background preloader

Grande précarité

Facebook Twitter

"Le logement d'abord", et après. Bilan et propositions pour la généralisation du logement d'abord en France. ANSA, Rapport 2017. « Besoin d'un Toi », l'app qui cherche à donner un toit aux sans-abris / POLORETO, Grabriele in Numerama, oct. 2016. La plateforme « Besoin d'un Toi » sera lancée à la fin du mois d'octobre.

« Besoin d'un Toi », l'app qui cherche à donner un toit aux sans-abris / POLORETO, Grabriele in Numerama, oct. 2016

Cette application permettra à chacun de participer librement à une initiative de bénévolat visant à donner un soutien important aux sans-abris, surtout pendant l'hiver. C’est presque l’hiver et le froid glacial commence lentement à envahir les rues, les places et les parcs. La chance d’avoir un chauffage n’est pas partagée par tous. Selon le rapport 2016 sur l’état du mal-logement en France publié par la fondation Abbé Pierre, il y aurait au moins 2 000 morts dans la rue chaque année ; surtout à cause de maladies respiratoires et digestives, de troubles d’alimentation et de maladies de la peau. En outre, toujours selon le document, 12 millions de personnes vivent dans une situation de fragilité par rapport au logement et 3,8 millions sont mal-logés ou sans logement personnel. Combattre l’isolement des sans-abris avec une app La communauté de l’app compte déjà environ 2 000 personnes prêtes à s’engager Save.

Introduction de cadrage : les sans-domicile en France - caractéristiques et principales évolutions entre 2001 et 2012. [3 octobre 2016] Plus de 140 000 personnes sont sans-domicile en France en 2012, soit une augmentation de plus de 50 % en onze ans.

Introduction de cadrage : les sans-domicile en France - caractéristiques et principales évolutions entre 2001 et 2012

En particulier, les sans-domicile nés à l’étranger, venant pour beaucoup des anciennes colonies françaises, sont nettement plus nombreux qu’en 2001. Plus de 140 000 personnes sont sans-domicile en France en 2012, soit une augmentation de plus de 50 % en onze ans. En particulier, les sans-domicile nés à l’étranger, venant pour beaucoup des anciennes colonies françaises, sont nettement plus nombreux qu’en 2001. C’est parmi les femmes et les enfants que la progression a été la plus forte. L’accueil en centre reste le mode d’hébergement principal des sans-domicile, mais l’hébergement en hôtel s’est particulièrement développé pour accueillir les couples sans-domicile toujours plus nombreux. Après quatre ans d'expérimentation, très bons résultats pour un chez-soi d'abord. Lancé en 2011 (voir notre article ci-contre du 26 avril 2011), le dispositif expérimental "Un chez-soi d'abord" vient de faire l'objet d'un bilan sur les quatre années écoulées.

Après quatre ans d'expérimentation, très bons résultats pour un chez-soi d'abord

Inspiré de l'exemple canadien et américain du "Housing first" ou "logement d'abord" (voir notre article ci-contre du 13 mai 2014), "Un chez-soi d'abord" repose sur une idée simple : plutôt que d'imposer aux personnes en grande difficulté sociale et sans logement une sorte de parcours initiatique (socialisation, prise en charge des addictions, passage successif par plusieurs structures : CHRS, pension de famille, résidence sociale...) avant l'accès à un logement, le dispositif propose un accès immédiat à un logement, puis la mise en place d'un accompagnement renforcé. Une stratégie "efficace dès les premiers mois d'accompagnement"... ... et des effets qui se poursuivent sur le long terme Ces bénéfices immédiats se poursuivent sur le long terme.

A venir : vingt nouveaux territoires expérimentaux. Grande pauvreté et réussite scolaire. Le choix de la solidarité pour la réussite de tous. Rapport IGEN, mai 2015. Statistiques d'accueil 2014 : La fracture mobilité. Les chiffres clés de la pauvreté et de l'exclusion sociale. CNLE, 2015. Le mal-logement in Informations sociales avril 2014. Le mal-logement peut être appréhendé par l’état du bâti mais aussi par le statut de l’occupant et de ses droits.

Le mal-logement in Informations sociales avril 2014

Depuis 2008, les conséquences sociales de la crise économique sont notables du point de vue des conditions dans lesquelles les familles sont logées. Les ménages modestes, les familles monoparentales, les jeunes en difficulté d’insertion, les migrants… sont particulièrement touchés par le mal-logement, du fait du surpeuplement, de l’indécence du logement ou de l’incapacité à faire face aux charges financières que représentent les loyers ou les coûts de l’énergie. Le mal-logement cristallise ainsi nombre des caractéristiques de la vulnérabilité et de l’insécurité sociale. Page 3 à 3 « Le mal-logement : une question sociale globale » Page 10 à 17. Etat de santé et conditions de vie des populations dans domicile. Le projet Housing First - Bruxelles Santé. Quelle est l’origine du modèle Housing First ?

Le projet Housing First - Bruxelles Santé

Vincent Desirotte : Le modèle Housing First a été initié par Sam Tsemberis, un psychologue clinicien à New York dans les années ’90. A travers sa pratique dans un centre psychiatrique, Sam Tsemberis observa l’échec des politiques classiques d’aide aux sans-abris sur le public présentant la double problématique de trouble de la santé mentale et d’addiction. Présentation de la feuille de route 2015-2017 du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale. Cette réunion extraordinaire avait d’abord comme objectif de présenter un bilan d’étape de la mise en œuvre du Plan.

Présentation de la feuille de route 2015-2017 du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale

Dans une société qui « fabrique de l’exclusion et de la pauvreté », comme l’a souligné Ségolène Neuville en ouvrant la réunion, le Plan doit renforcer les mesures de soutien et d’insertion des personnes qui vivent dans la pauvreté et l’exclusion, sans oublier les mesures qui permettent de prévenir les ruptures sociales qui amènent des personnes à basculer dans l’exclusion. Ce plan interministériel et transversal a-t-il permis de faire reculer la pauvreté depuis son adoption en janvier 2013 ? François Chérèque a présenté les grandes lignes du rapport de suivi qu’il a remis en janvier au Premier ministre, en rappelant qu’il est encore difficile de mesurer les effets du plan car les indicateurs de pauvreté livrés par l’Insee portent sur l’année 2012. Minima sociaux et prestations sociales, édition 2015. Le recours aux prestations et services de protection sociale des personnes sans domicile.

Quelles sont les personnes vivant avec moins de 660 euros par mois ?