background preloader

Microbiologie

Facebook Twitter

Existe-t-il des micro-organismes génétiquement modifiés ?"> Un micro-organisme : c’est quoi ?

Existe-t-il des micro-organismes génétiquement modifiés ?">

Étymologiquement, un micro-organisme est un « petit organisme », donc un être vivant si petit qu’il n’est observable qu’au microscope. Ce terme englobe une variété d’espèces très différentes, qu’elles soient procaryotes (c’est-à-dire unicellulaires mais sans noyau, comme une bactérie) ou eucaryotes (pluricellulaires, avec noyau, comme des levures ou des algues). Certains incluent aussi les virus, bien qu’ils soient à la limite du vivant.

La directive européenne 2009/41 propose quatre classes de MGM, selon que leur utilisation sera plus ou moins dangereuse pour la santé ou l’environnement, nécessitant ainsi soit une autorisation, soit une simple notification de l’activité en question. La classe 1 représente des opérations dont le risque est négligeable, les classes 2, 3, et 4 des opérations dont le risque est respectivement faible, modéré et élevé. Des micro-organismes au service de la médecine, de l’industrie... ... et de l’alimentation. L'OSAV autorise une enzyme issue de bactéries génétiquement modifiées. Communication microbiomique. Le MICROBIOME décrypté avec ses 10.000 espèces microbiennes. Le MICROBIOME décrypté avec ses 10.000 espèces microbiennes Actualité publiée le 03-07-2012 NIH-Nature-PLoS ONE Les études sur le microbiome humain -ou ensemble des génomes des microbes nous colonisant- révèlent que même les personnes en bonne santé diffèrent remarquablement dans les communautés microbiennes qui occupent leur intestin, leur peau ou encore leur vagin.

Le MICROBIOME décrypté avec ses 10.000 espèces microbiennes

Une grande partie de cette diversité reste inexpliquée, même en prenant en compte des facteurs environnementaux comme le régime alimentaire, l’environnement ou l'exposition microbienne. Le projet sur le microbiome humain, mené par les National Institutes of Health a analysé la cohorte la plus importante de patients pour, au-delà des différences constatées d’un être à l’autre, mieux comprendre comment ces communautés bactériennes affectent la santé humaine et provoquent la maladie. Le corps humain est l'hôte de milliers de milliards de microbes. Sources : NIH Human Microbiome Project Réagissez à cette actu sur Santé Blog. VIH: Le microbiome explique pourquoi la circoncision offre une protection. VIH: Le microbiome explique pourquoi la circoncision offre une protection Actualité publiée le 23-04-2013 Mbio La circoncision modifie radicalement le microbiome du pénis, des changements qui peuvent expliquer pourquoi la circoncision offre une protection contre le VIH et d'autres infections virales.

VIH: Le microbiome explique pourquoi la circoncision offre une protection

Ces chercheurs de l’Université de washington montrent dans l’édition du 16 avril de la revue Mbio, qu’un an après la circoncision, la charge bactérienne sur le pénis a considérablement diminué, avec un objectif, trouver des alternatives à la circoncision ayant le même impact biologique. Les chercheurs du Translational Genomics Research Institute (TGen- Arizona) et de la George Washington University ont étudié les effets de la circoncision masculine sur le microbiome ou populations bactériennes qui vivent sous le prépuce avant et après la circoncision. Un changement significatif dans le microbiome du pénis est constaté à la suite de la circoncision masculine.

Le "microbiome" de notre peau : un univers ! Cette image montre la base d’un poil de la peau du dos entouré de bactéries et de champignons par microscopie en fluorescence.

Le "microbiome" de notre peau : un univers !

Les champignons apparaissent en bleu-vert, les bactéries en rose et les cellules de la peau et du poil en jaune. Nous sommes littéralement recouverts de bactéries et de champignons qui luttent entre eux sur notre peau et les poils qui nous recouvrent sans que souvent on puisse les voir à l’oeil nu, je parle des poils, ce qu’on a coutume d’appeler le duvet, et dans le moindre interstice, entre deux amas de cellules mortes et prêtes à se décoller des milliers de cellules bactériennes et des champignons microscopiques grouillent et sont en compétition les uns contre les autres. Source et crédit photo: genome.gov Like this: Most important paper ever in microbiology? Woese & Fox, 1977, discovery of archaea.

Well, today in my "Microbial phylogenomics" class at UC Davis we are discussing what I think might be the most important paper (well, actually, series of papers) in the history of microbiology.

Most important paper ever in microbiology? Woese & Fox, 1977, discovery of archaea

The papers are the ones where Carl Woese, George Fox and colleagues outline the evidence for the existence of a "hidden" third major branch in the tree of life - what is now known as the archaea. The evidence for this third branch was first laid out in a series of papers in 1977 including:An ancient divergence among the bacteria. Balch WE, Magrum LJ, Fox GE, Wolfe RS, Woese CR.J Mol Evol. 1977 Aug 5;9(4):305-11.Classification of methanogenic bacteria by 16S ribosomal RNA characterization. Fox GE, Magrum LJ, Balch WE, Wolfe RS, Woese CR. Proc Natl Acad Sci U S A. 1977 Oct;74(10):4537-4541. Consider for example, the paper by SJ Sogin et al in 1972 "Phylogenetic measurement in procaryotes by primary structural characterization.

But this changed in the 1977 with that series of papers outlined above.