background preloader

Psychologie sociale

Facebook Twitter

En tant qu'entrepreneur, je tire la sonnette d'alarme sur l'uberisation. La dissonance cognitive. La proposition fondamentale de la théorie de Léon Festinger (1957) est la suivante : l'individu tend à réduire la dissonance possible entre les différents éléments cognitifs présents.

La dissonance cognitive

Explicitons d'abord certaines parties de cette proposition. Un élément cognitif est tout ce qui peut devenir objet de connaissance chez l'individu : comportements, opinions, croyances, sanctions, sensations de douleur, etc. Il y a dissonance quand, de deux éléments se présentant ensemble, l'un implique la négation de l'autre. Cette incompatibilité n'est pas logique, elle est psychosociologique : deux éléments sont dissonants quand, pour une raison ou une autre, les individus familiers de la situation sociale étudiée estiment généralement que les deux éléments ne devraient pas être associés dans cette situation.

Nous reviendrons sur cette réinterprétation de la théorie dans la suite du chapitre. La dissonance cognitive est un état pénible. Pour aller plus loin : - Les erreurs des autres. Les nouvelles relations humaines au travail. Une table ronde a été organisée le 30 novembre 2012 à la Faculté de Droit de l’Université Paris V Descartes en partenariat avec le CEDAG (EA 1516) et le master Ethique et Organisations dans le cadre du PRES Sorbonne Paris Cité lors du colloque 2012 de l’ARIMHE, l’association pour la recherche interdisciplinaire sur le management des entreprises, qui se tenait sur le thème : « L’Humanisme et le Management des Entreprises ».

Les nouvelles relations humaines au travail

Elle était animée par Ariel MENDEZ, Professeur en Sciences de gestion à l’Université d’Aix-Marseille et Directrice du LEST (UMR 7317) et centrée sur « Les nouvelles relations humaines au travail ». Quatre intervenants ont bien voulu se prêter à l’exercice : Marie-France HIRIGOYEN, Psychiatre et chargée de cour à l’Université Paris V Descartes, Pierre LOUART, Professeur en Sciences de gestion à l’IAE de Lille, Laurent MAHIEU, Secrétaire général adjoint de la CFDT-Cadres et Louis-Jérôme TEXIER, Directeur des Ressources Humaines de la SACEM. Opinions et pratiques environnementales des Français en 2015 [Publications, Chiffres & statistiques] : Observation et statistiques. Chiffres & statistiques n° 750 - avril 2016 En 2015, les Français expriment de manière accrue une préoccupation à l’égard de la pollution atmosphérique, tant sur le plan global que local.

Opinions et pratiques environnementales des Français en 2015 [Publications, Chiffres & statistiques] : Observation et statistiques

À l’instar de la lutte contre le changement climatique, l’amélioration de la qualité de l’air est devenue l’un des principaux enjeux environnementaux pour l’opinion publique. Du point de vue des ménages, ce n’est toutefois pas à eux d’agir en priorité pour protéger l’environnement, mais aux pouvoirs publics. Apport de la théorie des représentations sociales à l’éducation relative à l’environnement – Conditions pour un design de recherche. Garniez, Catherine et Sauvé, Lucie (1999). « Apport de la théorie des représentations sociales à l’éducation relative à l’environnement – Conditions pour un design de recherche ».

Apport de la théorie des représentations sociales à l’éducation relative à l’environnement – Conditions pour un design de recherche

Éducation relative à l'environnement : Regards - Recherches - Réflexions, vol. 1, pp. 65-77. Fichier(s) associé(s) à ce document : Résumé La théorie des représentations sociales offre un éclairage particulier favorisant une meilleure compréhension des rapports entre la personne, le groupe social et l’environnement ; elle permet de mieux saisir les dynamiques sociales impliquées dans les enjeux environnementaux. Le regard psychosocial. Réalité ou fiction scientifique commode ?

Psychologie méthode du questionnaire

Expérience de Stanford. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Stanford

L’expérience de Stanford (effet Lucifer) est une étude de psychologie expérimentale menée par Philip Zimbardo en 1971 sur les effets de la situation carcérale. Elle fut réalisée avec des étudiants qui jouaient des rôles de gardiens et de prisonniers. Elle visait à étudier le comportement de personnes ordinaires dans un tel contexte et eut pour effet de montrer que c'était la situation plutôt que la personnalité autoritaire des participants qui était à l'origine de comportements parfois à l'opposé des valeurs professées par les participants avant le début de l'étude.

Les 18 sujets avaient été sélectionnés pour leur stabilité et leur maturité, et leurs rôles respectifs de gardiens ou de prisonniers leur avaient été assignés ostensiblement aléatoirement. En d'autres termes, chaque participant savait que l'attribution des rôles n'était que le simple fruit du hasard et non pas de prédispositions psychologiques ou physiques quelconques. Jodelet psycho sociale. Uberisation. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Uberisation

Glossaires : Economie digitale | Environnement digital Le néologisme d’uberisation est généralement utilisé pour désigner le phénomène par lequel une start-up ou un nouveau modèle économique lié à l’économie digitale peut menacer et remettre en cause rapidement un vieux modèle de l’économie « traditionnelle ». On parle d’ubérisation par analogie avec les deux modèles Uber (VTC et Uber Pop) qui remettent en cause et menacent l’activité des taxis traditionnels. On associe parfois l’expression de NATU au processus d’ubérisation. On peut également estimer, qu’en partie, le modèle BlaBlaCar pourrait uberiser la SNCF. Si le terme avait existé, on peut également considérer la quasi-disparition des gratuits de petites annonces face au site Leboncoin, comme un phénomène d’ubérisation abouti.

Une présentation bien conçue sur les phénomènes d’ubérisation :