background preloader

Islam en France et Europe

Facebook Twitter

Mission d’information sur l’organisation, la place et le financement de l’islam en France et de ses lieux de culte - Sénat. Lancement de notre campagne « je contre-attaque(s) ! » Lundi 8 février, près de 150 personnes ont assisté à notre soirée de lancement Contre-attaque(s).

Lancement de notre campagne « je contre-attaque(s) ! »

Un beau succès pour lequel nous vous remercions de votre participation. L’occasion de vous présenter Contre-attaque(s), premier média d’information et de mobilisation citoyenne contre l’islamophobie et de lancer notre campagne de crowdfunding « Je contre-attaque(s) ». Elle est accompagnée de notre vidéo « Peut-on encore parler d’islam en France ? » 40 ans de unes des hebdomadaires français. Au Sénat, Alain Gresh déclame ses vérités sur l'islam. Jean-Louis Bianco : « Ceux qui dénaturent la laïcité sont ceux qui en font un outil antireligieux » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Cécile Chambraud Ce sont deux conceptions de la laïcité qui s’opposent.

Jean-Louis Bianco : « Ceux qui dénaturent la laïcité sont ceux qui en font un outil antireligieux »

D’un côté, le premier ministre, Manuel Valls. L’islam stigmatisé dans les manuels scolaires. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas L’islam associé à l’étranger, à l’islamisme, au terrorisme… Dans les manuels scolaires, les préjugés sur les musulmans et l’islam ont la vie dure, à en croire l’étude de deux chercheurs, la sociologue Béatrice Mabilon-Bonfils et l’historien François Durpaire, dans leur ouvrage paru jeudi 7 janvier, Fatima moins bien notée que Marianne – un essai sur le traitement différencié fait aux élèves musulmans à différents moments de leur scolarité (évaluation, sanction, orientation…), sur la ségrégation au sein des établissements, mais aussi sur la représentation de l’islam dans les manuels.

L’islam stigmatisé dans les manuels scolaires

Les deux auteurs ont procédé à une analyse lexicale de quinze manuels d’histoire destinés aux élèves de 2nde, 1re et terminale du lycée général en usage cette année, ainsi que neuf manuels destinés aux professeurs, publiés par les principaux éditeurs scolaires. Il en ressort deux constats. Une étude accablante sur les rapports Islam/Ecole vient de sortir. Le traitement médiatique n'est pas le seul à souffrir d'un manque de nuance certain.

Une étude accablante sur les rapports Islam/Ecole vient de sortir

L'ouvrage Fatima moins bien notée que Marianne, paru ce jeudi 7 janvier par deux chercheurs (la sociologue Béatrice Mabilon-Bonfils et l’historien François Durpaire) relève plusieurs points accablants quant au sort fait à l'islam dans le traitement scolaire. L'Islam associé au terrorisme, à l'islamisme et à l'étranger Cet essai consacré au traitement différencié fait aux élèves musulmans à différents moments de leur scolarité (évaluation, sanction, orientation...), et à la ségragation au sein des établissements, revient également sur la représentation de l'islam dans les manuels scolaires.

Il en ressort que le terme "islam" est très souvent associé aux termes "attentats", "islamisme", "11 septembre", "Al-Qaida", "Ben Laden" et "terrorisme". Par ailleurs, les journalistes de Le Monde ont contacté une association qui regroupe 6 éditeurs scolaires qui corroborent ce constat. Daech ? Ce sont des tarés - 04/01/2016. Hassan Iquioussen, le sulfureux “ prêcheur des cités ” de l’UOIF était samedi, à la mosquée de Poitiers.

Daech ? Ce sont des tarés - 04/01/2016

Il a décrypté les racines du radicalisme musulman liées, selon lui, à “ l’ignorance ”. Incidents en Corse : France 3 et l'étrange imam. C'est un drôle de «président de l’Assemblée des musulmans de Corse» qui est apparu dans le Soir 3 dimanche soir pour réagir aux incidents des derniers jours en Corse.

Incidents en Corse : France 3 et l'étrange imam

Quand la République laïque finançait l’islam, par Alain Gresh (Les blogs du Diplo, 5 octobre 2015) Paroles de musulmanes, un documentaire pour écouter celles qu’on n’entend pas. Au lendemain des attentats contre Charlie-Hebdo et l’hyper-cacher de la porte de Vincennes, en janvier 2015, les agressions islamophobes se sont multipliées en France.

Paroles de musulmanes, un documentaire pour écouter celles qu’on n’entend pas

Paradoxalement, elles visaient en priorité des femmes, dont le discours dominant affirmait pourtant qu’il fallait les « libérer » de l’emprise de la religion. Mais les difficultés que les musulmanes rencontrent vont bien au-delà des agressions physiques. La France doit redécouvrir la langue arabe. Écouter les élites politiques et certains médias français parler du monde arabe est un spectacle consternant qui en dit long sur l’ignorance et le mépris dont la culture et la civilisation arabes font actuellement l’objet.

La France doit redécouvrir la langue arabe

Ainsi, l’actuel président de la République, François Hollande, rebaptise « Daech » du nom de « Dash », et on se souviendra de l’intervention de Nicolas Sarkozy1, alors ministre de l’intérieur, au cours de laquelle il a qualifié les sunnites d’« ethnie » et s’est avéré incapable de différencier sunnites et chiites. Et ne parlons pas des spécialistes autoproclamé(e)s, bien implanté(e)s dans les médias, qui dénigrent du haut de leur ignorance le travail de chercheurs spécialistes à la compétence internationalement reconnue.

10 questions pour comprendre qui sont les imams en France. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Juliette Harau Le gouvernement a réaffirmé sa volonté de lutter contre l’islam radical à la suite des attentats du 13 novembre, perpétrés par et avec la complicité de Français radicalisés sur le territoire.

10 questions pour comprendre qui sont les imams en France

Par la voix du Conseil français du culte musulman (CFCM), le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve a proposé, mardi 24 novembre, la mise en place d’une « habilitation » des imams, sorte de certificat qui restera facultatif. Cette annonce prolonge les mesures engagées après les attentats de janvier. Mais, du fait des règles de la laïcité, l’Etat est limité à des dispositions symboliques qui ne peuvent être portées que par les instances dites représentatives des musulmans de France. 1.

Un imam est littéralement un « guide » de la prière. L’inquiétante expansion du salafisme en France. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud C’est devenu presque un automatisme : après chaque attentat, le gouvernement pointe du doigt la frange salafiste de l’islam. « Oui, nous avons un ennemi, et il faut le nommer : c’est l’islamisme radical.

L’inquiétante expansion du salafisme en France

Et un des éléments de l’islamisme radical, c’est le salafisme », a lancé Manuel Valls lors de la séance de questions à l’Assemblée nationale, mercredi 18 novembre. Le salafisme est « souvent l’antichambre de la radicalisation, et la radicalisation, elle peut conduire au terrorisme », affirmait le premier ministre en juin, après la décapitation d’Hervé Cornara par Yassin Salhi à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.

L’expansion en France du courant salafiste, qui plonge ses racines en Arabie saoudite, se fait sentir depuis la fin des années 1990. L’appel à l’unité et au deuil national des fédérations musulmanes de France. Le Conseil français du culte musulman (CFCM), le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), la Fédération nationale de la grande mosquée de Paris (FNGMP), Foi et Pratique (F&P), le Rassemblement des musulmans de France (RMF) et l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) ont signé un « appel des fédérations musulmanes à l’unité et au deuil national ».

Dans la région, Ahmed Miktar, imam de la mosquée de Villeneuve-d’Ascq et président des imams de France a déclaré : « Nous n’avons presque pas dormi. C’est un désastre. Nous sommes choqués. Il faut travailler à l’unité nationale pour faire face au terrorisme pour qu’il soit chassé du pays. Nous prions Dieu pour que la France soit préservée, pour que les valeurs de ce pays soient préservées. Plus généralement, chrétiens, juifs et musulmans communiaient hier dans le deuil, la prière et l’unité nationale. Il faut réorganiser le Conseil français du culte musulman, estime Abdelali Mamoun, Société. On le sait, Abdelali Mamoun, théologien et imam du Val-de-Marne a son franc-parler.

Samedi, au lendemain des attaques de Paris et Saint-Denis, il a appelé les musulmans de France à ne pas seulement condamner les attentats mais à s’impliquer dans la lutte contre le terrorisme. "Nous sommes là pour travailler ensemble dans le même camps contre la barbarie", a-t-il déclaré samedi sur I>Télé (voir la vidéo ci-dessous).

Tariq Ramadan