background preloader

Bund

Facebook Twitter

Rosa Luxemburg

Espagne 36. Marek Edelman. Daniel Bensaïd. Howard Zinn. Howard Zinn was a historian, author, professor, playwright, and activist.

Howard Zinn

His life’s work focused on a wide range of issues including race, class, war, and history, and touched the lives of countless people. Zinn grew up in Brooklyn in a working-class, immigrant household. At 18 he became a shipyard worker and then joined the Air Force and flew bombing missions during World War II. These experiences helped shape his opposition to war and his strong belief in the importance of knowing history. After attending college under the G.I. Murray Bookchin : écologie radicale et municipalisme libertaire. Texte inédit pour le site de Ballast Murray Bookchin, né en 1921 et décédé en 2006, est très peu connu et très peu traduit en France.

Murray Bookchin : écologie radicale et municipalisme libertaire

Cette amnésie est d’autant plus surprenante que ses travaux furent précurseurs dans des domaines qui occupent aujourd’hui le premier plan de toute réflexion politique : la question du lien entre le capitalisme et l’environnement ; celle de la démocratie directe décentralisée. « Les Blancs, les Juifs et nous » [recension (part. 1)]

Dans une France saturée de débats sur l’ « islam », le « communautarisme », la déchéance de nationalité, l’existence d’un « racisme anti-blancs »… et où domine encore et toujours un antiracisme moral et dépolitisant, le livre de Houria Bouteldja, Les Blancs, les Juifs et nous, arrive à point nommé.

« Les Blancs, les Juifs et nous » [recension (part. 1)]

Mêlant analyses politiques, citations et récits personnels, ce court et dense essai paru aux éditions La Fabrique vient balayer sur près de 140 pages les thématiques portées depuis une décennie par le Parti des Indigènes de la République (PIR), dont l’auteure est porte-parole et membre fondateur. Nous l’avons lu avec beaucoup d’intérêt et nous proposons d’en faire une recension, conscient toutefois de la difficulté à s’atteler à un tel exercice[1]. Expertise et expérience « Pourquoi j’écris ce livre ? Parce que je ne suis pas innocente. Le Bund – 1/3. A Benjamin R., rescapé de la Shoah et élevé dans l’esprit du Bund.

Le Bund – 1/3

En souvenir de nos conversations à bâtons rompus dans sa petite maison blanche d’Andalousie. J’ai lu dès sa parution le livre de Henri Minczeles, ‟Histoire générale du Bund, un mouvement révolutionnaire juif” (Éditions Denoël, 1999), l’édition revue et corrigée des Éditions Austral parue en 1995. Ce livre fort dense reste une référence. J’ai choisi d’en présenter la quatrième partie (il y en a six), soit les chapitres 15, 16 et 17. Le Bund – 2/3. Chapitre 16 – ‟Les autonomistes et les sionistes” : L’autonomisme de Simon Doubnov.

Le Bund – 2/3

Pour Simon Doubnov, le plus grand historien de son temps, un peuple évolue selon trois étapes : 1. La période naturelle (stade tribal ou racial) 2. Le Bund – 3/3. Chapitre 17 – ‟La doctrine du Bund” : Les autres groupements juifs.

Le Bund – 3/3

Les partis socialistes d’Europe orientale ont compris l’importance du problème juif et décident de créer des groupes juifs dans leurs partis. Ainsi le PPS de Josef Pilsudski s’emploie-t-il à attirer les Juifs. Le Bund. Auteur de Histoire générale du Bund, un mouvement révolutionnaire juif (1), Henri Minczeles spécialiste des communautés juives d’Europe orientale retrace l’existence du Bund.

Le Bund

A partir de 1897, en Russie et en Pologne, ce mouvement à la fois politique et culturel a lutté contre l’exploitation des ouvriers et contre les pogroms pour l’égalité sociale et le respect de la culture yiddish. ‘Religion and politics’ in Israel: The mythology of Jewish nationalism – HaOkets. By Yaacov Yadgar The State of Israel has never attempted to build a national identity that would be ‘liberated ’from Jewish ‘religion.’

‘Religion and politics’ in Israel: The mythology of Jewish nationalism – HaOkets

Instead, it has focused on the construction of a national identity distinct in one critical respect: it is reserved for Jews only. Tenoua149. Vidéo de l'intervention de Pierre Stambul à l'EDMP le 2 février 2013. Le Bund, un mouvement socialiste et antisioniste juif (1/2) - Le blog de dautresvoix. Mardi 10 juillet 2 10 /07 /Juil 20:38 Ce texte est extrait de notre première émission en 2006.

Le Bund, un mouvement socialiste et antisioniste juif (1/2) - Le blog de dautresvoix

Pour commencer c’est l’histoire du Bund en plusieurs épisodes qui a été retenue. Le Bund (Union des travailleurs juifs de Pologne, Russie et Lituanie) s’intégrait au sein du parti de la social-démocratie de ce qui était encore l’Empire russe. C’était un parti violemment antisioniste, car il considérait le sionisme au mieux comme une fuite devant l’antisémitisme ; et qui revendiquait l’égalité des droits et l’autonomie culturelle tout en oeuvrant pour une transformation sociale générale.

Le 1° épisode va du tableau d’avant son apparition jusqu’à sa création. Le Bund, un mouvement socialiste et antisioniste juif (2/2) - Le blog de dautresvoix. Mercredi 11 juillet 3 11 /07 /Juil 11:59 Bref petit retour sur l’épisode précédent.

Le Bund, un mouvement socialiste et antisioniste juif (2/2) - Le blog de dautresvoix

Nous avions évoqué à partir des années 1870 l’apparition de cercles intellectuels juifs issus des populistes russes, groupes ayant résolu de sortir la Russie de l’obscurantisme mais dont l’implantation sociale était tragiquement déficiente. Parallèlement se montent des caisses de secours chez les ouvriers juifs ; dans ces premières organisations de classe la langue utilisée est bien sûr le yiddish, celle des classes populaires. Chapitre II : fils et filles de bundistes. Journaliste, historien, ancien président du Centre Medem, diplômé de l’École des Hautes Études en Sciences sociales, Henri Minczeles est spécialiste des communautés juives d’Europe orientale.

Il raconte la prise de conscience de son identité juive durant la guerre et comment, plus tard, il a répondu à la question : comment revendiquer une identité juive socialiste, laïque, yiddishiste et diasporique ! « Mon père est arrivé à Paris en 1924. Un an plus tard, il a fait venir ma mère à laquelle il n’était que fiancé. En 1926, je suis né, en 1931, ce fut mon frère.

C’est aussi simple que cela. Histoire générale du Bund, un mouvement révolutionnaire juif de MINCZELES Henri. Arkadi Kremer - Vladimir Medem - Hirsh Lekert - Henryk Erlich - Shmuel Mordecai (Artur) Zygielbojm - Victor Alter - Marek Edelman - Révolutionnaires juifs de Pinsk en 1905 - Maison où fut fondé le Bund à Vilna en 1897 - Bernard Goldstein, Emanuel Nowogrodzki, Kastelanski, Hershel Himmelfarb et Victor Shulman - Obsèques de victimes à Vilna lors de la révolution de 1905 - Victimes d'un pogrome à Odessa en 1905 - Bundistes incarcérés dans la prison de Lodz, 1908 - Meeting du Bund en 1905 - Manifestation à Dvinsk pendant la révolution de 1905 - Manifestation en 1917 - Meeting du Bund : Henryk Erlich, M. JournauxYiddish. Manif1917. Bund1905. Meeting-bund. Bund Jewish Women. Jewish women played leading roles in the formative years of the General Jewish Workers’ Bund, which was established in the Tsarist Empire in 1897, and initially participated in the movement in large numbers.

However, the Bund seems to have had somewhat less success in mobilizing women in independent Poland between the two world wars than it had during the Tsarist era. The Bund had its roots in organizing work conducted in the Pale of Settlement in the late 1880s and early 1890s. At the end of the nineteenth century, the establishments in the Pale which produced items such as cigarettes, matches, stockings, gloves, and envelopes, and the tailoring industry, tended to employ high proportions of Jewish women. Moreover, the first efforts at organizing Russian Jewish workers took place precisely in those fields in which many of the employees were female. During the 1905 revolution, Bundist women came to the fore at a number of different points. YAF’s chairwoman was Dina Blond. Juifs de Russie 8-9 avril 1939. 7-8 janvier 1939 1La presse soviétique commençait récemment une de ces campagnes trop parfaitement orchestrées qui précèdent habituellement les modifications de la législation.

De bons ouvriers écrivaient aux journaux, de tous les coins du pays, pour dénoncer la paresse, la mauvaise foi, le mauvais esprit, les trucs des mauvais ouvriers… Que font-ils ? D’abord ils se déplacent. Ils travaillent quelque part pendant six mois – souvent moins longtemps – puis s’en vont chercher ailleurs de meilleures conditions d’emploi. Les passeports intérieurs furent créés en 1932 précisément pour entraver les déplacements de la main-d’œuvre puisqu’il faut, pour obtenir l’inscription au registre de police d’un nouveau lieu de résidence, être réclamé par un employeur : mais c’est aussi ce qui permet de tourner le système, les directions d’usines, manquant d’ouvriers qualifiés, ne pouvant s’offrir le luxe de refuser les offres de nouveaux arrivants.