background preloader

Pédagogie

Facebook Twitter

Dans la tête des nourrissons. Dès ses premiers mois, le nourrisson imagine, anticipe, catégorise, calcule, connaît les lois de la physique et fait preuve d’un sens social. Cette découverte, qui doit beaucoup aux nouvelles techniques d’expérimentation, bouleverse notre compréhension de la cognition humaine. Pour comprendre les bébés, on s’est longtemps contenté d’observer leurs actions. Jean Piaget (1896-1980) parlait d’ailleurs du stade « sensori-moteur » pour désigner les 0-2 ans. L’étude des concepts, des principes cognitifs, était quant à elle réservée aux enfants plus âgés.

Grâce à des moyens techniques, comme la vidéo et l’ordinateur, on peut enregistrer et mesurer très précisément ces réactions visuelles. Au même âge (4-5 mois), le bébé montre aussi des capacités numériques qu’on ne lui soupçonnait pas jusque-là. Les chercheurs ont aussi démontré, avec ces techniques, la capacité qu’ont les bébés dès 15 mois d’inférer des états mentaux chez autrui, c’est-à-dire leurs croyances vraies ou fausses. Olivier Houdé. LUDIKÉCOLE - Jeux de société à l'école.

FuturEduc, imaginer l'école pour tous à l'ère numérique. De septembre 2015 à octobre 2016, le projet FuturEduc a conduit une réflexion sur le futur de l’éducation placée sous le double signe du numérique et de l’imaginaire. Ce travail collectif animé par la Fing et Éducation & Territoires s’est appuyé sur trois groupes d’acteurs de l’éducation (directeurs d’établissement, professeurs, ingénieurs pédagogiques, chercheurs) en France, au Canada et en Suisse. La réflexion de FuturEduc s’est faite au niveau de l’établissement scolaire et non du système éducatif national lui-même. Les actions proposées n’impliquent donc pas une refonte globale de celui-ci. Lorsque nous parlons du « système école », il s’agit des éléments constitutifs de l’école (cursus, programme, temps, espace, professeurs, élèves…) et de son environnement (communautés, acteurs autour de l’établissement - collectivités territoriales, entreprises, acteurs associatifs…).

Pourquoi le numérique ? Pourquoi l’imaginaire ? L’avenir de l’éducation ne se décrète pas. Des visions partagées. Methodeffic. Pour "une nouvelle classe inversée" ( A Taurisson et C Herviou, ESF Editeur) - Recherches et publications - Archives. Pour "une nouvelle classe inversée" ( A Taurisson et C Herviou, ESF Editeur) Elèves et enseignants sont dans un même bateau… La "nouvelle classe inversée" qu'Alain Taurisson et Claire Herviou, tous deux enseignants dans le Limousin proposent dans cet ouvrage veut aller plus loin que la classe inversée traditionnelle où l’enseignant demande une prise de connaissance préalable aux élèves afin de répondre ensuite en classe à leurs questions et les accompagner dans la réalisation de projets.

On pressent que l’arrivée du numérique pèse d'un poids nouveau dans la "pédagogie de l’activité", comme le montre le succès de la Khan Academy et le savoir se construit par granules. Les auteurs se fondent sur les théories du développement de l’apprentissage de Vygotski, du développement de la conscience de Leontiev, de l’activité d’Engeström. . « Retour. Hackschooling makes me happy (Logan Laplante) at TEDx UniversityofNevada. Les 10 compétences-clés du monde de demain | missphilomene.

Aucun doute, le futur nous intéresse. Et comme le dit Woody Allen, nous avons plutôt intérêt… puisque c’est là que nous allons passer le reste de notre vie. Le Peoplesphere de février 2016 vous emmène dans les méandres des impacts de l’évolution socio-démographique sur nos organisations à l’horizon 2030. Le Forum Economique Mondial quant à lui a publié ce 10 mars un article particulièrement intéressant sur les compétences-clés dans le monde de demain.

Les conclusions résultent de l’analyse de 213 enquêtes sur les nouveaux modes d’apprentissage des étudiants et de la mise en perspective avec les enseignements du dernier Forum Economique de Davos qui a eu lieu en janvier 2016. Morceaux choisis. L’approche socio-émotionnelle érigée au rang de condition de succès Vous le savez, les robots, la technologies, l’intelligence artificielle, les algorithmes vont traiter des milliards d’informations beaucoup plus vite, beaucoup mieux, beaucoup plus précisément que nous, pauvres humains. Like this: Les etapes de developpement psychologiqu. La procrastination, ennemie des étudiants. Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées – Formation 3.0. Comment mémoriser mes cours ?

Comment retenir du vocabulaire anglais ? Des formules de mathématiques ? Des théorèmes de physique ? Essayez les répétitions espacées ! Voilà le genre de question qui hante le cerveau des étudiants de tout âge et de toute condition ! La courbe d’oubli d’Ebbinghaus En 1885, Hermann Ebbinghaus publiait son livre « La mémoire. Courbe d’Ebbinghaus Cette courbe montre sans pitié que nous apprenons très vite. Si on étudie un sujet à fond, une seule fois, sans révision, il est impossible de retenir à long terme. Cela explique aussi pourquoi les étudiants qui s’y prennent à la dernière minute peuvent réussir un examen le lendemain ou le surlendemain. L’impact des répétitions espacées sur la mémoire à long terme Alors, est-ce sans espoir ? Non. Cette théorie suppose que, lorsque nous étudions quelque chose de neuf, nous en retenons la majeure partie pendant un temps très court.

Impact des répétitions espacées Que se passe-t-il lors de ces répétitions ? Hippocampe 1. 2. What works, What doesn't. Qu'est ce que la méthode Feuerstein ? - 3 Bis. «Toute personne est capable de changement, quels que soient son âge, son handicap et la gravité de ce handicap. Les enfants différents ont simplement besoin d’un surcroît d’attention et d’investissement personnel.» Cette approche est appliquée à travers une série d’outils, développés par Reuven Feuerstein, ayant pour but la rééducation des fonctions cognitives déficientes. De nombreuses recherches effectuées à travers le monde montrent l’efficacité de cette méthode pour la remédiation des problèmes d’apprentissage, d’attention et de comportement. *La théorie de la MCS est appliquée au travers des instruments du « Programme d’enrichissement instrumental » et des tests dynamiques.

463. CULTURE. Je pense, donc j’écris. Pour ce journaliste canadien, l’écriture manuscrite est indispensable car notre manière d’écrire a une incidence sur ce que nous écrivons et sur ce que nous pensons. Dimanche dernier, un quotidien de Toronto racontait l’histoire aussi fascinante qu’inquiétante de ces lycéens qui ne savent même plus écrire leur signature. C’est malheureusement le sort qui attend la plupart des enfants. L’écriture manuscrite, en effet, n’est plus enseignée dans la plupart des écoles de l’Ontario. Pour les adolescents d’aujourd’hui, elle est encore un souvenir ; pour les enfants de demain, il s’agira d’hiéroglyphes.

Andrew Coyne Article réservé aux abonnés Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à Courrier international Abonnez-vousDéjà abonné ? ÉCRITURE. La main : beaucoup plus qu’un outil. L’écriture de chacun est unique et le révèle tout en garantissant sa singularité. Bien que d’autres moyens existent, écrire à la main nous offre des expériences spécifiques de pensée. En délaissant cette manière de faire, nous risquons de nous priver d’un vecteur d’expression corporelle et d’accès au réel. Sans tomber dans la nostalgie, il faut bien constater que l’abandon de ce mode d’écriture n’est pas seulement un changement de procédé. Il ne s’agit pas d’une distinction mesurable en termes de qualité d’écriture, car il existe d’excellents résultats et de magnifiques créations à partir d’autres graphies. La calligraphie posée et détaillée, en tant qu’apprentissage structurel et minutieux, dépasse l’esthétique et construit le cadre susceptible de donner [...]

Angel Gabilondo Article réservé aux abonnés Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à Courrier international Abonnez-vousDéjà abonné ? Qu’est-ce qu’apprendre ? - Arts & Spectacles. Stanislas Dehaene propose d'aborder le processus de lecture sous l'angle des neurosciences. Une telle approche permet d'éclairer d'un jour nouveau cette activité propre à l'homme, que la plupart des adultes accomplissent le plus naturellement du monde, et dont l'apprentissage est crucial. Avec Stanislas Dehaene, neuroscientifique, chercheur au laboratoire de Neuroimagerie cognitive à NeuroSpin à Saclay et professeur au Collège de France titulaire de la chaire de psychologie cognitive. Il a reçu le Grand prix INSERM le 2 décembre.

Il est notamment l'auteur de Apprendre à lire (2011), Les Neurones de la lecture (2007), La Bosse des Maths (1996). Entretien par Caroline Broué, Antoine Mercier et en compagnie de Philippe Mangeot, enseignant de littérature française en classe préparatoire et membre du comité de rédaction de la revue Vacarme. Stanislas Dehaene CB © Radio France Stanislas DEHAENE : « Le laboratoire dispose des machines qui permettent de voir le cerveau en activité. Les grands principes de l’apprentissage - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene.

Ses amis sont nuls en dessins de vélos et il le montre en 3D. Elle a des persos dans le dos La photographe AnaHell photographie les petits personnages qui vivent dans le dos de ses amis et des membres de sa famille. Pour dévoiler l'existence de ces personnage à la forme d'oeuf elle doit juste se faire pencher les gens et dessiner un visage sur leur dos, l'ajout d'une perruque finissant… 5 février 2016 Des dessins sur plan au GPS Stephen Lund utilise les rues de sa ville de Victoria au Canada comme toile pour dessiner grâce à son vélo et à une application qui lui permet de tracer ses parcours sur une carte, s'il n'est pas le premier à s'amuser de la sorte, il est probablement un de ceux… 16 février 2016 Avant la photographie il y avait les portraits à la silhouette A partir des années 1700 et essentiellement au 19ème siècle les portraits à la silhouette sont devenus une forme populaire pour représenter des personnages. 13 octobre 2015 Et pourtant quelqu’un l’a dessiné comme ça.

Vous pouvez voir tout le projet ici. Doolittle1. Classe maternelle, Gennevilliers | Recherche pédagogique guidée par les enfants | ZEP – Plan Violence. Les lois naturelles de l’enfant. André Stern - Publications. Livres en français … et je ne suis jamais allé à l’école Ce livre, qui raconte l’histoire d’une enfance heureuse, comble une lacune : jusqu’ici, personne ne savait ce qu’il advient d’un enfant qui, profondément enraciné dans notre société et sa modernité, grandit loin de toute scolarisation, sans stress, sans compétition, sans programme préétabli ni référence à une quelconque moyenne.En savoir plus… Semeurs d'enthousiasme Au travers d'une réflexion guidée par sa propre expérience, l'auteur s'appuie sur les découvertes scientifiques les plus récentes pour annoncer, avec ce manifeste, l'avènement d une nouvelle attitude face à l'enfant.En savoir plus… Tous les livres … und ich war nie in der Schule Mein Vater mein Freund alphabet: Angst oder Liebe Begeisterte Kinder – Plädoyer für eine Ökologie der Kindheit Yo Nunca Fui A La Escuela … et je ne suis jamais allé à l’école Semeurs d'enthousiasme La fin de l'éducation ?

Non sono mai andato a scuola. . … és sosem jártam iskolába könyv megrendelése itt. Arno Stern Official Web Site - Arno Stern a publié... 1956 : « Aspects et Technique de la Peinture d’Enfants » (Ed. Delachaux & Niestlé)* 1959 : « Compréhension de l’Art Enfantin » Préface de Françoise Dolto (Ed.D & N)* 1963 : « Le Langage Plastique » (Ed. D & N)* 1966 : « Une grammaire de l’Art Enfantin » (Ed.

D & N)* 1967 : « Entre Éducateurs » (Ed. 1968 : « Une Nouvelle Compréhension de l’Art Enfantin » (Ed.D & N)* 1970 : « Initiation à l’Éducation Créatrice » (Libr. d’éducation nouvelle, Montréal)* 1970 : « Introduction to creative education » (idem)* 1973 : « L’Expression, ou l’Homo Vulcanus » (Ed.D & N)* 1974 : « Le Monde des Autres » (Ed. 1978 : « Antonin et la Mémoire Organique » (Ed. 1978 : « Die Expression » (Werner Classen Verlag, Zürich)* 2008 : 2ème édition (Verlag Dietmar Klotz Eschborn Allemagne) 1989 : « Les Enfants du Closlieu » (Ed. 2007 : 2ème édition revue et illustrée 1996 : « I Bambini senza eta » (Luni Editrice, Milano Italie) 1996 : « Die Natürliche Spur » (Arbor Verlag, Freiamt Allemagne)*

Savoir apprendre. Sommes-nous à un tournant de nos manières d'apprendre ? Nous avons su nous doter d'outils de communication sans précédent, nous apercevons les règles subtiles du fonctionnement de l'esprit, qui bouleversent les définitions du savoir et de la mémoire. Mais saurons-nous repenser nos organisations éducatives ? Saurons-nous répartir le temps éducatif entre les âges de la vie ? Inventer une nouvelle culture d'apprendre ? En poser les fondements et en encourager le succès ? Saurons-nous, enfin, la faire diffuser dans tous les actes de la vie sociale et éviter l'exclusion de ceux qui n'auront pas accès à ces outils, ces savoirs et cette culture ? Philippe Meirieu : accueil et actualité de la pédagogie.

L’école du furtur a ouvert ses portes en Finlande. Cela fait longtemps que les psychologues pour enfants répètent qu’il suffit de changer l’approche actuelle de l’éducation pour que les jeunes commencent à vraiment aimer l’école. Car avant de réellement savoir ce qu’est une salle de classe, presque tous les enfants en âge préscolaire disent qu’ils ont hâte d’y aller. Qu’ils ont envie de s’assoir à un pupitre, de porter leur cartable, d’apprendre des choses (chez Sympa-sympa.com en tous cas nous avons tous été comme ça un jour !). Mais au bout de quelques semaines, ils déchantent. Ils réalisent que l’école est surtout un endroit où il faut rester assis en silence, sans pouvoir jouer, et sans avoir beaucoup de temps pour s’amuser. À l’école Saunalahti, qui se trouve dans la ville finlandaise d’Espoo, les enseignants ont décidé de changer un peu cette histoire : tout d’abord, le bâtiment est très différent de celui d’une école typique, on dirait plutôt un musée d’art moderne.

Source des images: livejournal Tu peux aimer aussi: Être debout en classe pourrait aider les enfants à apprendre. Les études sont unanimes : il existe un lien entre l’inactivité et les problèmes de santé, dont les maladies cardiaques, le diabète et l’hypertension. Mais la plupart de ces études portent sur des adultes dans un environnement professionnel et soulignent les conséquences néfastes de la position assise sur la santé. D’où la mode des bureaux debout en entreprise.

Bouger, c’est bon pour la santé. Ces dernières années, de nombreux chercheurs se sont penchés sur l’utilisation de bureaux debout à l’école (devant lesquels les élèves choisissent de s’asseoir sur un tabouret ou de rester debout) en lieu et place des traditionnels pupitres. Les résultats sont prometteurs mais, jusqu’à présent, les chercheurs ont surtout envisagé ces bureaux comme un moyen de combattre les comportements sédentaires. Différentes études ont démontré que ces «bureaux debout» permettaient de brûler des calories. Ces témoignages sont-ils dignes d’intérêt ? La position debout aide les élèves à rester attentifs. Apprendre ensemble dans les nouveaux espaces collaboratifs. PEDAGOGIE PAR LE CORPS : FORMATEURS, Y AVEZ-VOUS PENSE. Anthony Bachelier, Posturologue expert. | ILS.

Impressionnant : ce que voit un dyslexique - 10 mars 2016. L'ex-cancre qui veut réconcilier les élèves avec l'orthographe. Quelques célébrités qualifiées de DYS ayant parfaitement réussi leurs vies – Enfants et parents. Accueil - Mobidys. La coopérative pédagogique du CNFPT. Leonardo Da Vinci.