background preloader

IT

Facebook Twitter

/home/MaNDRaXe - Soin et alimentation des ingénieurs informatique (ou pourquoi les ingénieurs sont grincheux) Préambule Suite à la lecture du billet "The care and feeding of software engineers (or, why engineers are grumpy)" écrit par Nicholas C. Zakas, Bertrand Tornil et moi-même avons été frappés par sa pertinence et avons décidés de le diffuser autour de nous. Malheureusement, la barrière de la langue n'a pas permis une diffusion aussi large que nous le voulions. C'est pourquoi nous nous sommes attelés à sa traduction que nous vous proposons ici. Si vous avez des améliorations à y apporter, n'hésitez pas à nous en faire part. Le meilleur moyen étant de proposer une (ou plusieurs) pull request sur le projet github. Bien que nous encouragions la diffusion de ce texte, et que nous mettions cette traduction à disposition librement, nous ne sommes bien sûr pas les détenteurs des droits du texte original.

Mises à jour Le 05 mars 2013 : Corrections de parmentf, ebouchut, blankoworld, Astalaseven, thomasleveil, blambeauLe 21 août 2012 : Corrections de SylpheMLe 23 juillet 2012 : Corrections de rjanot. Rectorat   Conférence de Dominique Cardon. Introduction. Les grands principes du Cloud Computing. DROPBOX et GOOGLE DRIVE font partie de ces outils dits du "Cloud Computing". Dans ce dossier nous n’allons parler que de ces deux incontournables.Le service offert consiste à stocker vos données sur serveur externe appartenant à ces sociétés.

Si cela ne vous parle pas, vous pouvez vous représenter son fonctionnement sous la forme simplifiée d’une clé USB (ou d’un disque dur externe) que vous auriez à disposition quelque par sur Internet, accessible depuis n’importe quel ordinateur.Le service Dropbox propose une offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage. Bien sûr, il existe de nombreuses autres solutions de stockage de données en ligne. Les FAI (fournisseurs d’accès Internet) proposant la plupart du temps ce type de service de manière plus ou moins gratuite.

Quels services pédagogiques Dropbox et Google Drive peuvent-ils me rendre ? Un conseil IMPORTANT : Mars 2013. Www.fftelecoms.org/sites/fftelecoms.org/files/contenus_lies/vie_interieure_vie_relationnelle_mai_2013.pdf. Fin du conflit juridique qui opposait Samsung et LG sur les brevets d’écrans. Les deux géants de l’électronique Samsung et LG ont décidé de souffler un peu : depuis plusieurs années, ils se livraient une bataille juridique acharnée dans le domaine des brevets d’écran. Elle s’est achevée ce 24 septembre. LG et Samsung ont annoncé la fin d’un démêlé juridique complexe ce 24 septembre. Samsung accusait LG d’avoir utilisé certaines de ses innovations pour fabriquer ses propres appareils et vice-versa. Ces technologies protégées par des brevets ont permis aux deux groupes de développer des écrans à cristaux liquides (LCD) et à diode électroluminescente organique (OLED).

Ce sont des composants essentiels de leurs télévisions, smartphones et tablettes. Se soutenir pour mieux régner Ils ont annoncé dans un communiqué avoir abandonné toutes les poursuites pour violations de brevets qu’ils avaient engagées l’un contre l’autre. Lélia de Matharel. Images.cigref.fr/Publication/2013-Innovation-entreprise-numerique-Indice-Innovation-TIC-CEFRIO-CIGREF.pdf. [Édito] Vers plus de femmes que d'hommes en informatique ? Pas si vite. La nouvelle fait le tour du Web depuis une dizaine de jours : depuis le début de l'année, 60 % des emplois nets créés aux États-Unis dans le secteur high-tech sont occupés par des femmes. Une révolution dans un milieu habituellement très masculin ? Il convient néanmoins de prendre du recul sur ces données, d'autant que plusieurs indicateurs ne rendent pas optimistes, que ce soit outre-Atlantique ou en France.

Un changement historique ? Si plusieurs femmes ont marqué l'histoire de l'informatique, elles n'en restent pas moins encore bien peu nombreuses voire quasi absentes de certains secteurs. Seuls 17 % des ingénieurs en France sont des femmes, et outre-Atlantique, les personnes de sexe féminin représentent moins d'un tiers de tous les employés du secteur de la technologie, à peine 12,33 % des ingénieurs. Pire encore, 97 % des start-ups sont créées par des hommes et 98,8 % des contributeurs aux logiciels open source sont des hommes selon Venture Beat. Mais alors ? Combien d’informaticiens professionnels, demain ? L’urgence ! Anticiper 2021+, dès aujourd’hui. Troisième partie : quels métiers d’avenir ? Où ?

Initialement, je n’avais pas prévu d’écrire une troisième partie, mais les nombreux commentaires et échanges que j’ai eu à la suite du premier et deuxième billets m’ont amené à me poser deux questions : - Quels seront les métiers porteurs en informatique en 2021+ ? - Qui seront les principaux employeurs d’informaticiens, en 2021+ ? Ce sont des questions complexes, et il est plus difficile d’y répondre que ce que j’avais tenté dans les deux premiers billets, définir les grandes tendances. Il y a aussi beaucoup de métiers informatiques que je ne connais pas bien : développement de jeux, informatique embarquée, calculs scientifiques complexes... Je compte sur les lecteurs compétents dans ces domaines pour enrichir les échanges par leurs commentaires. Est-ce un signe de cette prise de conscience ? Quels métiers informatiques, dans les infrastructures Les métiers informatiques d’avenir dans les infrastructures seront en priorité des métiers du logiciel.

Et du côté des entreprises utilisatrices ? Business Analyst, le métier que vos parents ne comprennent pas. Vous êtes business analyst pour les banques de financement et d'investissement. Lors d'un apéritif avec de nouvelles connaissances, la question traditionnelle surgit : "Et vous ? Qu'est ce que vous faites ? ". Vous vous crispez un peu, votre métier est une énigme pour 90% de vos relations. Vous marquez tout de même un temps d'arrêt en essayant d'évaluer si votre interlocuteur a une chance, même faible, de comprendre "ce que vous faites" sans un discours de 10 minutes qui vous donnera le statut du type le plus ennuyeux de la soirée. La tentation de botter en touche avec une définition vague mais compréhensible est forte : "Je travaille dans l'informatique bancaire".

Finalement, vous prenez le risque et dites : " Je suis business analyst pour les banques de financement et d'investissement ". Votre interlocuteur se contracte, plisse légèrement les yeux avec le petit sourire forcé de celui qui n'a pas compris mais ne veut pas passer pour un imbécile. Le sourire se force davantage.

12 tableaux de bord pour piloter ses activités informatiques. Le futur du digital, la présentation que vous ne pouvez ignorer ! Infrastructures informatiques : qui sont les maîtres du monde ? Première partie. Les infrastructures ont un rôle essentiel dans le succès des systèmes d’information ; ce sont les fondations des usages innovants. J’ai écrit récemment un billet sur les innovations qui se préparent dans les « infrastructures 2.0 » des 3 à 5 prochaines années. Aujourd’hui, je vous propose d’analyser quels sont les fournisseurs qui comptent, ceux dont les solutions sont au cœur de toutes ces innovations. S’il fallait résumer en un mot la situation actuelle, ce serait : Oligopoles.

Dans tous les secteurs clefs de l’infrastructure, de deux à quatre fournisseurs dominent le marché. Analysons la situation dans les domaines suivants : Les microprocesseurs.Les systèmes d’exploitation des objets d’accès.Les navigateurs.Les clouds publics.Les réseaux. Microprocesseurs Le secteur des microprocesseurs est un duopole : Comme le montre ce schéma, le monde ARM regroupe de très grands acteurs du marché et sa grande diversité s’oppose au modèle « intégré » d’Intel. Systèmes d’exploitation des objets d’accès. Infrastructures informatiques : qui sont les maîtres du monde ? Deuxième partie. Dans la première partie de cette analyse, j’ai montré qu’il existe un multioligopole dans les infrastructures informatiques, chaque domaine étant dominé par un petit nombre d’acteurs «industriels».

Je vous propose dans cette deuxième partie une analyse des grands acteurs « sans influence », des spécificités du marché de l’entreprise et des tendances prévisibles pour les 5 prochaines années. Les grands fournisseurs, sans influence On trouve sur Wikipédia la liste des plus grandes entreprises du secteur informatique. Ce tableau donne la liste des 12 premières, classées par chiffre d’affaires. Cette liste fait apparaître quelques points intéressants : (Je rappelle que cette analyse ne concerne que les infrastructures et pas les applications.) Pourquoi certaines de ces très grandes entreprises n’étaient-elles pas citées dans mon analyse ? Samsung : j’avais beaucoup hésité avant de faire l’impasse sur Samsung, qui était indirectement présent comme l’un des plus grands acteurs de l’écosystème ARM.

Outlook 2014: Platforms are Eating the World | Innovation Insights. Image: manoftaste.de/Flickr 2013 was a year of important shifts. Nokia sold to Microsoft. BlackBerry had one of its worst years ever. Both companies lost more than 90% of their market capitalization in less than a decade. Google’s Android, meanwhile, grows stronger and is moving beyond smartphones to power cars, home electronics and wearable accessories. Twitter continues to grow, after its IPO this year, with the world’s strongest platform for influence and dissemination. While Barnes&Noble parted company with the Nook and is struggling to survive, a thriving Amazon and Kindle continue to transform publishing. Platforms are eating the world. We used to live in a world where commerce flowed linearly. Now, market upstarts are displacing market leaders faster than ever before as entire industries transform.

Business leaders, today, develop platforms that connect diverse participants with one another and enable them to interact and transact. Three Factors Driving Disruption. Correspondance entre logiciels libres et logiciels propriétaires. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Faisant suite à l'article liste de logiciels libres, cet article est une liste d'alternatives libres proposant des fonctionnalités proche de logiciels propriétaires bien établis dans leur domaine d'application. Cette liste est loin d'être exhaustive et n'a pas pour but de mettre en avant des logiciels particuliers mais seulement de présenter différents logiciels (propriétaires ou libres) dans un même domaine d'application. Présentant les logiciels disponibles sur les systèmes Windows, GNU/Linux, Mac OS et BSD, la liste est divisée en plusieurs catégories ainsi qu'en domaines d'application afin de mieux s'y retrouver.

Les logiciels[modifier | modifier le code] Vous pourrez en savoir plus sur un logiciel quelconque en suivant son lien. Bureautique[modifier | modifier le code] Graphisme[modifier | modifier le code] Internet[modifier | modifier le code] Loisirs[modifier | modifier le code] Multimédia[modifier | modifier le code] Comment le mobile change le jeu vidéo. L'arrivée de nouvelles méthodes de distribution a redistribué les rôles traditionnels des différents acteurs de la chaîne de valeur (développeurs, éditeur, distributeurs, grossistes, et détaillants). La chaîne de valeur traditionnelle des jeux s’est ainsi vue recomposée, provoquant une convergence des rôles des distributeurs et des détaillants, sous les auspices de l’activité éditoriale. Une large partie des activités antérieures est devenue caduque, dans la mesure où il n’est plus nécessaire de dupliquer ni de distribuer des produits physiques. Les éditeurs, au même titre que les développeurs, peuvent par conséquent « désintermédier » les maillons antérieurs.

Ce processus diffère selon les acteurs et le type de jeux. Néanmoins, certains éditeurs peuvent continuer à s’en remettre à des intermédiaires en raison de l’expertise spécifique de ceux-ci (dont le marketing). Le F2P, sans doute la principale innovation, est devenu le modèle dominant sur le marché mondial. . [9]. Angry Birds. The death of the theorist and the emergence of data and algorithms in digital social research. Computer software and data-processing algorithms are becoming an everyday part of Higher Education.

How might this be affecting research in the social sciences and the formation of the professional identities of academics? Ben Williamson argues that these are important challenges for social science researchers in HE, asking us to consider how digital devices and infrastructures might be shaping our professional practices, knowledge production, and theories of the world. Computer code, software and algorithms have sunk deep into what Nigel Thrift has described as the “technological unconscious” of our contemporary “lifeworld,” and are fast becoming part of the everyday backdrop to Higher Education. Academic research across the natural, human and social sciences is increasingly mediated and augmented by computer coded technologies.

This is perhaps most obvious in the natural sciences and in developments such as the vast human genome database. Big methods Algorithmic expertise. L'Open Source expliqué avec des Lego | Développement. Transformation numérique, une nouvelle chaine de valeur. Economie numérique et « modèles d’affaires » Si l’on retient comme postulat que la chaîne de valeur au sein de l’entreprise est l’ensemble des étapes lui permettant d’obtenir un avantage concurrentiel et que chaque maillon est porteur de valeur à optimiser, on peut sans nul doute convenir que le numérique, l’usage exponentiel des technologies de l’information, impactent fortement cette chaîne.

Historiquement, la création de valeur résulte des relations entre des acteurs : le producteur, les distributeurs, les clients… Les résultats du projet de recherche : « Business model, coproduction de valeur et système d’information » (CV & SI), mené par Marie-Hélène Delmond, Alain Keravel, Professeurs à HEC, montrent que cette chaine historique est remise en cause, les technologies numériques ayant introduit deux ruptures : Le numérique n’est certainement pas à réduire, comme on l’entend souvent, à une manière de communiquer et de partager des informations.

Enjeux IT, Web, digital etc...

Entreprise IT. Histoire IT. Pilotage IT. Gestion Projet. Orga DSI / DSI et métiers. « Ubuntu, beaucoup plus intuitif que Windows » Faut-il systématiquement renvoyer dos à dos les utilisateurs de Windows et ceux des systèmes d'exploitation libres, dérivés du noyau « Linux » ? Si la frontière a longtemps été hermétique entre les deux univers, elle est aujourd'hui beaucoup plus poreuse. Et Ubuntu, la distribution (variante) Linux développée par Canonical, revendiquée « conviviale, intuitive et sûre », est depuis quelques années déjà, le principal atout du « Libre » pour attirer à lui les inconditionnels de Windows. Une réputation renforcée récemment par le lancement d'Ubuntu 12.04 LTS, une version encore plus attrayante pour les « non initiés ». D'autant que Ubuntu s'appuie sur une communauté francophone très active, prête à répondre aux problèmes que rencontrent les débutants. CCM - Qu'est-ce qui vous a décidé à passer de Windows à une distribution Linux comme Ubuntu ?

CF - Ça faisait longtemps qu'un ami m'en parlait. Maintenant que je connais, je ne pourrais plus revenir à Windows. En un clin d'oeil Ubuntu. Les 100 du numérique en France. Un million d’emplois, 148 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 8% du PIB. Qui oserait encore douter du poids du numérique dans l’économie française ? Comme le montre notre infographie, son importance ne cesse de croître dans tous les domaines.

Il a pourtant fallu attendre que Google commande une grande étude au cabinet mcKinsey pour que la France prenne enfin conscience de l’enjeu. Et encore, l’enquête ne portait que sur l’écosystème du web, laissant de côté l’électronique, les progiciels, l’informatique embarquée, les jeux vidéo… Pourtant le numérique, c’est tout cela. une industrie hybride qui s’infiltre dans toutes les autres : la santé, l’aéronautique, l’automobile…À titre d’exemple, près de la moitié de la valeur ajoutée d’une voiture est électronique. Alors le numérique serait-il la solution miracle pour réindustrialiser la France ? Peut-être… mais il faut accepter de penser l’industrie autrement. Dossier coordonné par Aurélie Barbaux Les 100 du numérique en France. Infographie : les chiffres clés de la France du numérique.

Les salaires informatiques de 2012 au crible - Journal du Net Solutions. La grille de salaires des métiers du Web 2012. Études en informatique : des formations à tous les niveaux. Les nouveaux métiers de l’économie numérique : Big Data, big jobs ? Compte-rendu « Prospective. 10 compétences indispensables pour travailler demain : Apprendre le code informatique. Les faux-semblants de l’emploi dans le numérique.

Web