background preloader

Chronologie et carte - Mémorial de Verdun

Chronologie et carte - Mémorial de Verdun
Front occidental : échec de la guerre de mouvement 1914 : l’année des illusions Le 1er août 1914, l'Allemagne et la France se mobilisent. Le 3 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France. Le 4 août, le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne. Si l'enthousiasme de la mobilisation a sans doute été majoré, il est une réel même s'il n'a pas duré. Illusion d'une guerre courte dans les deux camps Des deux côtés, on envisage une guerre offensive mais avec des stratégies opposées. Après des premiers succès, les armées allemandes percent au nord de la France et se dirigent vers Paris. Cette première grande victoire française est liée en grande partie à l'action de la IIIème Armée française qui a réussi à bloquer, aux alentours de Verdun, l'avancée de l'armée impériale du Kronprinz. La guerre s'enlise 1915 : guerre des mines et échec des grandes offensives 1916 : Les grands conflits de la Meuse et de la Somme Allemands et Français entendent forcer la décision sur le front occidental. Revenir

http://www.memorialdeverdun.fr/index.php/chronologie-et-carte-56.html

Related:  cartes 1ére guerre mondiale 14-18Première Guerre MondialeCartographiecivils et militaires durant la Grande Guerre

La Première Guerre mondiale : Cartes animées, bataille de la Marne, Ypres, Verdun, la Somme, Caporetto L’Europe se précipite dans la guerre A la suite de l’attentat de Sarajevo, la mécanique des systèmes d’alliance précipite l’Europe dans la guerre. Les plans allemands et français Comment les états-majors se sont préparés à la guerre. Plan Schlieffen pour l’Allemagne, plan XVII pour la France.

L’héritage de 14-18 (partie 2) La Première Guerre mondiale a aussi eu des conséquences notables sur le plan social et culturel, et sa présence symbolique demeure encore très forte cent ans après, par delà même les frontières du Vieux Continent. L’après-guerre, une période conservatrice sur le plan social La guerre a-t-elle changé les rapports sociaux au sein de la société française ? Qu’en est-il de son impact sur la place des femmes ? Assurément, le conflit a vu de nombreuses femmes sortir de leur foyer et remplacer les hommes, retenus au front, dans les usines, les services ou les champs. Assurément encore, de nouvelles modes capillaires et vestimentaires, comme celle de la garçonne aux cheveux courts et aux jupes raccourcies, ont libéré l’apparence féminine dans les années 1920.

Les cartes et plans conservés au SHD à Vincennes Le service historique de la défense conserve plus de cinquante mille cartes, imprimées ou manuscrites, datant pour les plus anciennes du 16ème siècle. Pour une grande partie, elles proviennent d'institutions créées sous le règne de Louis XIV, comme le dépôt de la guerre, le dépôt des fortifications ou celui des cartes et plans, qui répondirent tout d'abord à la nécessité d'organiser la documentation existante pour en permettre l'exploitation, avant de devenir eux-mêmes des producteurs de mémoires, cartes, relevés, travaux, etc. Les cartes du dépôt de la guerre, sous-série 6 M des fonds de l'armée de terre

Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Retracer le parcours du combattant (2) La mobilisation des classes 1911-1919 Le 1er août 1914, le gouvernement français décrète la mobilisation générale. Que s'est-il passé pour les 880 000 hommes alors au service militaire ? Et quand les classes suivantes furent-elles mobilisées ? Les classes 1911, 1912 et 1913 :

Fièvre éditoriale autour du centenaire de 14-18 "Dans la bande dessinée, écrivait l’historien Sylvain Venayre en 2009, la Grande Guerre est le majorat de Jacques Tardi." L’auteur de C’était la guerre des tranchées (Casterman, 1993) avait marqué la première guerre mondiale d’une telle griffe de lion que personne n’osait trop y toucher. A voir l’avalanche d’albums de bandes dessinées qui s’abat sur les présentoirs des librairies à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, force est de constater que ce n’est plus le cas. Plus de trente albums ont été édités ou réédités à l’approche des commémorations. Les auteurs sont principalement français et belges.

Nouveaux regards sur l'origine du conflit Depuis la signature du traité de Versailles, la question de la responsabilité du déclenchement de la Première Guerre mondiale est un sujet sans cesse débattu. Est-ce l’ambition d’expansion territoriale de l’Allemagne qui a conduit à la guerre? Ou bien celle de la Serbie?

Cartes satiriques à travers l’histoire Ces cartes qui oscillent entre la satire et la caricature permettaient de montrer de manière humoristique les relations souvent ambiguës entre les pays. Elles étaient particulièrement utilisées en temps de guerre car elles permettent de visualiser les forces en présence facilement. Centenaire de la Première Guerre mondiale: combien de «poilus» de votre département parmi les victimes? [CARTE INTERACTIVE] Ou comment sont nés les mythes des 240.000 morts bretons, des 40.000 morts corses ou de la «chair à canon» des troupes coloniales. Sur la plaque, deux soldats, un fantassin et un fusilier-marin, regardent vers un horizon espéré radieux: l'oeuvre date de 1935, dix-sept ans après la «Der des Ders», dont les deux bornes, «août 1914-novembre 1918», encadrent leurs visages. En dessous, on peut lire: «Les anciens combattants bretons à leurs 240.000 morts»

Les ravages de la guerre 14-18 Contexte historique La guerre de 1914-1918 marque tragiquement l’entrée du monde dans le XXe siècle. Ce fut une guerre mondiale et totale : à des degrés divers, tous les continents y furent impliqués, même si l’essentiel des opérations militaires se déroulèrent en Europe. Prévu et préparé depuis longtemps, le conflit était inéluctable pour l’Allemagne qui avait vainement tenté d’isoler diplomatiquement la France depuis la guerre de 1870. Le mécanisme des alliances – Triple-Alliance et Triple-Entente – devait irrémédiablement fonctionner pour peu que se produisît l’étincelle qui déclencherait les hostilités.

Related: