background preloader

Flamandroze

Facebook Twitter

De Vries

Encyclopédie Métiers ancien. Encyclopédie Métiers ancien. Journaux archives en ligne. Alphabet. Écriture ancienne. PaléoGraphie. Généalogie et archives. The daily telegraph. Les journaux durant la guerre 14-18. Nina Demeter - Нина Деметер. Two Guitars - Russian Gypsy Music. PaléoGraphie. Alphabet du XVIIe. Identifier les champignons. Le guide du ramasseur de champignon. Memento des champignons, dictionnaire des champignons, encyclopédie des champignons, guide des champignons, reconnaître les champignons, cuisine du champignon, reconnaissance visuelle du champignon. Les champignons agaric, cèpe, bolet, amanite, morille, girolle. Anvers. Anvers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anvers (prononcé [ɑ̃.vɛʁs] par les Belges francophones et [ɑ̃.vɛʁ] ailleurs[1], en néerlandais : Antwerpen) est une ville belge dans la Région flamande, chef-lieu de la province d'Anvers et de l'arrondissement administratif du même nom. Au , la commune d’Anvers était la plus peuplée de Belgique avec 507 000 habitants. L’agglomération anversoise compte 1 250 000 habitants. C'est également la troisième commune et ville de Belgique en termes de superficie, avec 204,51 km2. Les codes postaux vont de 2000 à 2600 à l’intérieur du district de la ville d’Anvers, située principalement sur la rive droite de l’Escaut et connue pour son port international de marchandises extrêmement développé.

Les Anversois sont aussi appelés les Sinjoren, de l’espagnol señor. La ville est souvent appelée ’t Stad (« La Ville ») et parfois de koekenstad (« la Ville des biscuits », par allusion aux koffiekoeken d’Anvers) par les Anversois. Carte d'Anvers (Antwerp) en 1740. Wavre-Sainte-Catherine / Sint-Katelijne-Waver. Willebroek / Willebroek. Berlaar / Berlaar. Bonheiden / Bonheiden. Bornem / Bornem. Duffel / Duffel. Heist-Op-Den-Berg / Heist-Op-Den-Berg. Lierre / Lier. Malines / Mechelen. Nijlen / Nijlen. Puurs / Puurs. Saint-Amands / Sint-Amands. Wavre-Sainte-Catherine / Sint-Katelijne-Waver. Willebroek / Willebroek. Mémoire des Hommes.

Journaux des marches et opérations. Conservés par le département de l'armée de Terre du SHD à Vincennes, où ils sont librement communicables, les journaux des marches et opérations (JMO) de la Première Guerre mondiale constituent la mémoire de toutes les unités formant corps et des états-majors ayant pris part à la Grande Guerre. Véritable monument de papier, cet ensemble de 1370 cartons d'archives rassemble près de 18 000 journaux sous forme de registres, de cahiers ou de dossiers, qui totalisent environ 1 500 000 pages détaillant, jour après jour, avec précision et concision, les événements vécus par tous les corps de troupe engagés dans le conflit.

Dépourvus de tout commentaire ou appréciation personnelle, en conformité avec l'instruction du 5 décembre 1874 qui les a institués, les JMO devaient servir à la rédaction d'un historique d'ensemble, destiné à maintenir la valeur morale de l'armée. Chaque jour sont notifiés les faits, combats, man? Que trouve-t-on dans un JMO ? Comment effectuer une recherche ? Archives militaires. Papiers de famille : livret militaire et photos Votre famille détient peut-être des documents intéressants pour retracer l'histoire d'un soldat comme : Le livret militaire. Consultez la page sur les papiers de famille et notamment le passage sur le livret militaire. Les photos : Consultez aussi la page consacrée aux photos de famille avec une partie sur les photos de soldats.

Des courriers de l'armée Le certificat de bonne conduite qui fournit des informations (date et lieu de naissance, régiment...) Des archives militaires riches Vous trouverez dans les archives militaires des renseignements précieux notamment dans les registres matricules : Nom et prénomNom des parentsDate et lieu de naisssanceDomiciles successifsProfessionSignalementDegré d'instructionAffectations Les documents qui vous intéresseront se trouvent essentiellement aux archives départementales dans la série R.

Comment chercher le registre matricule d'une personne L'individu est né en 1880. Les régiments. Grand Mémorial / Généalogie. Base de données HOTEL DES INVALIDES. Memorhom. Ancestramil - Généralités. Militaires et esclaves. Tableau d'honneur, morts pour la France : guerre de 1914-1918.

Guerre 1914-1918. Bibliothèque nationale de France. Archives départementales des Bouches-du-Rhône - Archives13.fr. ARCHIVES EN LIGNE. PALÉOGRAHIE. Cartes postales anciennes. Listes de passagers. Document imprimé depuis le site frenchlines.com le 14 juin 2015 à 17:52 Liste des passagers du paquebot 'La Bretagne', 1887 Porteuses d'informations précieuses pour les généalogistes et les chercheurs, les listes de passagers sont des documents régulièrement sollicités.

Pour répondre à cet engouement, il est désormais possible de consulter sur cette page l'intégralité de nos listes pour la période 1864-1945 Il s'agit de l'ensemble des listes de passagers à bord des navires de la Compagnie Générale Transatlantique effectuant la ligne Le Havre - New York entre 1864 et 1945. Beaucoup de ces listes ont disparu ce qui explique leur nombre restreint. Quant aux listes de passagers de la Compagnie des Messageries Maritimes, l'association n'en détient aucune.

Consultez les listes patronymiques des passagers et des membres d'équipage classées par ordre alphabétique Entrez le nom que vous recherchez ci-dessous, ou consultez l'index passager de tous les noms recensés dans les listes de passagers. Alphabet du XVIIe. Paléographie - Une méthode pour apprendre à lire des écritures anciennes. LISTE des SITES et FORUMS GENEALOGIQUES. Retracer le parcours militaire de vos ancêtres « Généa-Logiques.

Avant de retracer le parcours militaire de l’un de vos ancêtres, il est bon de rappeler quelques dates importantes : 1798 : instauration de la conscription : service militaire pour tous les hommes âgés de 20 ans.1800-1805 : instauration du remplacement (le conscrit peut payer un remplaçant) puis du tirage au sort (tous ne partent pas).1872 : suppression du remplacement.1905 : suppression du tirage au sort et instauration du service militaire obligatoire. Pour effectuer une recherche sur l’un de vos ancêtres militaire, il est impératif de connaitre son numéro de matricule militaire. Comment faire ? Pour mieux comprendre, étudions le cas de Marcel Bonnier, il a été recruté à Lille en 1914 et il lui a été attribué le numéro de matricule 1827. A partir de ces deux informations, aux archives départementales du département de recrutement, à savoir dans le cas précis celle du du Nord, il va être possible de retracer le parcours militaire de notre soldat.

Alors comment rechercher ? Like this: Généalogie Marine. 1.1. Vous connaissez son corps d'appartenance : Inscription maritime Capitaine, Officier-marinier, Matelot, Novice, Mousse Inscrit provisoire, Inscrit définitif ou Hors de service Marine militaire Officier Equipage (officier-marinier, quartier-maître, Matelot) Personnel civil de la Défense Ingénieur, employé, ouvrier Bagnard 1.2. Vous connaissez son matricule Les matricules sont consignés dans des registres où le personnel est inscrit et numéroté par ordre d'entrée au service.

Périodiquement, on refond ces registres en renumérotant les inscrits. De registre en registre, on peut suivre toute la carrière de l'intéressé. 1.3. Si vous êtes en possession de ces 3 éléments (a b c), vous avez 99% de chance que l'on retrouve la carrière de la personne. 2. 3. 4. 4.1. 5.1. 5.3.1. 5.3.2. D'après un "Guide de recherches généalogique" par Vincent Mollet.

Une liste de 16 000 militaires morts pendant les guerres napoléoniennes. Quels progrès depuis les débuts de l'Internet grand public ! On peut aujourd'hui y dénicher des documents que l'on n'aurait jamais pu rêver de consulter, comme cette " Liste de seize mille militaires Français ou au service de France, faits prisonniers de guerre de 1810 à 1814 et qui sont morts en Russie, en Pologne et en Allemagne, suivis d'une autre liste de militaires encore vivans en Russie".

Cet ouvrage est disponible sur le site de la Bibliothèque Nationale de France, Gallica. Son titre en précise exactement le contenu, comme on le faisait à l'époque. Il a été édité en 1826 par le sieur Mehliss, notaire royal à Hemmendorf, alors un simple quartier de la ville de Rottenburg-am-Neckar, dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne. Pourquoi ce personnage a t-il décidé de publier une telle liste ? Quelques rappels sont nécessaires sur cette période-clé de l'Histoire de France.