background preloader

Documents généraux

Facebook Twitter

État de santé des Français et facteurs de risque Premiers résultats de l’Enquête santé européenne-Enquête santé et protection sociale 2014 in Questions d'économie de la santé, n°223 , mars 2017. Portrait social des familles monoparentales. 13 décembre 2016 - Le nombre de familles monoparentales a doublé durant ces vingt dernières années, de 950 000 en 1990 à 1,8 million en 2013.

Portrait social des familles monoparentales

Qui sont ces familles ? Quelle est leur situation au regard de la pauvreté, de l’emploi ou encore du logement ? Leur portrait social, par Valérie Schneider. La part des familles monoparentales dans l’ensemble des familles avec des enfants de moins de 18 ans est passée de 12,4 % en 1990 à 22,2 % en 2013, selon l’Insee. Des revenus au logement, en passant par le travail, ces familles composées d’un seul adulte ont des conditions de vie bien moins favorables que la moyenne. Le niveau de vie [1] médian mensuel des familles monoparentales (1 184 euros en 2014 pour un équivalent adulte) est inférieur de 30 % à celui des couples avec enfants (1 712 euros, toujours pour un équivalent adulte). Les mères seules sont plus souvent au chômage ou en emploi précaire Ces faibles revenus sont aussi liés au manque d’emploi.

« L’école française ne fait pas assez pour réduire les inégalités sociales ». Entretien avec Marie Duru-Bellat. 4 octobre 2016 - L’école française n’est pas le pire modèle qui soit.

« L’école française ne fait pas assez pour réduire les inégalités sociales ». Entretien avec Marie Duru-Bellat

Mais elle est loin de faire tout ce qu’elle peut pour garantir des chances équitables aux enfants de milieux sociaux inégaux. Entretien avec Marie Duru-Bellat, professeure émérite de sociologie. Peut-on dire, comme l’affirme un récent rapport du Cnesco [1], que l’école « amplifie les inégalités » ? Marie Duru-Bellat : Pour répondre à cette question, il suffit d’imaginer ce que serait la situation sans système scolaire. Les inégalités sociales seraient bien plus fortes, évidemment. Peut-on dire aussi que l’école française est la plus inégalitaire des pays développés, celle où le milieu social influence le plus les résultats ? Inégalités sociales et migratoires. Comment l'école amplifie t'elle les inégalités ? CNESCO, sept 2016. Faire réussir tous les enfants. 15 septembre 2016 - Il est urgent de mettre plus de moyens là où se concentrent les difficultés, en rehaussant l’aide sociale à l’école d’une part, et en réorganisant, d’autre part, les pratiques pédagogiques notamment de l’éducation prioritaire.

Faire réussir tous les enfants

Par Jean-Paul Delahaye, auteur du rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire ». Seuls 5 % des décrocheurs sont des enfants de cadres contre 48 % d’enfants d’ouvriers. Notre élitisme « républicain » est surtout un élitisme social. Pourquoi est-ce si difficile en France de bâtir un système éducatif qui soit organisé pour que tous les enfants réussissent et qui ne soit pas essentiellement concentré sur la fonction de sélection des meilleurs ? Le problème n’est pas seulement social, il est aussi pédagogique. Des actions sociales d’envergure. Santé sacrifiée, symptôme de la pauvreté - Enquête IPSOS. Conséquence brutale de l’accroissement des inégalités en France, depuis la crise financière de 2008, plus d’un Français sur deux (55 %) jugent en 2016 que leur vie quotidienne est menacée par la pauvreté.

Santé sacrifiée, symptôme de la pauvreté - Enquête IPSOS

Si ce chiffre connaît un léger recul par rapport aux résultats du baromètre Ipsos-SPF 2015, il reste supérieur de 10 points à celui de 2007 (45 %), à l’aube de la crise économique la plus grave depuis la Grande Dépression de 1929. De la même façon, cette année encore, la part des sondés redoutant que leurs enfants connaissent un jour la pauvreté reste très élevée (83 %). Si ce chiffre est en baisse de 4 points depuis 2015, il n’en demeure pas moins que pour les catégories socioprofessionnelles les plus modestes, le pourcentage passe de 87 % à 92 % en un an.

Inégalités : pourquoi le modèle social français marche mal. 26 avril 2016 - Ecartelé entre le modèle libéral anglo-saxon et le modèle social-démocrate scandinave, le modèle social français fonctionne mal.

Inégalités : pourquoi le modèle social français marche mal

Une situation qui mécontente tout le monde, mais n’est pas prête de changer. Le point de vue de Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques. Selon les chiffres de l’OCDE, la France se caractérise par un niveau d’inégalités de revenus relativement limité et stable dans un contexte où celles-ci s’accroissent rapidement ailleurs. Pourtant, loin de considérer cet état de fait comme un atout, la plupart des Français sont mécontents du système de redistribution qui permet d’atteindre ce résultat. Pourquoi en est-il ainsi ? Il existe deux types de modèles sociaux qui, bien que très différents, possèdent une cohérence interne suffisante pour permettre aux sociétés qui les ont adoptés de trouver leur place dans une mondialisation et une Europe mal régulées : d’une part le modèle anglo-saxon et d’autre part le modèle scandinave.

Quelle politique pour réduire les inégalités ? 7 juin 2016 - De l’école au monde du travail, en passant par l’accès aux soins ou au logement, la France, l’un des pays les plus riches au monde, a les moyens de s’attaquer aux inégalités. Encore faudrait-il en avoir la volonté politique. Par Louis Maurin et Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités.

Extrait de l’ouvrage « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent ». Ce texte est extrait de l’ouvrage « Que faire contre les inégalités ? Commander l’ouvrage. Les inégalités sociales de santé au carrefour de la veille, de la prévention et de la recherche - BEH, n° 16-17, 7 juin 2016. Inégalités de santé : les enfants d’abord ! Elle y croit dur comme fer, Julie Poissant, intervenante du module «Réduire les inégalités sociales de santé: comprendre pour mieux intervenir» lors de la 12e Université d’été francophone en santé publique de Besançon: c’est en agissant dès le plus jeune âge qu’on pose les bases d’un parcours de vie en santé.

Inégalités de santé : les enfants d’abord !

À condition de promouvoir autant la prévention universelle que les interventions ciblées. Vous avez dit ‘universalisme proportionné’? Dans notre champ professionnel comme dans d’autres, il y a des expressions qui tout d’un coup font florès. L’universalisme proportionné est de celles-là. Il faut dire que son caractère abscons présente au moins deux avantages: ceux qui l’utilisent se sentent appartenir à une élite intellectuelle supérieurement informée et ceux qui la découvrent peuvent légitimement se moquer de sa tournure alambiquée… Et cependant, au-delà de ce premier abord peu sympathique, que de trésors dans cette expression pour la santé publique! À chacun selon ses besoins. Agir pour une mixité sociale et scolaire dans les collèges. Inégalités sociales de santé. Dossier documentaire. SFSP.

Chartes, déclarations Avis, rapports Publications La santé des élèves de grande section de maternelle en 2013 : des inégalités sociales dès le plus jeune âge, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, Etudes & Résultats, n°920, juin 2015 Numéro spécial Santé périnatale : des inégalités sociales et territoriales en France, sous la direction de Sylvie Rey, Sandrine Danet, Judith Benrekassa, Institut de veille sanitaire, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n°6-7, février 2015 Dossier Inégalités sociales de santé : connaissances et modalités d'interventions, La Santé de l'homme n°414, juillet-août 2011 Réduction des inégalités de santé dans l’Union européenne, Commission européenne, Union Européenne, 2011 Réduire les inégalités sociales en santé, sous la direction de Louise Potvin, Marie-José Moquet, Catherine M.

Inégalités sociales de santé. Dossier documentaire. SFSP

Contribution au suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'exclusion sociale. Santé bucco-dentaire des jeunes : le poids de l’origine sociale. Sur le même sujet Les inégalités d’espérance de vie entre les catégories sociales se maintiennent 23 février 2016 A 35 ans, un homme cadre supérieur a une espérance de vie de 49 ans, un ouvrier, de 42 ans, soit six ans d’écart.

Santé bucco-dentaire des jeunes : le poids de l’origine sociale

Chez les femmes, la différence est deux fois moindre. Les inégalités territoriales de santé. Une approche des bassins de santé. Bien être des enfants dans les Pays riches: résultats 2016. Paris / Genève / New York, 14 avril 2016 – Le Bilan 13, Equité entre les enfants : Tableau de classement des inégalités de bien-être des enfants dans les pays riches, établit le classement de 41 pays de l’UE et de l’OCDE et cherche à savoir jusqu’où les sociétés riches laissent se creuser le fossé entre les 10% d’enfants les plus pauvres et les enfants qui se situent dans la partie médiane de la distribution.

Bien être des enfants dans les Pays riches: résultats 2016

Le rapport s’intéresse aux inégalités sur 4 angles : en matière de revenus, d’éducation, de santé et de satisfaction dans la vie et à partir de données recueillies entre 2002 et 2014. Le Danemark est en tête du classement général avec l’inégalité la plus faible entre les enfants. Israël et la Turquie occupent les dernières places du classement. Revenus : Dans 19 pays sur les 41 de ce classement, plus de 10% des enfants vivent dans la pauvreté, c’est-à-dire dans des foyers avec moins de la moitié du revenu médian.

Résultats pour la France Recommandations. Panorama de la santé 2015. Les indicateurs de l'OCDE. Portrait social des classes. 4 décembre 2015 - Des revenus à l’éducation, en passant par le logement ou la santé, les inégalités entre classes sociales continuent à structurer notre société.

Portrait social des classes

Une synthèse des données qui séparent les cadres supérieurs des ouvriers. Salaires, niveaux de revenus, pratiques de loisirs, etc. : notre société demeure structurée par les écarts qui existent entre milieux sociaux. La « moyennisation » - mise en exergue dans les années 1990 et 2000 - a fait long feu. Le revenu, le diplôme, la profession ou l’histoire familiale continuent de façonner les pratiques. Le premier clivage qui sépare les catégories sociales est le niveau de vie . Les écarts ne sont pas moins importants dans le domaine scolaire, même si les jeunes issus des couches sociales les moins favorisées obtiennent plus souvent le baccalauréat aujourd’hui qu’hier.

Les mondes professionnels des cadres et des ouvriers n’ont rien à voir entre eux. Photo / © PJDespa - Fotolia.com. Les oubliés du numérique. 30 novembre 2015 - Les inégalités d’accès aux nouvelles technologies diminuent très nettement, notamment entre catégories sociales. Reste que 20 % de la population n’utilise pas Internet et que la moitié ne fréquente pas les réseaux sociaux. Entre 1991 et 2015, en France métropolitaine, le taux d’équipement en ordinateur à domicile (un au minimum) est passé de 12 à 80 %, selon le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) [1].

Le téléphone mobile s’est fortement démocratisé ces dix-huit dernières années avec un taux d’équipement de 92 % en 2015 contre 4 % en 1997. Entre 2011 et 2015, le taux de propriétaires de smartphones a été multiplié par trois (de 17 à 58 %). Enfin, en 2015, vingt fois plus de personnes (83 %) se connectent à Internet à domicile qu’en 1998 (4 %).

Chez les jeunes et les cadres supérieurs, l’accès aux technologies de l’information est généralisé, avec des taux qui dépassent les 90 % pour l’ordinateur ou Internet notamment. Accueil des tout-petits et inégalités sociales. De plus en plus de voix s’élèvent pour faire de l’accueil de la petite enfance un véritable facteur de réduction des inégalités sociales. Tout d’abord en termes d’équité d’accès : la France offre trop peu de places en accueil collectif, or les familles les plus démunies sont celles qui parviennent le moins à accéder à ce mode d’accueil. Inégalités : où en sont les régions ? 24 novembre 2015 - Pour l’essentiel, les écarts qui existent entre les régions sont liés à la composition sociale et au tissu économique du territoire.

Un portrait des régions françaises proposé par l’Observatoire des inégalités. Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre prochains [1]. Les régions ont pour principale mission le développement économique, social et culturel. Cadre conceptuel de la santé et de ses déterminants. Résultat d'une réflexion commune. Pour un développement complet de l'enfant et de l'adolescent. Rapport. Agir sur les déterminants de santé. Les actions des villes-santé.

Réseau français des Villes-Santé de l'OMS 2015 / 21 x 15 / 96 p. / 978-2-8109-0421-1 Nouveauté. Contribution des acteurs régionaux à la réduction des inégalités sociales de santé : le cas de la France. Eric Breton, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Chaire INPES « Promotion de la Santé » à l’EHESP, Avenue du Pr Léon Bernard, Rennes 35043, France.

Email : eric.breton@ehesp.fr. Comment la solidarité familiale reproduit les inégalités en Europe. 10 novembre 2015 - Avec la crise, l’apologie de la « solidarité familiale » connaît une nouvelle jeunesse en Europe. L’invisibilité sociale : publics et mécanismes. Inégalités et pauvreté : une Europe au service de la majorité, et non d'une élite. Selon un rapport de l’Oxfam, les politiques européennes déployées face à la crise financière mondiale doivent être repensées et révisées afin de promouvoir la croissance économique et d’éliminer les effets néfastes qu’elles font peser sur tous les citoyens, y compris les plus pauvres. Oxfam porte un diagnostic critique sur les niveaux intolérables de pauvreté et d’inégalités en Europe, exacerbés par la crise financière et les mesures d’austérité. Pour l’ONG, il est temps d’agir à l’échelle européenne pour promouvoir la relance des investissements, l’emploi et la croissance et pour remédier à la perte massive d’emplois, à la baisse des salaires réels et aux coupes opérées dans les services publics, notamment dans des pays comme la Grèce, l’Espagne et le Portugal, mais aussi plus largement dans toute l’Europe.

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation sur la Politique québécoise de la jeunesse. Le renoncement aux soins en Poitou-Charentes. Le renoncement aux soins est à la fois une cause et une conséquence des inégalités sociales de santé. Léa-Roback centre de recherche sur les inégalités sociales de santé de Montréal : ACTIVITÉS ET ÉCHANGES : NOS FORUMS D'ÉCHANGE : LES GRANDES CONFÉRENCES PAUL-BERNARD : Les Grandes conférences Paul-Bernard sur les inégalités sociales de santé. Date : jeudi le 3 octobre 2013 Heures : midi à 13h30. Les manifestations de la SFSP. Congrès SFSP 2015 du 4 au 6 novembre 2015 à Tours Télécharger la 3e annonce Depuis 1995, la Société française de santé publique (SFSP) organise de manière triennale, puis depuis 2007 à un rythme biennal, un congrès où échangent et débattent les différents acteurs qui œuvrent en santé publique.

La France des inégalités : Réalités et perceptions - Colloque. La santé et ses déterminants; Mieux comprendre pour mieux agir. Revenus-Salaires - Inégalités de niveau de vie et pauvreté. Cédric Houdré, Nathalie Missègue, Juliette Ponceau. « Rapport sur les inégalités en France » : ce que vous y trouverez. Réduire les inégalités sociales de santé en agissant sur l'environnement. Les inégalités continuent à augmenter en France. Minima sociaux et prestations sociales - édition 2015.