background preloader

Observatoire Enquêtes

Facebook Twitter

Que se passe-t-il sur mobile en 10 secondes ? En moins de temps qu’il faut pour le dire, des centaines de millions d’actions viennent d’avoir lieu depuis un mobile.

Que se passe-t-il sur mobile en 10 secondes ?

Des paiements, des tweets, des snaps, des recherches, des écoutes … il s’en passent des choses pour les 4,43 milliards d’utilisateurs mobiles. Les réseaux sociaux. En seulement 10 secondes, ce sont plus de 46 000 tweets qui sont publiés, 274 000 likes distribués sur Facebook, 9 000 photos partagées sur Instagram, 85 000 snaps envoyés, ou encore 1 700 profils consultés sur LinkedIn. Sur Tinder, il y a dans le monde 277 matchs toutes les 10 secondes pour 16 000 swipes. Les communications. Rien que sur WhatsApp, les utilisateurs de smartphones envoient 277 000 messages, plus de 8 000 photos, plus étonnant, 2 000 appels sont passés depuis l’application. Le business du mobile. Source. Apprendre à l’ère numérique.

Après avoir défini les contours d’un modèle de pédagogie ouverte et hybride, je propose aujourd’hui d’explorer les grandes ruptures que l’ère numérique provoque en terme d’apprentissages.

Apprendre à l’ère numérique

Apprendre avant le numérique signifiait évoluer dans … : UN CADRE SPATIO-TEMPOREL STRUCTURÉ : l’apprentissage est marqué par l’unité de temps et de lieu comme à l’école, influencée par un modèle industriel du XIXè siècle. Alphabétiser les jeunes au Web : une nécessité pour l’école d’aujourd’hui. Ce n’est pas vrai que parce que les jeunes sont nés avec Internet, ils savent l’utiliser à bon escient.

Alphabétiser les jeunes au Web : une nécessité pour l’école d’aujourd’hui

C’est ce que montrent de plus en plus d’études, ce qui ne laisse plus le choix à l’école de s’en préoccuper. Ils sont nés avec Internet et grandissent avec Facebook, Snapchat et Instagram. On serait porté à croire que les jeunes d’aujourd’hui sont des omniscients des nouvelles technologies. Or, de plus en plus d’experts croient qu’il faut former les jeunes pour les aider à utiliser ces technologies qu’ils maitrisent moins bien qu’on ne le pense. Référentiel sur l'usage du Wifi à l'école. Le développement des technologies portables favorise celui des usages dans et hors la classe, en donnant accès aux ressources et services numériques en tout temps et en tout lieu.

Le présent référentiel Wi-Fi publié en mai 2015 s'adresse en priorité aux chefs d'établissement et directeurs d'école, aux délégués académiques au numérique (DAN) et aux directeurs des systèmes d'information académiques (DSIA), ainsi qu'aux collectivités territoriales (CT). Il aborde la question de la technologie de transmission sans fil sous toutes ses dimensions, pédagogique, juridique et technique. Le référentiel se compose ainsi de trois volets : Usages et cadre juridique à destination de l'ensemble des acteurs, Radiofréquences et santé qui fait un état des lieux des connaissances scientifiques sur le sujet et Cadre technique à l'attention plus particulière des personnes responsables de la mise en œuvre et de la sécurité. Usages et cadre juridique Écoles, radiofréquence, et santé Aspects techniques - Wi-Fi. Constante macabre.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Constante macabre

André Antibi considère que la constante macabre est à l'origine de nombreux échecs scolaires. La constante macabre est un phénomène qui serait observé lors de la notation d'examens, par lequel la proportion de mauvaises notes serait similaire quel que soit le sujet de l'examen et quel que soit le correcteur, indépendamment de la qualité véritable des réponses données par ceux qui passent l’examen. Le terme a été créé en 1988 par André Antibi[1], chercheur en didactique, qui a publié en 2003 un livre sur le sujet[2]. « Par “Constante macabre”, j'entends qu'inconsciemment les enseignants s'arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est la constante macabre[3]. » Ce phénomène de « sociologie dans l'évaluation » a depuis fait l'objet de plusieurs études, notamment dans le cadre de la sociologie de l'éducation[4],[5].

Éducation à l'image

Un crayon, pour quoi faire. Audrey Allard a intégré la technologie à sa pédagogie, ce qui lui permet de mieux aider les élèves en difficulté tout comme les surdoués. – Photo : Martin Laprise Tablette numérique d’un côté et crayons de l’autre, les élèves de 2e année de l’école Marguerite-Bourgeoys, à Pointe-Claire, près de Montréal, écoutent religieusement les consignes de leur enseignante.

Un crayon, pour quoi faire

En cette fin de matinée, ils peu­vent se livrer à trois activités en alternance : révision des mathématiques, lecture… ou construction d’une école dans l’application Minecraft. Comme la plupart des élèves du même niveau, ces enfants de sept ou huit ans viennent d’appren­dre à écrire en lettres attachées. Mais ils font partie des rares, au Québec, à avoir accès à une tablette ou à un ordinateur dès le premier cycle du primaire pour les aider, notamment, dans l’apprentissage de l’écriture. FRANCE - Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? Bienvenue !

FRANCE - Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ?

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *} Votre compte a été désactivé Vous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription. {* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter {* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur "Créer un compte", vous confirmez que vous acceptez nos conditions générales et que vous avez lu et approuvé la politique de protection de données personnelles.{* /socialRegistrationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter.

Rapport_CNNum_Education_oct14.pdf. L’image, nouveau langage des ados. Serge Tisseron. Posté par Serge Tisseron le 7 juin 2012.

Serge Tisseron

L'année Internet 2014 en France : plus d'internautes, plus d'écrans, plus de contenus. Médiamétrie a présenté son étude annuelle sur Internet et les Français.

L'année Internet 2014 en France : plus d'internautes, plus d'écrans, plus de contenus

Première conclusion : les internautes sont de plus en plus nombreux en France. +0.8 point en un an. Il y a désormais plus de 43 millions d'internautes en France, 80,2% de Français. C’est moins que la Russie ou l’Allemagne mais c’est plus que le Royaume-Uni ou l’Italie.