background preloader

Terre (Connaître et améliorer son sol)

Facebook Twitter

Comment analyser le sol de son jardin ? La nature du sol varie en fonction de la situation géographique d'un terrain et de ses spécificités géographiques, géologiques, climatiques... On trouve des terres argileuses, calcaires, acides, etc. L'analyse du sol permet de définir la fertilité de la terre et donc de définir les cultures les plus adaptées à votre jardin. Voici les différentes étapes à suivre pour analyser le sol de votre jardin. 1) Effectuer un prélèvement Afin d'étudier le sol, vous devez prélever un échantillon de terre. 2) Mesurer l'acidité du sol En jardinerie, vous pouvez acheter un kit d'analyse afin de mesurer l'acidité du sol, appelée également pH, qui varie sur une échelle de 1 à 14. 3) Réaliser une étude complète Pour disposer d'une étude plus poussée, vous pouvez déposer votre échantillon dans une jardinerie qui effectuera une analyse globale plus complète mais plus coûteuse. 4) Utiliser les résultats des analyses Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Cela vous intéressera aussi.

Plantes indicatrices

Enrichir-sa-terre_inter-jardiniers.pdf. Vie et mort des sols par Lydia et Claude Bourguignon, micro-biologistes des sols. Jardiner en terre argileuse. Composer avec les éléments Comment se faire des alliés de ces sols à priori ingrats. Commencez par voir si vous pouvez facilement les amender. Le gravillon ou le sable grossier (de maçonnerie) sont des matériaux faciles à trouver et d'une grande efficacité pour alléger les sols argileux. Il en est de même de la paillette de lin (un résidu de culture) qui les assouplit à merveille pourvu qu'elle soit intimement incorporée. De même, afin d'accroître la rétention du sol en eau durant l'été, épandez un copieux paillis entre les plantes. Sachez également choisir le bon moment pour intervenir lors de vos séances de jardinage.

Choisir les meilleures plantes adaptables Même si votre terre n'est pas très bien préparée et entretenue, certaines plantes s'accommoderont d'un tel sol. En voici une sélection éprouvée Pour composer des bosquets fleuris, pensez aux weigelas, aux millepertuis, au groseillier-fleur, aux mahonias, deutzias et infatigables abélias. Côté plantes bulbeuses. Philippe Ferret. Terre végétale - Les Mots de l'agronomie. De Les Mots de l'agronomie. Auteur : Denis Baize Avant-propos En toute logique, la "terre végétale" s'oppose à la "terre minérale" (formule que l'on trouve parfois).

C'est donc de la terre contenant des résidus végétaux, autrement dit de la matière organique. Dans le contexte contemporain de grands travaux de construction (bâtiments, routes, aéroports), de grands volumes de terres sont décapés et transportés et peuvent être vendus comme substrats de cultures ou pour la reconstitution de "sols" en milieu urbain. Les différentes conceptions et usages de "terre végétale" seront passés en revue ci-après. Définition En France, la vente de « terre végétale » est désormais régie par la norme NF U 44-551 sur les supports de culture (2002, modifiée en 2004, en 2008 puis en 2009) dont l'application a été rendue obligatoire par un arrêté de 2003 modifié en 2010. Et : Ces deux types de support de culture ont donc des origines identiques (horizons de sols) mais des compositions un peu différentes.

Savoir reconnaître la terre de son jardin pour réussir ses cultures - Jardin potager. Quel est votre type de terre ? Il existe quatre types de sols qu'il faudra amender (c'est-à-dire améliorer sa structure) ou traiter différemment afin d'obtenir une terre plus équilibrée pour vos plantations. On trouve dans les jardineries des kits d'analyse indiquant avec précision la composition physique du terrain. Il est également possible de reconnaître un sol en l'observant et en le « testant ». Malaxez une poignée de terre humide puis laissez la-tomber sur un sol dur : si la motte s'agglomère et reste intacte après la chute, c'est une terre argileuse ;si la motte ne s'agglomère pas et s'effrite, c'est une terre sableuse.

Prélevez à la bêche une tranche de terre : si la tranche est de plus en plus blanche en profondeur, c'est une terre calcaire ;si la tranche est très foncé grumeleuse et spongieuse, c'est une terre humifère. À noter : aucune terre n'est totalement calcaire, argileuse, humifère ou sableuse. Sol argileux Caractéristiques : lourd ;compact ;collant. Flore spontanée : Avantages :

Quel est le type de terre dans son jardin la nature de votre sol | | Avant de vous lancer dans l’aventure du jardin et cultiver son premier potager, ses premières fleurs, arbres et arbustes, il faut déterminer la nature de votre sol ou bien connaître le type de terre pour profiter pleinement de votre jardin. Beaucoup d’apprentis jardiniers s’interrogent sur la nature de leur terre et surtout comment la reconnaître.

Nous allons répondre à ces deux questions. Les types de terre de jardin : sableuse, limoneuse, argileuse On distingue trois grands types de terre : la terre de jardin sableuse, la terre limoneuse, idéale pour votre potager, et enfin la terre argileuse. Alors, comment reconnaître le type de votre terre ? Si la terre de votre jardin s’effrite entre vos mains, et qu’un peu de sable glisse entre vos doigts c’est qu’elle est sableuse. Différences entre une terre sableuse, limoneuse, argileuse A présent, voyons les différences entre ces terres ainsi que leurs principales caractéristiques.

Poursuivez-votre lecture sur ce sujet : FR1_differents_sols_cle8fc866. Les différents types de sol - Entretien du jardin. Tout bon guide de jardinage vous indiquera quel type de sol est souhaitable pour tel type de plante. Et pour cause, le sol est l’élément de base de la culture, c’est principalement lui qui va décider de la bonne croissance (ou non) de vos plantes. Il est donc indispensable de bien le connaître, pour pouvoir jouer et user de ses différentes caractéristiques. Pour en savoir plus, faisons donc un tour de terrain. Tout d’abord, il faut savoir que le sol est composé principalement de quatre éléments, à savoir l’argile, le sable, le calcaire et l’humus.

L’argile rendra un sol compact, alors que le sable lui, donnera une certaine légèreté. Une terre argileuse : La terre argileuse, formée de petites particules, est très compacte. La reconnaître : un aspect en mottes, et une texture collante au touché par temps humide sont les signes révélant une terre argileuse. Une terre calcaire : L’avantage de ce type de terre, c’est qu’elle est facile à travailler. Une terre sableuse : Une terre siliceuse :

Les 5 grandes natures de sol. On distingue généralement cinq grandes natures de solPartie supérieure de la croûte terrestre dont la particularité est d'être meuble et d'abriter la vie. Le sol est à la fois le support des végétaux et leur produit, car il contient de la matière organique sous forme d'humus. . Sol argileux, lourd : Aspect : compact, collant lorsqu’il est humide, très dur et fendillé lorsqu’il est sec. Avantages : retenant bien l’humidité et les minéraux. Ce type de sol peut être productif s’il est correctement enrichi en éléments nutritifs. Inconvénients : il est difficile à travailler et s’engorge vite lors de fortes pluies. Compact, il empêche une bonne circulation de l’eau et de l’air, un enracinement profond. Sol limoneux, riche : Aspect : doux au toucher, poudreux lorsqu’il sèche. Sol humifère, riche en humus : Aspect : sol spongieux, léger, il est de couleur sombre.

Sol sableux, léger : Aspect : granuleux au toucher, terre sans cohésion. Sol calcaire : LES DIFFERENTS TYPES DE SOLS - PAGE 1. "La terre est un milieu très complexe, elle est vivante avec une flore et une faune, sources de nourriture pour les plantes" Connaître la qualité de son sol est certes utile pour pouvoir le travailler et l'amender correctement, mais également pour savoir quels types de végétaux sont les mieux adaptés.

Les analyses scientifiques du sol calculent le PH c'est-à-dire le potentiel d'hydrogène correspondant à la mesure de l'acidité. Une table a été établie : Si le PH est inférieur à 7, le sol est acide ; Un PH égal à 7 indique un sol neutre et un PH supérieur à 7 détermine un sol calcaire. Il est possible de demander à un laboratoire de procéder à une analyse de la terre. Dans les jardineries, on trouve des papiers PH, qui permettent également de déterminer soi-même le PH de son sol. On distingue quatre grandes catégories de sols : sableux, argileux, calcaire et humifère. Il est préférable d'adapter ses plantations à son sol plutôt que le contraire. Remplir aux trois quarts d'eau un grand bocal.

Les différentes sortes d'argiles - Le blog de L'atelier Terre et Céramique. L'argile est une production permanente de la Terre. Elle est produite par l'érosion de la surface de la croûte terrestre, en particulier par l'action de l'eau (précipitations, fleuves et glaciers) qui désintègre par broyage et action chimique les roches en les fractionnant en particules de plus en plus petites. Sa composition chimique est très semblable à la décomposition moyenne de la surface de la Terre, dans son ensemble, qui est composée pour 75 % de silice et d'alumine. Les autres éléments sont différents oxydes et bien sûr l'eau. L'argile est essentiellement produite par le minéral le plus commun sur la Terre : le feldspath. Il existe un grand nombre d'argiles très différentes. Les diverses conditions géologiques qui permirent la formation de lits d'argiles de compositions chimique et physique différentes expliquent cette grande variété.

Le kaolin Les argiles très plastiques ou "ball clays" Les terres à feu ou argiles réfractaires Les terres à casettes (cazettes ou gazettes) Le gumbo. Préparer le sol du potager bio. Un potager bio en jardinage biodynamique Sur l'image deux petites guêpes endormies quelques secondes par les odeurs des soucis, fleurs très appréciées des légumes. Tous les produits chimiques sont exclus. Il est important de ne pas tuer les insectes, ils sont tous utiles. C'est la biodiversité qui apporte l'équilibre dans le potager bio ; les indésirables trouvent leurs prédateurs. En jardinage biodynamique, on ne tue pas les insectes. Sur l'image le Syrphe, petite mouche camouflée en guêpe pour échapper aux prédateurs. c'est un allié du potager bio ; il est inoffensif et mange des pucerons. "...deux êtres appartenant, il est vrai, à deux espèces vivantes différentes et entre lesquels une certaine communication va s'établir.

Un potager bio, en jardinage biodynamique, utilise uniquement des engrais organiques (végétaux et animaux), engrais verts, compost et fumier. La terre du potager bio en jardinage biodynamique n'est jamais retournée ; le motoculteur est Haut de page. La tourbe. Pourquoi l'utiliser ? La tourbe est une sorte d'éponge végétale qui retient aussi bien l'humidité que les éléments nutritifs solubles. Elle allège un sol lourd et donne du corps à un sol sablonneux si elle est appliquée en grande quantité. Comment l'utiliser ? La tourbe est un matériau lent à s'hydrater mais, une fois mouillée, elle résiste bien à la sécheresse. ◙ Pour faire un mélange de terre, laissez d'abord tremper la tourbe dans un seau d'eau ou mouillez-la copieusement directement dans son emballage plastique.

La tourbe sèche Elle est idéale pour protéger les plantes sensibles au froid en hiver. ◙ Formez comme une cage de grillage autour des plantes à isoler, doublez-la d'un plastique contre les intempéries, et bourrez-la de tourbe sèche. ✿ Cette protection convient bien aux artichauts, fuchsias, hortensias, bananiers, figuiers... 1- Faites démarrer vos plantes dans un sac de tourbe : ◙ Ouvrez le sac en découpant 2 grandes ouvertures 2- Un excellent anticalcaire ! Amender sa terre. Préparation du sol pour la culture naturelle. Retourner la terre... ou non ? La vie du sol. On a coutume de retourner la terre avant toute mise en culture. C'est ce que l'on appelle le bêchage. Mais quelle est la justification de ce geste très ancré ? Pourquoi le jardinier bêche-t-il ? Bêchage Au moment de planter ou de semer, il est préférable que la terre soit meuble et aérée.

Alors, le jardinier bêche : il plante son outil profondément dans la terre, retourne les mottes, les brise d'un coup de « fer » et décompacte ainsi peu à peu la parcelle ou le massif. Est-ce la meilleure façon d'obtenir un sol meuble, et surtout fertile ? Un miroir en trompe-l'œil Au moment de la plantation, l'objectif semble atteint. L'exemple de la Nature Regardons autour de nous... Voilà qui conduit à se poser des questions... Le sol est vivant Lombric dans la terre La terre n'est pas un simple « support de culture ». En simplifiant, c'est une chaîne qui se compose de la façon suivante : Notez l'importance de l'air, souvent négligé. Changer les habitudes Sillons dans un champ Un outil à adopter.

Conseils pour améliorer un sol : Cultiver sa terre - Jardinerie TRUFFAUT conseils Accessoires de jardinage Truffaut. La terre est un milieu fragile. Elle doit faire l’objet d’attentions particulières et suivies pour que les végétaux continuent à s’y développer. En étudiant de près sa composition, vous pouvez modifier sa structure, faire varier son aspect, la rendre apte à accueillir les plantes de votre jardin.

La terre est composée de quatre éléments : • L’argile : cette roche sédimentaire pateuse, collante, retient l’eau et donne de la cohésion aux particules du sol. Elle joue un role important dans la fixation des engrais autour des racines. • Le calcaire : formé de carbonate de chaux, il neutralise l’acidité de la terre et sert d’aliment aux plantes. . • Le sable : fluide, instable, il allège les sols lourds et compacts, en favorisant la pénétration de l’air, de l’eau et des engrais. . • L’humus : il est le résultat de la décomposition des débris végétaux par les micro-organismes vivants du sol.

La terre se distingue aussi par sa réaction chimique. . • Les sols argileux • Les sols sableux. Améliorer le sol du jardin. Structure, acidité… Agir sur la nature du sol. Améliorer le sol. Fertiliser le sol Pas de beau jardin sans bonne terre. En jardinage bio, nul besoin d’engrais chimiques pour atteindre ce résultat : différents apports de matières organiques et une bonne organisation de vos cultures suffiront. Nettoyer les plates-bandes en vidéo Un conseil en vidéo des 4 Saisons du jardin bio avec les conseils de Pascal Aspe, responsable des jardins au Centre écologique Terre vivante. Engrais verts, plantes miracle Les engrais verts sont tout simplement des plantes aux vertus miracle : elles permettent de conserver la richesse du sol, tout en le protégeant des plantes indésirables.

Semer les engrais verts en vidéo Un conseil en vidéo des 4 Saisons du jardin bio pour semer les engrais verts. Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté ? Les bois raméaux fragmentés, ou BRF, sont pour certains une révolution agronomique. Les outils qu'il vous faut Pas de bon jardinage sans bon matériel ! Faire son compost Le compost est la clé de voûte de la fertilité du sol. Comment améliorer son sol ? Une fertilité réduite du sol se repère aisément : des plantes qui poussent mal, des végétaux parasités, une reprise lente, des récoltes faibles et qui se conservent mal… L’enrichissement du sol en éléments assimilables que l’on appelle fertilisation va permettre de corriger en partie la fertilité mais il n’est pas le facteur prépondérant contrairement aux idées reçues.

La plupart du temps, le contrôle de l’humidité du sol, un amendement adapté, associé à un bon travail du sol suffisent à améliorer la fertilité du sol. Cet article aborde les principaux amendements que le particulier peut opérer aisément. Il sera parfois nécessaire de le compléter par une fertilisation au moyen d’engrais. 1-Encouragez la croissance des racines Le rendement dépend directement du volume de sol occupé par les racines puis, dans un deuxième temps de la richesse en éléments fertilisants se trouvant à proximité. Une bonne humidité du sol Un travail du sol adapté Amélioration de la porosité du sol 3 - En résumé… Terre argileuse : l'ameliorer. Connaitre et améliorer la terre du jardin - Jardin potager.

Une belle terre pour mon jardin. Améliorer la qualité du sol - Aménagement de jardin. Amélioration de la structure du sol. Amender et fertiliser la terre du potager biologique - une bonne terre au potager. Aux techniques sans travail du sol. Enrichir-sa-terre_inter-jardiniers.pdf. PCD_Tester-votre-sol-formation-Invitez-la-permaculture-dans-votre-jardin.pdf. Fertilite des sols en agriculture biologique 2012. LAMS, Laboratoire d'analyse de sol. Lydia et Claude Bourguignon, protection des sols. La science au chevet des sols. Comment déterminer simplement la nature du sol ? Comment préparer la terre avant de commencer son potager (grâce à la grelinette) ? Préparer sa terre. Apprendre à connaître son sol | Graine de j@rdin. Améliorer le sol du jardin. Quatre amendements indispensables.

Amendement d'un sol argileux, calcaire, sableux acide. Analyser sa terre. Sol argileux : mieux le connaître. Terre argileuse : l'ameliorer. Comment redonner vie à un sol inculte. La terre de mon jardin : La nature de la terre de votre jardin, connaissance de votre sol. Améliorez le sol de votre potager par de bonnes pratiques culturales, Les bonnes pratiques, Nouveaux jardiniers.