background preloader

Göbekli Tepe

Göbekli Tepe
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Göbekli Tepe (Պորտասար Bordasar/Portasar en arménien, Girî bi navkê mendixka en kurde) est un site archéologique occupé de la fin du Mésolithique (voir Khiamien) au début du Néolithique (plus précisément le Néolithique précéramique A). Il est situé au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie située près de la frontière avec la Syrie. Au sud-ouest se trouve la ville de Şanlıurfa. Le toponyme turc Göbekli tepe signifie « Colline au nombril », en référence à sa forme. Le site cumule plusieurs caractéristiques inédites à son époque et faisant l’objet de diverses interprétations : Le substrat est une butte artificielle haute de 15 mètres et ayant un diamètre de 300 mètres ; elle est située à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la ville turque de Şanlıurfa (ou Urfa), l'ancienne Édesse (ou Orhay ou Erekh)[1]. Historique moderne du site[modifier | modifier le code] Fouilles[modifier | modifier le code] ↑ J.

https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%B6bekli_Tepe

Related:  Göbekli TepeSites ancienstravail recherche Gobekli TepeGobekli TepeCOOL SCIENCE

Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux MAJ 15-10-2014 Göbekli Tepe est un site archéologique situé dans le sud de la Turquie, près de la ville moderne d'Urfa. Il contient au moins 20 anneaux de pierre (cercles à l'intérieur d'un cercle) qui remontent à plus de 11.000 ans (13.000 ans pour le début des constructions). Des blocs de calcaire en forme de T alignés en cercles et des gravures en reliefs sont visibles sur eux. Il y a bien longtemps, des gens ont remplit le cercle extérieur avec des débris afin de construire un nouveau cercle à l'intérieur. Des pointes de flèches et des couteaux antiques faits de roches volcaniques ont été découverts dans ce qui est pour l'instant connu comme le plus vieux Temple du monde, et laissent à penser que le site Turque était la plaque tournante d'un pèlerinage ou d'un lieu de réunion qui a attiré certains groupes différents de personnes il y a 11.000 ans au moins...

Çayönü Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Çayönü est un site néolithique du sud-est de la Turquie localisé à environ 40 km au nord-ouest de Diyarbakır, au pied du Taurus. Occupé à partir de 10 200 av. J.-C., il a livré des vestiges très importants pour comprendre le développement de l'agriculture et de l'élevage, mais aussi le développement d'autres techniques durant le Néolithique précéramique. Göbekli Tepe: Le plus ancien temple de l'humanité Un temple de 12.000 ans, qui est l'objet de fouilles en Turquie, a donné lieu à la réouverture du dossier historique concernant la période du néolithique que l’on croyait close et semble appartenir à une plus grande civilisation, jusqu'alors inconnue, qui est en train d'être découverte. Cinq millénaires nous séparent de la naissance de l'Egypte ancienne vers - 3100 av JC. Ajouter encore cinq millénaires et nous sommes en -8100, ajouter un autre millénaire et demi, et nous avons la date de Göbekli Tepe, située dans les hautes terres de la Turquie près des frontières irakienne et syrienne, voilà l’endroit précis où cette civilisation encore inconnue a été construite.

Göbekli Tepe Notre vision de la protohistoire est en train de changer grâce à la découverte, en Turquie méridionale, d’un temple vieux de 12.000 ans qui appartient à une civilisation inconnue. La nouvelle est d’importance, pas seulement pour accroître nos connaissances sur cette lointaine période de notre histoire, mais parce qu’elle représente un lâcher-prise révolutionnaire de la part de l’archéologie « main stream ». Le « courant principal » de l’archéologie est, d’ordinaire, beaucoup plus frileux. A quoi ressemblent ces vestiges ? Y-a-t'il eu un temple à Gobekli Tepe Gobekli Tepe est, pour moi, l’un des sites les plus fascinants au monde. Découvert en 1963 il n’a fait l’objet de fouilles systématiques qu’à partir de 1995. Klaus Schmidt, archéologue allemand, a entrepris ce travail et reste aujourd’hui le référent concernant Gobekli Tepe. Au sommet d’une colline on a découvert une ensemble de structures tout à fait inédites.

Göbekli Tepe Notre vision de la protohistoire est en train de changer grâce à la découverte, en Turquie méridionale, d'un temple vieux de 12.000 ans qui appartient à une civilisation inconnue. La nouvelle est d'importance, pas seulement pour accroître nos connaissances sur cette lointaine période de notre histoire, mais parce qu'elle représente un lâcher-prise révolutionnaire de la part de l'archéologie "main stream". Le "courant principal" de l'archéologie est, d'ordinaire, beaucoup plus frileux. A quoi ressemblent ces vestiges ? Dans une structure ovale, des stèles plates, en forme de T, rythment l'espace en présentant des bas-reliefs d'animaux divers : panthères ou tigres, reptiles, renards, sangliers, etc. Non loin de là, à Çatal Hüyük, c'était des taureaux.

La religion est-elle née à Göbekli Tepe ? - Chrétiens en débats Entre Kobané, la ville kurde syrienne, et Göbekli Tepe, il n’y a que 60 km. Une heure de voiture seulement sépare donc les combats entre les djihadistes de l’EI et les Kurdes syriens de l’un des sites archéologiques les plus importants de l’humanité, au Kurdistan turc, Göbekli Tepe, la « colline au nombril », sans doute le lieu où la religion est née. Tout commence dans les années 1960, lorsque des archéologues américains remarquent au sommet d’une colline, à quelques kilomètres de la ville turque de Sanliurfa, des pierres taillées qu’ils prennent pour des tombes byzantines. En 1994, un archéologue allemand, Klaus Schmidt (décédé cet été), décide d’explorer le site. Les « tombes » sont en fait le sommet de piliers disposés en cercle. À leur base, des bas-reliefs représentant des serpents et des oiseaux.

à 12h30Göbekli Tepe (Turquie) - Les plus anciens sanctuaires mégalithiques de l’histoire de l’humanité par Klaus Schmidt, Deutsches Archäologisches Institut à Istanbul (Antiquités orientales) Au Moyen-Orient, les sociétés de chasseurs-cueilleurs ont « inventé » l’agriculture à la fin du Paléolithique, aux Xe - IXe millénaires avant J. Çatal Höyük Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Çatal Höyük est une ville datant du Néolithique et est donc l'une des plus anciennes agglomérations au monde. Située dans l'actuelle Turquie, en Anatolie centrale, dans la plaine de Konya, sur les bords de la rivière Çarşamba, c'est l'un des plus grands sites du Néolithique du Proche-Orient. Fondé vers 7000 av.

Gobekli Tepe, le plus ancien site religieux ? Décidément, le lointain passé de l’humanité est rempli d’énigmes qui nous obligent à rectifier sans cesse le regard que nous portons sur nos ancêtres et leur degré de développement. Ainsi, j’ai regardé hier un étonnant documentaire de National Geographic sur le site de Gobekli Tepe situé en Turquie. Ce site, dont tout laisse à penser qu’il avait une destination religieuse, date de 12.000 ans avant J.-C. — autrement dit de la préhistoire ! Il semblerait que les hommes qui l’ont bâti ne pratiquaient pas l’agriculture. Ils étaient chasseurs-cueilleurs.

Related: