background preloader

Microbiologie

Facebook Twitter

Phages

Sens et Symboles. Le premier zoo à microbes ouvre à Amsterdam. Un zoo sans lion ni loutre a ouvert ses portes mardi 30 septembre à Amsterdam. Les virus, mycètes et bactéries ont pris la place des macaques et autres pandas stars dans ce premier « zoo interactif à microbes ». La vaste collection de microbes a été imaginée par le directeur du zoo royal d'Amsterdam, Artis. Douze ans et 10 millions d'euros après la naissance de l'idée, c'est à côté d'Artis que « Micropia » a été installé. « Les zoos ont tendance à ne montrer qu'une partie de la nature, à savoir les grands animaux, explique à Haig Balian, directeur du zoo Artis. Lire aussi l'enquête (édition abonnés) : Les pandas, machines à cash des zoos Pour M. De nos jours, les micro-organismes sont déjà utilisés pour produire des biocarburants, développer de nouveaux types d'antibiotiques ou améliorer le rendement agricole.

Sans compter que chaque humain adulte compte environ 1,5 kilogramme de microbes dans son corps, sans lesquels il mourrait. Et M. Intestin et probiotiques : l'explication en vidéo, e-sante.fr. Votre système gastro-intestinal, y compris votre estomac et vos intestins, est rempli de nombreux micro-organismes minuscules. Certains de ces micro-organismes sont de « bonnes » bactéries permettant que votre organisme digère et absorbe les aliments et se protège contre les maladies.

Toutefois, votre système intestinal peut également contenir des « mauvaises » bactéries pouvant entraîner une détresse intestinale et affecter de manière négative la digestion. Malheureusement, les moments de stress ou de maladie ou encore l'utilisation de certains traitements peuvent réduire le nombre de bonnes bactéries dans votre organisme.

Du fait que ces populations diminuent, elles ne peuvent plus contrôler la croissance des mauvaises bactéries se trouvant déjà dans votre système digestif ou entrant dans votre organisme lorsque vous mangez. Toutefois, il existe de nos jours sur le marché des produits qui contiennent divers types de « bonnes bactéries », ou PROBIOTIQUES. Inquiétude autour d'une amibe mortelle qui ronge le cerveau. Les autorités sanitaires américaines sont inquiètes. En effet, la présence d’une espèce d’amibe, extrêmement rare mais mortelle pour l’homme, a été détectée dans le système de distribution d’eau potable de trois communes de Louisiane (sud des Etats-Unis.) Un système qui alimente plus de 12 000 habitants. Une amibe nommé "Naegleria fowleri" L’amibe est un animal unicellulaire vivant dans les eaux douces usées : lacs, piscines mal entretenues.

L’espèce identifiée dans le sud des Etats-Unis est une amibe libre, nommée Naegleria fowleri. Elle est responsable de la méningo-encéphalite amibienne primitive (MEAP.)La Naegleria fowleri s’introduit dans les cavités nasales lorsque celles-ci sont inondées. Elle continue son chemin par le nerf olfactif, jusqu’à ce qu’elle atteigne le cerveau, en détruisant tout sur son passage. Les symptômes apparaissent 3 à 7 jours après l’introduction de l’amibe dans le corps : maux de têtes, vertiges, méningite foudroyante, vomissements.

Vous avez 20 millions d'acariens sur le visage. Votre visage est beaucoup plus vivant que vous ne le pensez. Wired rapporte des études menées par l'Université de Caroline du Nord qui montre que nos visages sont remplis d'acariens. Alors non n'essayez pas de les trouver en vous regardant de près dans un miroir, ils font environ 0,3 millimètres et nous en avons plus de 20 millions. On sait depuis longtemps que des petites bêtes ont élu domicile sur notre visage. Les première traces d'une telle découverte date de 1841. Mais depuis on en sait beaucoup plus sur ces compagnons. Les chercheurs de Caroline du Nord ont effectué de nombreux prélèvements sur des volontaires, enfants et adultes, dans le cadre de leur projet Your Wild Life. Ils s'étaient déjà intéressés au bouillon de culture qui se trouve dans notre nombril.

Vidéo d'obersvation d'une mite demodex | Your Wild Life Project Ce qui intéresse aujourd'hui ces scientifiques c'est que ces deux espèces d'acariens semblent avoir évolué différemment suivant leur position géographique. Des microbes et des hommes. Guerre et paix aux surfaces muqueuses. 1Monsieur l’Administrateur,Mes chers collègues et confrères,Mesdames, Messieurs. 2Merci Monsieur l’Administrateur et cher Pierre pour cette introduction élogieuse et chaleureuse. Merci, chers collègues de m’avoir jugé digne d’être membre de ce Collège.

Ma très sincère gratitude à celles et ceux d’entre vous qui m’ont directement accompagné et soutenu dans ce projet de création d’une chaire de Microbiologie et maladies infectieuses. 3L’homme évolue dans un monde microbien : bactéries, virus, virus de bactéries (les bactériophages), levures et champignons. Citons aussi les parasites mono et multicellulaires, même s’ils n’entrent pas dans la définition des microbes stricto sensu car ils sont une cause majeure d’infection. 4Dès que les êtres vivants sont devenus multicellulaires, ils ont dû socialiser avec les microbes, premiers occupants de la planète, et établir avec eux un état de commensalisme, voire de symbiose. 1 Human papillomavirus. 2 François Jacob, Le Jeu des possibles. GROG. Maladies_contagieuses_et_scolarite.pdf (Objet application/pdf) Réseau Sentinelles. Carte mondiale d'alertes épidémiques.

Ces microbes qui nous gouvernent. Médecine. La richesse et la diversité des bactéries qui peuplent notre intestin nous protègent en partie des effets délétères de l'inflammation liée au diabète et à l'obésité. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Florence Rosier Nous sommes, à notre insu, le terreau fertile d'une bien étrange "forêt tropicale" : les cent mille milliards de bactéries qui prospèrent en silence dans nos entrailles.

Cette jungle intestine, les scientifiques la nomment "flore microbienne" ou "microbiote intestinal". Pesant en moyenne 1,5 kilogramme chez un adulte, notre microbiote intestinal abrite une population de bactéries dont le nombre est dix fois plus élevé que celui de nos propres cellules. Surtout, les personnes à la flore appauvrie ont plus de risque de diabète, de maladies cardiovasculaires et de troubles hépatiques. Chez 49 adultes français obèses ou en surpoids, les chercheurs ont analysé les effets d'un régime riche en protéines et en fibres, pauvre en calories. L'huile d'origan : un antibiotique à prendre avec des pincettes. C'est un poison alors ?

Moins forte que l'huile essentielle, il existe une autre forme galénique de l'origan : l'huile d'origan. Au Canada, les autorités sanitaires se sont toutefois empressées d'en limiter aussi l'usage tant ses principes actifs, le carvacrol et le thymol sont puissants. A vrai dire, les autorités canadiennes ont déclaré que le carvacrol pouvait entrainer de la toxicité, passée une certaine dose. Il est vrai que thymol et carvacrol contenus dans l'origan sont particulièrement puissants et, mal utilisée ou sans les conseils d’un thérapeute, l’huile d’origan peut être toxique. C’est pourquoi le Canada a souhaité en limiter l’utilisation. C’est une huile à manipuler avec précaution et dont la posologie doit être respectée scrupuleusement.

Pourtant, l'origan est une épice délicieuse : un des ingrédients incontournables de la pizza. Une combinaison de deux phénols très puissants Le carvacrol se retrouve dans l’origan, mais aussi dans le thym ou la sarriette. Microbiologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La microbiologie est un domaine des sciences appliquées qui a pour objet les microorganismes et les activités qui les caractérisent. Plus spécifiquement, la microbiologie se consacre à l'identification et à la caractérisation des microorganismes ; à l'étude de leur origine et de leur évolution ; à définir leurs caractéristiques, les produits de leurs activités et leurs besoins ; et à comprendre les relations qu’ils entretiennent entre eux et avec leur milieu naturel ou artificiel.

Les micro-organismes appartenant à trois règnes présentant une structure cellulaire eucaryote ou procaryote, ou qui est acaryote, et qui est caractérisé par l'unicellularité, une taille microscopique ou ultramicroscopique, un potentiel métabolique et de reproduction, l'omniprésence et l'abondance[1]. On parle aussi maintenant de « microbiologie moléculaire », dans le domaine des biotechnologies notamment[2]. Historique[modifier | modifier le code] avec — ou — SITE DE MICROBIOLOGIE MEDICALE. Bactéries et microbes en tout genre.

ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Les bactéries sont de minuscules êtres vivants faits d'une seule cellule, présents un peu partout : l'air, les sols, l'eau, la peau. Certaines provoquent des maladies (rhume, listériose) d'autres sont utiles à l'homme : présentes dans l'intestin elles aident à digérer, elles sont utilisées pour fabriquer des aliments (yaourts, choucroute)... Futura-Sciences vous propose de partir à la découverte de ce monde microscopique. Les bactéries responsables de maladie sont traitées avec des antibiotiques. Certaines infections bactériennes (la tuberculose, la diphtérie, …) peuvent être évitées grâce à des vaccins qui préparent le système immunitaire à se défendre contre l'infection. Elles contiennent également d'autres molécules d'ADN appelées plasmides, qui portent les gènes de résistance aux antibiotiques. Victimes de la peste Bacilles.

Tableau maladie / virus / bacterie (pdf) My.microbes: science for everyone. Les virus des bactéries intestinales : acteurs mal connus de notre santé. Les bactériophages, virus spécifiques des bactéries, seraient impliqués dans le métabolisme digestif humain. Crédits DR. Les virus des bactéries intestinales : acteurs mal connus de notre santé - 2 Photos Chaque être humain possède dix mille milliards de bactéries dans son système digestif.

Il faut alors plutôt bien s’entendre avec elles… En temps normal, tout va bien. Elles sont même indispensables à notre confort digestif puisqu’elles se chargent de dégrader les aliments que nos pauvres enzymes humaines sont incapables de digérer, comme les sucres complexes ou certaines protéines. De plus, elles synthétisent un grand nombre de vitamines, d’acides aminés essentiels, des facteurs anti-inflammatoires… Bref, notre corps ne pourrait pas vivre sans ces microorganismes symbiotiques. Une hypothèse avait été proposée pour expliquer la progression des allergies alimentaires ou de l'obésité dans les pays développés. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet. L'étrange stratégie des bactéries contre les virus. L'étrange stratégie des bactéries contre les virus - 1 Photo A l'instar des éleveurs protégeant leurs cheptels des attaques de parasites, les industriels qui mettent au travail des troupeaux de bactéries (dans l'agroalimentaire, la pharmacie ou les biotechnologiques) veulent aussi aider leurs protégées à lutter contre leurs ennemis.

Les plus redoutables sont les virus bactériophages, sortes de seringues à ADN, capables de s'agripper à la bactérie puis à en percer la paroi pour injecter tout leur génome. Mais les bactéries savent se défendre. On s'en doutait mais on ignorait le mécanisme. Un début de réponse vient d'être donné par deux chercheurs canadiens du Département de biochimie et de microbiologie, Sylvain Moineau et Hélène Deveau, à l'université de Laval (Québec). Ils ont collaboré avec des scientifiques américains et français employés par Danisco, fabricant de produits lactiques pour l'agroalimentaire, et directement intéressé par la lutte contre les bactériophages.

Bactéries, parasites, système nerveux entérique

Virus, infections, pathologies virales.