extrait d'actu chomage :
http://www.actuchomage.org/forum/index.php?f=13&t=53442&rb_v=viewtopic
"dans le petit monde feutré et courtois des think tanks parisiens où l'on tutoie la crise et le chômage sans les connaître personnellement, tout le pouvoir va à ceux qui l'ont déjà. Comme dit Emmanuel Todd, "les hyper riches ont tant d'argent qu'ils ne savent plus qu'en faire. Il leur reste un terrain à conquérir : le monde des idées !" Et comme disait Gramsci, "le pouvoir se gagne par les idées".

Sauf que, qu'ils soient de droite ou "de gauche", ils ne sont qu'un relais de la pensée dominante, qu'ils font prospérer : financés par des industriels qui les pilotent pour intervenir en amont des décisions publiques et peser dans les débats, leur réflexion comporte de nombreux angles morts et se base sur un large consensus mâtiné de benchmark. Non seulement ils sont chargés de réfléchir pour les politiques, mais ils se mettent à leur tour en représentation dans les médias et sont présents dans des colloques, voire des lieux d'enseignement public.

De plus, ces think tanks, qui se dépeignent volontiers comme l'expression de la société civile, n'en reflètent absolument pas la diversité : leur composition socioprofessionnelle, ultra homogène (grands patrons, banquiers, hauts fonctionnaires, économistes, avocats d'affaires…), cultive l'entre soi. Pire, cet establishment est une armée d'hommes (à 80%) !

"Globalement, les think tanks, c'est peu d'audace et beaucoup d'eau tiède. Le bilan de la crise ? Ils font tous le même !" avoue un ancien de Fondapol à Télérama. "La pensée critique est absente, on réfléchit dans le cadre du système", déclare un ex Terra Nova. Même "à gauche", on est loin de l'époque des "intellectuels organiques" issus du monde ouvrier et formés sur le tas.
Pour l'instant, ce dossier n'est pas disponible sur http://www.telerama.fr : dès qu'il est en ligne, je le communiquerai pour que ceux que ça intéresse puissent le lire en entier." Apr 3

"lobbycratie"

Cercle L. Blum

Open Society Institute

Chroniques de la gouvernance
l’oligarchie maintient une fiction démocratique

KPMG

Fabian Society

les think tanks confisquent la démocratie

la Henry Jackson Society de Londres

Article traduit par Caralmera, merci pour son travail. “L'ennemi commun à l'humanité c'est l'homme. À la recherche d'un nouvel ennemi pour nous unir, nous nous sommes levés avec l'idée que la pollution, la menace du réchauffement climatique, les carences en eau, la famine et ainsi de suite feraient l'affaire. Le "green agenda" du Club de Rome Le "green agenda" du Club de Rome
Global Marshall Plan Initiative
UNIVERSITE-INTEGRALE.ORG
WorldShift Movement - Under Development
L’ère autoritaire Le G20 s'en remet aux responsables de la crise Communiqué du 04/11/2011 On le savait illégitime et inefficace. L’ère autoritaire
Club de Budapest

Club de Rome

Open Society Institute - KeyWiki From KeyWiki The Open Society Institute is a George Soros project that works to build "vibrant and tolerant democracies" by trying to shape public policies. On a local level, OSI tries advance justice, education, public health, and independent media while also building alliances across borders and continents on issues such as corruption and freedom of information. Open Society Institute - KeyWiki
l'europe des "Lobby"

Think tank

Think tank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un think tank ou laboratoire d'idées[1] est généralement une structure de droit privé, indépendante de l'État ou de tout autre puissance, en principe à but non lucratif, regroupant des experts et produisant des études et des propositions souvent dans le domaine des politiques publiques et de l'économie. Alors qu'un laboratoire d'idées réunit des professionnels au sein d'une structure formalisée et produit de façon systématique des études et des rapports, un club ou cercle de réflexion est beaucoup moins formel. Il réunit, souvent autour d'un homme ou d'un parti politique, des personnes de bonne volonté désirant réfléchir sur une base non professionnelle à des problèmes relevant des politiques publiques.
Club ou cercle de réflexion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un club ou cercle de réflexion réunit autour d'une personne ou d'un mouvement politique ou social des personnes qui s'intéressent à la vie publique. Généralités[modifier | modifier le code] À la différence d'un Think tank qui réunit des professionnels autour d'une structure durable gardant une certaine distance d'avec les politiques, les clubs ou centre de réflexion sont formés sur une base volontaire et ont souvent un lien direct avec un mouvement politique ou social. La France a une longue tradition[1] de clubs et de cercles de réflexion parfois brillants mais éphémères. À noter qu'il existe aussi des cercles de réflexion thématique ou catégorielle. Club ou cercle de réflexion
Management : haro sur les nouveaux gourous Management : haro sur les nouveaux gourous Dans son essai, « Extension du domaine de la manipulation », Michela Marzano défend la thèse de l'avènement d'une nouvelle société caractérisée par le règne de l'« hyperindividualisme ». Trois valeurs centrales seraient érigées en modèle à suivre pour chaque individu : authenticité, volontarisme et autonomie. Une rhétorique séduisante mais non sans danger , et dénoncée par l'auteure comme bien davantage au service des dividendes des actionnaires que du bien-être des travailleurs.
Institut Coppet Histoire Le Groupe de Coppet, conduit par Madame de Staël et Benjamin Constant fut, à l’aube du XIXe siècle, le premier think-tank européen consacré à l’étude de la liberté sous toutes ses formes. Ses travaux portaient sur les problèmes de la création d’un gouvernement constitutionnel limité, sur la question du libre-échange, de l’impérialisme et du colonialisme français, de l’histoire de la Révolution française et de Napoléon, sur la liberté d’expression, l’éducation, la culture, la montée du socialisme et de l’État-providence. Le libre marché a souvent été conçu à tort comme un phénomène principalement anglo-saxon. Institut Coppet Histoire

Cercle de l'Oratoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cercle se réunissait à l'origine dans une salle du Temple protestant de l'Oratoire du Louvre dont il tire son nom, sans qu'il n'y ait aucun lien avec la paroisse protestante de l'Oratoire du Louvre. Programme et objectifs[modifier | modifier le code] Le cercle, créé suite aux attentats du 11 septembre 2001 et aux réactions antiaméricaines qui les ont suivi, se donne pour but de défendre, dans l'opinion, certains éléments de la politique des États-Unis, de lutter contre l'antiaméricanisme et contre ce qu'ils nomment l'islamisme radical et qui serait selon eux le nouveau totalitarisme. Ainsi Michel Taubmann déclare : « Les Américains ne sont pas nos ennemis. On peut les critiquer, mais on ne doit pas faire n’importe quoi avec eux. Cercle de l'Oratoire
11 septembre 2001

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Institut de l’entreprise est un think tank qui rassemble plus d’une centaine d'adhérents (des grandes entreprises, des établissements d’enseignement supérieur et des syndicats professionnels comme le MEDEF). Il poursuit deux objectifs : « contribuer à alimenter la réflexion des chefs d’entreprise sur les enjeux économiques et sociaux et promouvoir auprès du plus grand nombre l’idée que l’entreprise joue un rôle fondamentalement positif dans la société »[1]. Historique[modifier | modifier le code] L'Institut de l'entreprise a été créé en 1975 par 30 grands groupes français, menés par François Ceyrac, Jean Chenevier et François Dalle afin d'offrir aux dirigeants d'entreprises un lieu de débat et de propositions. Institut de l'entreprise Institut de l'entreprise
"Biseness Nucléaire"

2000- Institut Montaigne

Les architectes du social-libéralisme, par Vincent Laurent Les architectes du social-libéralisme, par Vincent Laurent Dans le sixième arrondissement de Paris, la Fondation Saint-Simon occupe un espace d’une centaine de mètres carrés au rez-de- chaussée d’un immeuble cossu situé au 91 bis de la rue du Cherche-Midi. Cette association loi 1901 (en dépit de ce que peut laisser penser son nom) a vu le jour en décembre 1982 dans l’un des salons de l’hôtel Lutétia, sous l’impulsion de François Furet et de MM. Pierre Rosanvallon, Alain Minc, Emmanuel Le Roy-Ladurie, Pierre Nora, Simon Nora et Roger Fauroux. Ce dernier raconte : « Nous avons pensé qu’il fallait que le monde de l’entreprise et celui de l’Université se rencontrent. (...) Nous sommes rapidement arrivés à la conclusion que ces rencontres ne pouvaient être fécondes et durables que si nous avions des actions concrètes à mener, ce qui exigeait un cadre juridique et de l’argent.
IFRI Institut français des relations internationales

les "logiques" inversées de la "Pathocracie"

lobbies militaro-financiers

Rand Corporation

Le rôle de la compublique ? Verbatim d’élus copyright REA - Capital.fr Il y a quelques mois, la Ville d’Echirolles publiait un numéro particulier de son magazine municipal. En effet, les tribunes des groupes politiques, dites “Libre expression”, étaient thématisées autour du sujet suivant « Le rôle de l’information municipale », sujet qui ne déplairait pas à un examinateur du concours de rédacteur territorial. Visiblement disciplinés, les élus municipaux ont accepté la règle et ont, pour chaque groupe, qu’il se revendique de la majorité municipale ou qu’il affirme son opposition, proposé un texte étonnement éclairant sur la vision que des élus locaux peuvent avoir de la compublique, au moins de l’un de ses aspects, l’information. Il m’a semblé utile et pédagogique d’en présenter quelques extraits.
IASPS Institute for Advanced Strategic and Political Studies

Fondation Carnegie pour la paix internationale anglais : Carnegi

Eugénisme et Darwinisme social

Carnegie Institution for Science

Center for Strategic and International Studies - Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Activités[modifier | modifier le code] Le centre conduit des études politiques et des analyses stratégiques sur de nombreux sujets en relation avec la politique, l'économie, la sécurité, la finance, la technologie et l'énergie. Le centre fut originellement crée avec l'objectif d'encourager un lien fort entre Européens et Américains face à l'URSS et une approche réaliste des relations internationales[1]. Il compte dans son conseil d'administration Zbigniew Brzezinski, Henry Kissinger, James Woolsey[1] et l'ex-ambassadeur Joseph Farland (jusqu'à son décès en 2007).
L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche, original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement. Privilégiant l’interdisciplinarité, l’IRD centre ses recherches, depuis plus de 65 ans, sur les relations entre l’homme et son environnement en Afrique, Méditerranée, Amérique latine, Asie et dans l’Outre-Mer tropical français. Ses activités de recherche, de formation et d’innovation ont pour objectif de contribuer au développement social, économique et culturel des pays du Sud.

IRD

Commission Trilatérale

groupe Bilderberg

CFR : Conseil des Relations Etrangères

"Fondations"

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Royal Institute of International Affairs (RIIA), fondé en 1920, est une think tank plus connue sous le nom de Chatham House. C'est en fait l'équivalent anglais du Conseil des relations étrangères américain. Articles connexes[modifier | modifier le code] Règle de Chatham House 1920 - Royal Institute of International Affairs

Réfléchir en terme de générations : un levier politique

Assez récemment, une invention provenant des Etats-Unis envahit notre espace culturel. Celui du discours sur les générations, dans l'ordre historique : Boomers, Gen X, Gen Y. On avait jusqu'ici pour nous satisfaire, la querelle de l'ancien et du moderne, qui était assez simple à comprendre puisqu'il s'agissait de mettre en scène les évolutions des goûts et des mœurs avec les figures du combat. L'ancien ou le traditionnel ne perdant jamais tout à fait, le moderne ne gagnant pas complètement, non plus. Ainsi, le monde allait son train dans des sentiments de désaccord et de réconciliation progressifs. Dans cette note du blog d'Eric S.
instrumentalisation de la jeunesse

Think tanks : 11 "labos" du pouvoir qui cogitent en Europe
terranova

Terra Nova, le think-tank préféré des industriels
Compétitivité : Terra Nova plaide pour un pacte entre la gauche et le patronat
"Tavistock institute"

Comment la finance contrôle le débat économique
Gouvernance mondiale ou dictature planétaire ?
Histoire cachée France-USA
Pierre Hillard - Europe et Nouvel Ordre Mondial 4/6
Nom des Kollabos de la Fondation Franco-Américaine (FAF) - fr.narkive.com
PNAC: "Reconstruire les défenses de l'Amérique" traduit par ReOpen911.
Démocratie forcée et néo-conservatisme

Les think tanks, source d’expertise ou influence ?
L'Europe et la logique de l'Histoire
Alain Juppé s’adresse à un comité think-tank privé américain chantre de l’ingérence politique…
Les cyber-cerbères de la fachosphère