background preloader

Travail social

Facebook Twitter

Méthodologie de diagnostic pour le projet de territoire : une approche par les modèles spatiaux. 1Les politiques publiques font du diagnostic de territoire un préalable à toute procédure territoriale et, de plus en plus, à toute action de développement local.

Méthodologie de diagnostic pour le projet de territoire : une approche par les modèles spatiaux

Loin d’être un simple état des lieux d’une situation ou la photographie d’un espace donné, le diagnostic de territoire est d’abord le moment d’une mise en capacité d’agir des acteurs du territoire. Il est donc une “mise en tension”. Violences faites aux femmes : « le problème majeur est la formation de tous les intervenants » Isabelle Steyer, avocate au barreau de Paris, spécialiste du droit des victimes et des violences conjugales, a répondu à vos questions.

Violences faites aux femmes : « le problème majeur est la formation de tous les intervenants »

Constance : Peut-on remarquer une évolution sur le nombre de crimes sexuels en France ces dernières années ? Si oui, quel genre d’évolution ? Isabelle Steyer : Il est très difficile de le chiffrer dans la mesure où le nombre de plaintes ne correspond en aucun cas au nombre de délits ou crimes commis. Le « chiffre noir » des agressions sexuelles est extrêmement lourd : entre 90 et 99 % des agressions ne sont pas dénoncées.

On constate cependant une augmentation du nombre de plaintes concernant les crimes et agressions sexuelles. Par conséquent, le nombre de condamnations augmente. Le délai de prescription vient d’augmenter, le 27 février dernier. Les métiers de l’économie sociale et solidaire recrutent dans de nombreux secteurs. Dans l’édition 2017 de son guide « Ces secteurs qui recrutent », le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) fait la part belle aux métiers de l’ESS.

Les métiers de l’économie sociale et solidaire recrutent dans de nombreux secteurs

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau 700 000 départs à la retraite d’ici à 2025, dont 112 000 dès 2017 : les métiers de l’économie sociale et solidaire (ESS) vont avoir besoin de jeunes dans les prochaines années. C’est le message que souhaite faire passer le Centre de documentation et d’information jeunesse (CIDJ) à l’occasion de la parution de son guide 2017 « Ces secteurs qui recrutent ».

Dans les secteurs du social, de la santé ou encore dans les assurances ou banques coopératives, certes « tous les départs à la retraite ne seront pas remplacés, note Michel Tardit, chargé de veille documentaire au CIDJ et coordinateur du guide, mais c’est bien dans l’ESS que les plus grandes perspectives de recrutement se trouvent ». Micheline Adobati, trait d’union entre la justice et les personnes dans la précarité. Micheline Adobati est une « tiers-taisante », un relais entre les personnes précarisées et les institutions.

Micheline Adobati, trait d’union entre la justice et les personnes dans la précarité

Elle puise dans sa propre expérience pour aider ses voisins les plus démunis et leur permettre un accès effectif au droit. A 59 ans, Micheline Adobati vit dans ce qu’elle nomme elle-même « un quartier sensible » de Nancy. Depuis plus d’une vingtaine d’années, bénévolement, elle aide des habitants de son quartier : de la paperasse administrative à l’accompagnement dans les démarches. Son rôle : « Accompagner les personnes chez le juge ou chez les travailleurs sociaux. On est là, on écoute, puis une fois sortis, on traduit avec des mots qui seront compris ». Egalement militante du mouvement ATD Quart monde, Micheline Adobati est ce que le mouvement appelle une « tiers-taisante ».

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Micheline Adobati a toujours aimé aider les autres. Forte demande d’accompagnement. Protection de l'enfance : «Le numéro de dossier l’emporte sur le jeune» Ce lundi et mardi ont lieu à Metz les neuvièmes assises nationales de la protection de l’enfance, rendez-vous des professionnels du secteur.

Protection de l'enfance : «Le numéro de dossier l’emporte sur le jeune»

Adrien Durousset, aujourd’hui âgé de 24 ans, a lui-même été placé et ballotté durant son enfance de foyers en familles d’accueil. Dans Placé, déplacé, son livre témoignage sorti début mai, il dénonce la mauvaise marche de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Sentiment d’être traité comme une marchandise, obligation de rendre visite à des parents qui n’ont que faire de lui, familles d’accueil qui ne l’intègrent jamais comme un des leurs, violences physiques et psychologiques de la part d’une assistante familiale, appels au secours ignorés par l’ASE, impossibilité de se projeter dans l’avenir… Adrien Durousset dresse un inventaire des terribles dysfonctionnements qui ont jalonné son parcours.

Peut-on contrôler les comptes en banque des bénéficiaires du RSA ? Bruno Le Maire veut que les départements regardent les comptes bancaires des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) avant de leur verser leur allocation.

Peut-on contrôler les comptes en banque des bénéficiaires du RSA ?

Le candidat à la primaire de la droite a fait cette annonce, mercredi 27 avril, entouré de onze présidents de conseils départementaux qui le soutiennent. Ce que propose Bruno Le Maire Le député Les Républicains souhaite que les départements deviennent le guichet unique des aides sociales. Et il propose de leur donner « la possibilité d’avoir accès aux comptes bancaires des bénéficiaires du RSA pour s’assurer que chaque bénéficiaire touche bien le montant dont il a besoin et qu’il n’y a ni gabegie, ni fraude ». Ceux qui s’y refuseraient ne pourraient plus recevoir l’allocation. « Le principe, c’est qu’il ne peut pas y avoir d’aide sans responsabilité ni contrôle, explique Bruno Le Maire au Monde.

Quels sont les 10 minima sociaux qui pourraient être fusionnés en une allocation unique ? Le député socialiste Christophe Sirugue a proposé de revoir les dix allocations donnant un minimum de ressources pour vivre afin de les simplifier.

Quels sont les 10 minima sociaux qui pourraient être fusionnés en une allocation unique ?

Le député socialiste de Saône-et-Loire Christophe Sirugue a proposé lundi 18 avril de revoir l’ensemble des minima sociaux. Il s’agirait de les simplifier pour les rendre plus équitables, notamment grâce à une allocation unique ouverte aux jeunes. 4,8 millions de bénéficiaires Il existe actuellement dix minima sociaux, qui ne sont pas destinés aux mêmes catégories de population : travailleurs pauvres, personnes âgées, handicapées, etc. Au total, 4,8 millions de personnes touchent ces allocations qui permettent d’assurer un minimum de ressources pour vivre. Quand les investisseurs privés financent l’action sociale. « Mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance. » La phrase prononcée par le candidat François Hollande lors du discours du Bourget a été l’un des marqueurs de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012.

Quand les investisseurs privés financent l’action sociale

Assistante sociale ou éducateur spécialisé, des diplômes qui protègent de la crise. « Les diplômés de formations sociales accèdent rapidement à l’emploi : 85 % ont trouvé un travail trois mois après leur sortie du système éducatif, contre 67 % des autres diplômés de niveau équivalent » : c’est ce que montre une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publiée le 5 octobre, qui porte sur les jeunes diplômés de 2010.

Assistante sociale ou éducateur spécialisé, des diplômes qui protègent de la crise

En voici les principaux constats. Une insertion rapide. « Le temps d’accès moyen à un premier emploi est de 1,5 mois pour les formations sociales de niveau III (bac + 2), contre 3,4 mois pour les formations non sociales de même niveau, et de 1,9 mois pour les moniteurs éducateurs, contre 4,6 mois pour les autres diplômés de niveau IV », précise l’étude. Globalement, cette insertion est aussi rapide que celle des diplômés de 2007, alors que les autres secteurs ont connu un décrochage. Rapport_brigitte_bourguignon.pdf.

SC48-C_prevost_furtos. Défendre les métiers sociaux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Collectif La politique de formation aux différents métiers du travail social déraille depuis quelques années.

Défendre les métiers sociaux

Le 15 décembre 2014, un rapport sur la refonte de ces métiers a été déposé par la Commission professionnelle consultative (CPC), instance consultative au sein du ministère des affaires sociales. Ce groupe, presque à huis clos, sans réelle concertation avec les intéressés, préparait depuis près de deux années un projet de réforme sans précédent remettant en question les cadres historiques du travail social salarié. Des réactions se sont fait entendre suite au dépôt de ce rapport en décembre 2014 et Mme Bourguignon, députée de la 6e circonscription du Pas-de-Calais, a été missionnée pour rencontrer un certain nombre d’acteurs. Elle remettra son propre rapport au premier ministre fin juin 2015. Disparition de diplômes Trois propositions majeures retiennent notre attention : Au contact des gens en difficulté.