background preloader

Regard sur l'image, un essai illustré à propos de l'image, de sa

Facebook Twitter

Plantes tinctoriales. Les mémoires sensorielle et à court terme. La psychologie cognitive a établi un modèle modal de la mémoire, basé sur la distinction : mémoires sensorielle, à court terme et à long terme.

Les mémoires sensorielle et à court terme

En effet, toutes trois fonctionnent différemment et pour conserver très longtemps une information, il est nécessaire de passer par les deux premiers états. Souvenirs des sens La mémoire sensorielle conserve les informations (stimulus) fournies par nos sens, elle ne nécessite aucune attention particulière. Si le message est visuel ou auditif, on parle alors de mémoire de représentation perceptive.

Nous y trouvons deux sous-systèmes, à savoir la mémoire iconique (de la perception visuelle) et la mémoire échoïque de la perception sonore. Ici, le souvenir est précaire car sa mémorisation se confond avec l'analyse qu'en fait le cortex (comme il le fait constamment pour toutes nouvelles informations), et il n'est perçu que par le réseau neuronal de la fonction qui l'a capté sans aucune attention particulière.

Mémoire temporaire. Algirdas Julien Greimas : Le carré sémiotique / Signo - Théories sémiotiques appliquées. Greimas Développé par Greimas et Rastier, le carré sémiotique permet de raffiner les analyses par oppositions en faisant passer le nombre de classes analytiques découlant d’une opposition donnée de deux (par exemple, vie/mort) à quatre (par exemple, vie, mort, vie et mort : un mort-vivant, ni vie ni mort : un ange), huit voire dix.

Algirdas Julien Greimas : Le carré sémiotique / Signo - Théories sémiotiques appliquées

Ce texte se trouve en version longue dans le livre suivant : Louis Hébert, Dispositifs pour l'analyse des textes et des images, Limoges, Presses de l'Université de Limoges, 2007. Ce texte peut être reproduit à des fins non commerciales, en autant que la référence complète est donnée : Louis Hébert (2006), « Le carré sémiotique », dans Louis Hébert (dir.), Signo [en ligne], Rimouski (Québec), Carré sémiotique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carré sémiotique

Le carré sémiotique, proposé par le linguiste et sémioticien lituanien Algirdas Julien Greimas, est un outil servant à formaliser les relations entre des signes sémiotiques et à représenter l'émergence de la signification à l'intérieur d'une structure. Il serait dérivé dans une certaine mesure du carré logique d'Aristote. Description[modifier | modifier le code] Le carré sémiotique consiste à représenter les concepts qui sont à la base d'une structure, tel un récit ou un message publicitaire, en binômes de termes opposés et contradictoires du type vrai/faux, non-vrai/non-faux. Cela en fait apparaître les relations de conjonction et de disjonction, placées respectivement au sommet et à la base du carré, tandis que les côtés font apparaître les rapports de complémentarité et correspondent à la « deixis », celle de gauche étant positive et celle de droite négative.

S1 et S2ni S1 ni S2. Non-verbal (langage du corps etc) Sémiotique ou sémiologie. Sémiologie de l'image fonctionnelle. Base de la semiologie générale. Sémiologie (ou sémiotique) = science des signes Le fait que les sociétés ou les individus utilisent des symboles.

Base de la semiologie générale

La fonction symbolique est à la base de la culture, les cultures sont tissées de symboles. Découverte par les philosophes, elle a beaucoup de définitions suivant le champ d'utilisation. Définition générale de Charles S. Deuxième définition : C'est la capacité de se représenter l'absent. Symbole affectif Fréquent chez le petit enfant : Le doudou n'a pas de fonction pratique c'est un fétiche, il renvoie au sein maternel, permet au bébé de garder sa mère près de lui. Cultures graphiques. L'image - Alexander Schnell. Platon et les simulacres. N’est-il pas absurde de vouloir relire Platon pour mieux asseoir notre réflexion sur le virtuel qui gagne chaque jour du terrain ?

Platon et les simulacres

Revenir vingt-cinq siècles en arrière, est-ce une démarche sensée quand il s’agit de soumettre à l’analyse des réalités inouïes qui ne semblent pas avoir eu leur équivalent dans l’histoire humaine ? L’intérêt d’une philosophie vivante telle que la promeut le site iPhilo repose en partie dans la réponse à ces interrogations. Paradoxes du vocabulaire La bonne copie ou « icône », du mot grec ancien eikon qui signifie « image », s’oppose à la mauvaise copie, du grec ancien eidolon qu’on peut traduire par « simulacre « .

La notion d'image chez Platon - Novelettes. THE RICHARD AVEDON FOUNDATION. Welcome to the OFFICIAL SITE of WIM WENDERS. Welcome to the official BILL VIOLA website. Singularités cartographiques. La place de la métaphore en sociologie. 1Dans toutes les activités de modélisation, les modes de pensée métaphoriques, c’est-à-dire le transfert de sens d’un domaine à l’autre, le générateur de formes rendant visible ce qu’on ne voit pas, la réduction de l’étranger au familier, la chaîne des liens entre les différents objets, ont un rôle heuristique important bien que lourd de nombreux paralogismes.

La place de la métaphore en sociologie

Dans les sciences sociales, dans ces disciplines qui ne peuvent ni ne savent construire leurs objets comme des objets formels, qui forment leurs concepts par différences ou similitudes, contrastes ou dégradés entre les éléments d’une série d’observations et dont le raisonnement est foncièrement comparatif, ce rôle est déterminant, il est presque un principe d’économie, un rasoir d’Occam. Platon et les simulacres. - Les jalons de Regard sur l'image. - Entretiens - articles - débats autour de Regard sur l'image.