I Embrace Discomfort | The Fearless Heart. In preparation for writing this piece, I read one that I wrote five years ago called “Why I Don’t Make New Year’s Resolutions.” I wanted to remember what I wrote to see what I might want to add. I discovered that it was all there… I still don’t make resolutions, for the same reasons.

First, because I still cannot and don’t want to make predictions about the future, as I see the very attempt to control the future as one of the core failures of western civilization. Also, because I still worry about resolutions turning into weapons of self-destruction. Discomfort, watercolor monoprint What do I do instead? Starting a new year is also a time when I think about my plans for the coming year.

Discomfort and Freedom Reflecting about myself, I am still the person who knows that my freedom depends on my willingness to step outside my comfort zone – the habits and beliefs that have been ingrained in me through socialization and trauma. Integrity and Discomfort. Savez-vous dire non? Parmi les choses les plus difficiles qui soient, j’en vois une qui se détache nettement: savoir dire non. Comment dites-vous «non»? Brutalement, sèchement, mielleusement? Arrivez-vous à le dire avec amabilité, bienveillance, gentillesse?

Woody Allen précise que la célébrité lui a procuré un avantage: les femmes qui lui disent «non» sont de plus en plus belles. A table: reprendrez-vous de ce pudding à la menthe? Certains sont brutaux et s’en tiennent à ce simple mot, «non». Le plus souvent, dans notre beau pays, et plus encore dans la capitale, le non est rare. Tout le problème est que nous, Français, nous éprouvons une grande difficulté à dissocier une personne de son action. Il faut avouer que le non est en général plus difficile que le oui. Comment faire? Lettre à celle que j'étais le jour de mon mariage | Amy Johnson. Amy Johnson est heureuse, divorcée, et mère de deux jeunes garçons. Il y a un peu plus de dix ans, c'était une jeune femme de 25 ans qui s'avançait avec assurance dans l'allée centrale pour épouser l'homme qu'elle aimait entièrement sans se poser de questions.

Elle écrit ci-dessous une lettre à la jeune épouse pleine d'espoir qu'elle était le jour de la noce, où elle lui fait part de ses réflexions sur le mariage qui s'en est suivi et l'amour qu'elle continue à ressentir pour son ex-mari. Oh, Aim, regarde-moi ce sourire! Aujourd'hui, tu es persuadée que c'est la meilleure décision que tu aies jamais prise. Il t'aime et tu l'aimes et vous vous jurez d'être ensemble pour la vie. Comme je sais que tu détestes les surprises, je t'écris pour te dire que, treize ans plus tard, tout ceci est encore vrai. D'une certaine manière. Le jour de la noce, tu n'aurais jamais pensé une seconde que tu étais du genre à divorcer. Close Shutterstock Des idées politiques similaires.

Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux. Vous connaissez, ce sentiment quand vous venez tout juste de vivre une rupture, ou de perdre votre emploi, et que tout semble si terrible et terrifiant que vous ne savez plus quoi faire, et là vous vous morfondez sur le plancher de votre chambre, à peine capable de vous rappeler comment fonctionne le téléphone, désespérément à la recherche d’un signe dans de vieilles lettres, ou sur Facebook ou dans une émission de télé; et ne trouvant rien qui puisse vous réconforter? Vous connaissez ce sentiment, n’est ce pas?

Nous le connaissons tous. Il y a une déesse dans la mythologie hindoue qui nous enseigne que, à ce moment là, lorsque vous êtes brisé en petits morceaux sur le sol, vous êtes plus puissant que vous ne l’avez jamais été auparavant. Mais cela ne signifie pas brisé dans le sens faiblesse et effroi. Et bien sûr, cela est terrifiant. Akhilandeshvari: Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux Devenez un prisme. Amour et lumière 808 lectures. Quand on leur dit qu'ils sont beaux... 5 choses que j’ai apprises en disant OUI à ma fille pendant 24H | Family Coach & Pro.

Alors que je m’apprêtais à poster l’article suivant sur le thème du non, cette fois du point de vue du parent, voilà que je tombe sur un article sur dire Oui. Je n’ai pas hésité! Par ce beau dimanche, dire OUI est bien plus réjouissant. L’article est un témoignage touchant et magnifique, d’une Maman qui a accédé à la demande de sa petite fille de 6 ans. Ce qu’elle retire de cette expérience, sublime toute théorie! Alors bonne lecture et bon dimanche! La petite fille, qui venait de passer l’après-midi chez sa GrandMère dit à sa mère: « Maman j’ai eu une super idée. La première réaction de la Maman fut: “voilà pourquoi on a pas le câble?” Sa deuxième pensée fût : « et finalement pourquoi pas? La Maman a écrit son récit après son premier « JOUR OUI » « On a décidé que sa demande devait inclure sa petite soeur qui ne comprend pas encore le concept mais qui pourrait aussi bien profiter de l’aventure.

Finalement nous avons fixé une date pour la grande expérience. Bon, dit-elle, 2. 3. 4. 5. Oui! Etre et Devenir. Communication non violente avec Marshall Rosenberg en français.1. La gratitude ça fait du bien. Les neurosciences le prouvent : pratiquer la gratitude au quotidien est un gage de bonne santé physique et relationnelle. Donner de soi après avoir reçu nous aide à résister au stress, mais aussi à prendre conscience que nous avons besoin des autres pour exister. Anne-Laure Gannac Sommaire «Merci » : d’après le professeur de psychologie Robert Emmons, de l’université de Californie, aux États-Unis, ces cinq lettres peuvent changer nos vies. Pas les mercis lancés machinalement pour une porte tenue ou une salière tendue; non : selon le psychologue, la gratitude est bienfaisante quand elle est exprimée en toute conscience, après être passée par deux étapes.

D’abord, la constatation du bien reçu – il peut être matériel (cadeau) ou immatériel (soutien moral, présence), et de son coût (l’effort qu’il a demandé). Un regard positif sur la vie Autant de bienfaits qui augmentent avec la pratique de l’exercice de gratitude. Comment ça marche ? 1. Une main tendue vers l’autre 3. Ahimsa, le sens profond du terme "NonViolent" Communication NonViolente.

Communication et vulnérabilité | Yoram Mosenzon | Les blessures qui ne se voient pas. Je ne suis jamais allé à l'école. Renforcer votre relation avec l'autre. 1. Passez un dimanche ensemble. Pas un samedi soir, lorsque vous ne vous entendez pas parler à cause de la musique. Passez un dimanche matin avec la personne, fatigué, en lendemain de veille et sans aucun plan pour le reste de la journée. Prenez votre déjeuner ensemble sans vous soucier de votre apparence, simplement pour discuter et relaxer. 2.

Soyez à l'aise dans les moments de silence. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. Close Getty Que vous croisiez quelqu’un dans la rue ou que vous retrouviez un ami pour dîner, dites le nom de l’autre personne (exemple : «Bonjour Bill», au lieu d’un simple «Bonjour »). 1. Que vous croisiez quelqu’un dans la rue ou que vous retrouviez un ami pour dîner, dites le nom de l’autre personne (exemple : «Bonjour Bill», au lieu d’un simple «Bonjour »). Ce blogue initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l'anglais. Les sentiments sont des faits. La Guerre Invisible. Oublier l'ordre hiérarchique. La source de toutes les violences. La vie de couple dans la Nutri Emotion. Comment je me parle ? Nous avons fait baisser la violence de 79%.

UNE EDUCATION

VOIR AUTREMENT. LE COUPLE. PRATIQUER. Choisir.