background preloader

14-18

Facebook Twitter

Otto Dix

La Grande Guerre en dessins, des artistes pendant la premiere guerre mondiale 14-18. Peindre la guerre. La Grande Guerre en dessins, des artistes pendant la premiere guerre mondiale 14-18. 1918. La guerre en affiches. 1918.

1918. La guerre en affiches

La guerre en affichesDocument brut pour la classe Documents mis en ligne avec l'autorisation des Archives départementales de l' rue Étienne Pédron 10000 TroyesTél. : 03.25.42.52.62 (Horaires : Lu. Me. Je. et Ve. 9 h à 17 h ; Ma. 13 h 30 à 17 h.Fermeture Annuelle : deuxième semaine d'octobre) Le fond d'affiche des Archives départementales de l'Aube est disponible sous les cotes 17R 156 à 178. Nous proposons dans ce dossier une sélection autour de l'année 1918. Les affiches du dossier sont divisées en 4 temps 1. Pour préparer une leçon Pierre Mougenet "Décoder une image de propagande" [en ligne].

Objectifs possibles : Pierre Bonnard, un village près de Ham. Missions d'artistes aux armées. La violence de guerre dans l’art  La violence de guerre dans la bande dessinée : Tardi L’auteur de la bande dessinée est Tardi, le père d’Adèle Blanc-Sec et de Nestor Burma.

La violence de guerre dans l’art 

14-18 / La grande guerre à travers les arts. Caricatures. Les cartes postales satiriques pendant la Première guerre mondiale - Etude comparée des représentations de l’ennemi en France et en Allemagne.

Caricatures

Par Pierre BROULAND, Maître de conférence, Faculté des relations internationales, Université d’Economie de Prague. Voir l'ouvrage de Pierre Brouland et Guillaume Doizy, La Grande Guerre des cartes postales, Hugo images, 300 p., 19,95 euros. 300 illustrations + 10 cartes détachables. La Guerre 14-18 - La couleur des larmes - Visite guidée. Affiches historiques. Dossier pédagogique : La Première Guerre Mondiale.

Au cours du premier conflit mondial, d’août 1914 à novembre 1918, 8 millions de soldats français ont combattu.

Dossier pédagogique : La Première Guerre Mondiale

La guerre a constitué pour eux un véritable traumatisme, une perte de repères. La confrontation à la violence, à la mort et à la souffrance était quotidienne même si les temps de combat alternaient avec des périodes de repos voire d’ennui. La vie collective et l’éloignement des proches ont favorisé la solidarité mais ont réduit les moments d’intimité. Toutefois, les combattants qu’ils aient accepté ou subi la continuation de la guerre pendant plus de quatre ans ont « tenu ». Cette ténacité qui peut sembler admirable ou inconcevable reste un sujet de débat entre historiens.

Louis SABATTIER - Communauté d'Agglomération du Bassin d'Annonay (Ardeche) 1863, Annonay / 1935, Nice Peintre - Dessinateur Né le 23 mai 1863 à Annonay, Louis Sabattier, peintre et dessinateur talentueux est surtout connu pour sa collaboration au journal "l’Illustration" durant près de 40 ans.

Louis SABATTIER - Communauté d'Agglomération du Bassin d'Annonay (Ardeche)

C’est en 1895 que paraissent ses premiers dessins. Avec grâce et humour, l’artiste commence à cette époque à imaginer la vie parisienne. Sa verve avait le tact et la finesse qui transforment tout en élégance et réduisait l’aspect caricatural de certaines modes féminines, par la fraîcheur de la silhouette ou l’espièglerie du visage. Les croquis et les grandes pages illustrées qui saisirent les gestes hésitants et le pittoresque du monde de l’automobile en son enfance sont demeurés célèbres.

Après la guerre qui lui inspira des pages d’émotion, de fièvre et d’enthousiasme, il fit un voyage en Extrême Orient, d’où il rapporta par le texte, le dessin, la couleur (et sa couleur était éblouissante) le plus étonnant des reportages. 1917 - Parcours d'exposition - Centre National de Documentation Pédagogique. Guerre de 14-18. Le corps des morts. Contexte historique Les eaux-fortes présentées ici appartiennent à un cycle de gravures intitulé « La Guerre » et réalisé par Otto Dix en 1924.

Le corps des morts

Il s’agit de cinq albums comprenant chacun dix gravures. Ces derniers s’inscrivent dans la continuité de dessins réalisés sur le front de 1915 à 1918 par le peintre, engagé volontaire dès l’entrée en guerre de l’Allemagne en août 1914. L’essentiel de ce cycle a trait à la représentation des morts, corps atrocement mutilés, en phase de décomposition.

En quoi l’acte pictural sur le corps des morts contribue-t-il à révéler un traumatisme ? Analyse des images Avec un souci inouï du détail qu’accentue l’intensité du clair-obscur, le peintre s’attache ici à représenter la déshumanisation des corps et la bestialité de la mort : « La guerre, c’est le retour à l’animalité : la faim, les poux, la boue, ce bruit infernal… En regardant les tableaux d’autrefois, j’ai eu l’impression qu’on avait oublié un aspect de la réalité : la laideur », indiquait Dix. Affiches de la première guerre mondiale. 1917 - Parcours d'exposition - Centre National de Documentation Pédagogique. Guerre de 14-18. 14-18 / La grande guerre à travers les arts. BD : mise en ligne des collections numérisées.

14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma. De Chaplin à Tavernier, la Grande Guerre a laissé des traces dans le septième art.

14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma

Sélection des 10 films incontournables. La magnifique intuition de Chaplin qui ne connut pas la guerre mais y jette Charlot dès 1918 (Shoulder Arms), la terreur pure du livre, puis du film de Dalton Trumbo, Johnny got his gun (1971) qui déchiquète le corps humain, la stupéfiante reconstitution des Croix de bois par Raymond Bernard (1931) ou encore La Vie et rien d’autre (1989) et Capitaine Conan (1996), les deux films de Bertrand Tavernier... autant de chefs-d’œuvre – on évitera l’expression « films culte » – à avoir vu sur la guerre de 14. 1. Scène finale des Sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957) 2.

A défaut de sauver le soldat poilu, tous ces films louent à leur manière le courage des combattants, évoquent leur humanité broyée, dénoncent la bestialité du carnage ou l’incohérence des états-majors.