background preloader

Cartographie

Facebook Twitter

Carte de la Première Guerre Mondiale. Les chemins de la mémoire. Les chemins de la mémoire. La Première Guerre mondiale | La salle des cartes. Cartographie 1914-1918. Appartenance régiment -> division d'infanterie. Secteur Souchez (Cabaret Rouge) - Givenchy. Secteur du "Cabaret Rouge" Carency - Attaque du 9 Mai par les 139e et 140e Brigade. Abalin Saint Nazaire - La sucrerie et la Chateau de Carleul. Cartes Première Guerre mondiale - Trinôme académique Lyon. Cartes Première guerre mondiale. Evolution du front première guerre mondiale.

Carte fronts Verdun. Carte du monde (1914-1918) Cartographie 1914-1918. La première guerre mondiale en carte animée. Chronologie et carte - Mémorial de Verdun. Front occidental : échec de la guerre de mouvement 1914 : l’année des illusions Le 1er août 1914, l'Allemagne et la France se mobilisent. Le 3 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France. Le 4 août, le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne. Illusion d'une guerre courte dans les deux camps Des deux côtés, on envisage une guerre offensive mais avec des stratégies opposées. Après des premiers succès, les armées allemandes percent au nord de la France et se dirigent vers Paris. Cette première grande victoire française est liée en grande partie à l'action de la IIIème Armée française qui a réussi à bloquer, aux alentours de Verdun, l'avancée de l'armée impériale du Kronprinz.

La guerre s'enlise Les deux armées s'enterrent alors dans des tranchées fortifiées, protégées de sacs de sable, de réseaux de barbelés et reliées entre elles par des boyaux, le long d'un front continu depuis la Mer du Nord jusqu'à la Suisse. 1915 : guerre des mines et échec des grandes offensives Revenir. Cartes satiriques à travers l’histoire. Ces cartes qui oscillent entre la satire et la caricature permettaient de montrer de manière humoristique les relations souvent ambiguës entre les pays. Elles étaient particulièrement utilisées en temps de guerre car elles permettent de visualiser les forces en présence facilement.

La Première Guerre mondiale : Cartes animées, bataille de la Marne, Ypres, Verdun, la Somme, Caporetto. L’Europe se précipite dans la guerre A la suite de l’attentat de Sarajevo, la mécanique des systèmes d’alliance précipite l’Europe dans la guerre. Les plans allemands et français Comment les états-majors se sont préparés à la guerre. Plan Schlieffen pour l’Allemagne, plan XVII pour la France. Vers le heurt des nationalismes 1871-1914 Après les unifications allemandes et italiennes, 6 puissances européennes entendent jouer un rôle international et ont formé deux systèmes d’alliance hostiles : la Triple Alliance et la Triple Entente.

L’indépendance des peuples balkaniques A partir de 1875 une série de crises bouleverse la carte des Balkans et provoque des tensions entre les puissances, particulièrement entre l’Autriche-Hongrie et la Russie. Les offensives de 1914 Conformément aux plans de son état-major, l’Allemagne déclenche l’offensive à l’Ouest à travers la Belgique. La bataille de la Marne 1915 La multiplication des fronts La Campagne des Dardanelles La défaite de la Serbie 1916 La guerre d’usure. Cartes : Histoire. Carte interactive Europe fin GM1. Cartographie 1914 - 1918 - Carte des positions au 30 janvier 1916. Les cartes et plans conservés au SHD à Vincennes. Le service historique de la défense conserve plus de cinquante mille cartes, imprimées ou manuscrites, datant pour les plus anciennes du 16ème siècle.

Pour une grande partie, elles proviennent d'institutions créées sous le règne de Louis XIV, comme le dépôt de la guerre, le dépôt des fortifications ou celui des cartes et plans, qui répondirent tout d'abord à la nécessité d'organiser la documentation existante pour en permettre l'exploitation, avant de devenir eux-mêmes des producteurs de mémoires, cartes, relevés, travaux, etc. Les cartes du dépôt de la guerre, sous-série 6 M des fonds de l'armée de terre A la fin du 17ème siècle, Louis XIV et Louvois mettent sur pied le dépôt de la guerre qui, jusqu'à sa dissolution après la défaite de 1870, va ordonner tout d'abord les archives du secrétariat d'État à la guerre, avant de produire lui-même des mémoires historiques, élaborés à partir de ces documents.

Les cartes du dépôt des fortifications, sous-série 1 V des fonds de l'armée de terre.