background preloader

Analyse de poste

Facebook Twitter

Bienvenue sur le site des Fiches Médico-Professionnelles. Sécurité au travail, prévention risque professionnel. Officiel Prevention, annuaire CHSCT. Couvreur. Le couvreur réalise ou répare les toitures d'immeubles ou de maisons individuelles.

Couvreur

Il peut aussi effectuer la pose d'isolation thermique sous toiture, de même que des travaux de restauration de monuments historiques. Description métier A partir d’un plan, le couvreur prépare la surface à couvrir. Il fixe sur la charpente les bardeaux ou pièces de bois étroites et plates. Il y dispose le matériau de couverture : tuiles de terre cuite ou de béton, ardoises, aluminium, zinc, verre. Il calcule au centimètre près la position des tuiles l’une sur l’autre en fonction de la pente du toit.

Il scelle les matériaux et effectue des raccords à l’aide de plâtre, ciment, chaux et sable. Tout cela, bien sûr, après avoir posé des échafaudages et le dispositif de sécurité qui les accompagne. Le couvreur travaille été comme hiver sur les toits, le plus souvent accroupi ou agenouillé, dans des positions souvent inconfortables. Études / Formation pour devenir Couvreur Évolutions Salaires Métier qui recrute : Oui. Couvreur zingueur - formation qualifiante. La formation se compose de 4 modules, complétés par 2 périodes en entreprise.

Couvreur zingueur - formation qualifiante

Période d'intégration. Accueil, présentation des objectifs de formation, prise de connaissance de l’environnement professionnel, adaptation du parcours de formation (1 semaine). Module 1. Réaliser la couverture de combles à deux versants en petits éléments : préparation d’un chantier de couverture sur un pavillon neuf - pose des tuiles et des ardoises sur un comble à deux versants (8 semaines). Période en entreprise (2 semaines) Module 2. Module 3. Période en entreprise (2 semaines) Module 4.

Les aspects liés au développement durable sont traités tout au long de la formation : privilégier l’utilisation de matériaux durables et recyclables, économiser la matière d’œuvre en valorisant les chutes, assurer le tri et la traçabilité des déchets, appliquer les règles et consignes de sécurité individuelles et collectives. Session d'examen (1 semaine). Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) (Résumé descriptif de la certification) - Commission nationale de la certification professionnelle. Le titulaire du brevet de maitrise de couvreur-zingueur est le professionnel responsable de l’étanchéité de la toiture du bâtiment.

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) (Résumé descriptif de la certification) - Commission nationale de la certification professionnelle

Domaine professionnelLe titulaire de la certification est un couvreur-zingueur hautement qualifié à même de :- Concevoir un projet de couverture-zinguerie à partir de la demande d’un donneur d’ordre ou en réponse à un appel d’offre- Planifier le chantier et l’intégrer dans le planning général de l’entreprise- Réaliser tout type de travaux complexes de couverture-zinguerie en adoptant une démarche qualité- Superviser et contrôler les réalisations d’ouvrages de son (ses) équipe(s) de couvreurs-zingueurs, de co-traitants et sous-traitants avant la remise du chantier au client. IMT Page d’accueil. Ressources. Titre home.

Ergonomie Web. Méthodes pour analyser le travail des utilisateurs 12 méthodes sont définies dans la norme ISO/TR 16982 (en 2002).

Ergonomie Web

Facteurs influençant le choix des méthodes : Etapes du cycle de vie Caractéristiques des utilisateurs Caractéristiques de la tâche à exécuter Produit ou système lui-même Contraintes du projet Degré d'expertise en ergonomie disponible au sein de l'équipe La norme ISO/TR 16982 décrit les 12 méthodes suivantes : Observation des tâches utilisateurs Mesures relatives aux performances Incidents critiques Questionnaires Interviews Penser à haute voix Conception et évaluation collaboratives Méthodes de créativité Méthodes basées sur des documents Approches basées sur des modèles Évaluation par expertise Évaluation automatisée Je détaille ici quelques méthodes que j'ai l'habitude d'utiliser. Pour les définitions précises de ces 12 méthodes se reporter à la norme ISO/TR 16982. 1. L'observation est un outil de recueil des données. Orientation pour tous - Le site de l’information et de l’orientation sur les formations et les métiers.

Explorer des carri res par habilet s et connaissances - Guichet-Emplois. Résolution de problèmesÊtre aux prises avec des retards dans les travaux lorsque les fournitures ne sont pas reçues à temps ou en cas de bris d'équipement.

Explorer des carri res par habilet s et connaissances - Guichet-Emplois

Communiquer avec les fournisseurs et les superviseurs pour faire part des délais et demander à ce que les fournitures soient expédiées ou que l'équipement soit réparé le plus tôt possible. (1)Faire face à des clients qui ont des plaintes et qui désirent apporter des modifications de dernière minute aux travaux de couverture. Écouter attentivement les préoccupations des clients. Les entrepreneurs en pose de couvertures suggèrent, au besoin, d'autres méthodes ou matériaux pour mieux les satisfaire et négocient les modalités d'exécution des travaux supplémentaires demandés.

Les couvreurs travaillant pour de grandes entreprises peuvent transmettre, au besoin, ces préoccupations aux superviseurs. (2)Se tenir au courant des erreurs et des lacunes sur les chantiers. Compétences Essentielles - Skills Competences Canada. Compétences Essentielles Forum jeunesse sur les compétences essentielles Forum sur les compétences essentielles Les 9 compétences essentielles Le Gouvernement du Canada ainsi que des organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé 9 compétences essentielles clés en milieu de travail.

Compétences Essentielles - Skills Competences Canada

Les compétences essentielles sont une composante importante de tous les événements de SCC, y compris:Les 23e Olympiades canadiennes des métiers et des technologies Centre des congrès RBC, Winnipeg Manitoba 31 mai – 3 juin 2017 Combler l’écart entre l’école et le monde du travail grâce aux compétences essentielles.