background preloader

ANALYSE SPATIALE

Facebook Twitter

Mondorama.pointculture. Old Maps Online. Les cartes du monde ne correspondent pas à la réalité - Sciences. La faute à la carte Mercator qui a servi de base pour la plupart des cartes du monde depuis 1569.

Les cartes du monde ne correspondent pas à la réalité - Sciences

Or cette dernière ne rend pas justice à la forme sphérique de la terre et la taille réelle des pays. En effet pour représenter une sphère à plat, des distorsions sont nécessaires. Dans la carte Mercator, au plus on s'éloigne de l'équateur, au plus la distorsion se fera ressentir. Ce qui fait que la Russie semble plus grande que l'Afrique alors qu'en réalité le continent africain est presque deux fois plus grand que le pays de Poutine.

Ou encore le Groenland qui apparaît 2 à 3 fois plus petit que le continent africain, alors qu'il est de 14 à 15 fois plus petit. La carte de Gall-Peters Une reproduction plus proche de la réalité serait la carte de Gall-Peters, qui, bien que moins esthétique, est plus fidèle aux projections. La projection Fuller L'architecte américain Robert Buckminster Fuller propose lui en 1946 la projection cartographique du monde sur la surface d'un polyèdre. Idée cartes anamorphose Population présente-Tourisme.

Cartes et fonds de cartes

ATLAS. LIRE UNE CARTE. Analyse_spatiale.pdf. Essentiel méthodologique : Qu’est-ce que l’analyse systémique d’un espace ? Essentiel méthodologique : Qu’est-ce que l’analyse systémique d’un espace ?

Essentiel méthodologique : Qu’est-ce que l’analyse systémique d’un espace ?

Démarche théorique et méthodologique à la fois, la systémique peut être considérée comme une métathéorie qui, à partir des années 1960, a fertilisé les réflexions disciplinaires de presque tous les domaines scientifiques, des sciences naturelles aux sciences de l'ingénieur, ainsi que les sciences humaines et sociales, et notamment la géographie et l'aménagement. Le point de départ de la systémique et le concept de système. En extrême synthèse, J. de Rosnay (1975) définit un système comme "un ensemble d'éléments interdépendants, liés entre eux par des relations telles que si l'une est modifiée, les autres le sont aussi et par conséquent tout l'ensemble est transformé".

Plus précisément, le concept de système se base sur un certain nombre de paradigmes (Walliser 1977, Le Moigne 1977) : Holisme, complexité et organisation– Un système est une entité complexe, constituée d'un ensemble d'éléments. Analyse spatiale. L’analyse spatiale met en évidence des structures et des formes d’organisation spatiale récurrentes, que résument par exemple les modèles centre-périphérie, les champ d’interaction de type gravitaire, les trames urbaines hiérarchisées, les divers types de réseaux ou de territoires, etc.

Analyse spatiale

Elle analyse des processus qui sont à l’origine de ces structures, à travers des concepts comme ceux de distance, d’interaction, de portée spatiale, de polarisation, de centralité, de stratégie ou choix spatial, de territorialité... Des lois de la spatialité relient ces formes et ces processus, et sont intégrées dans des théories et des modèles du fonctionnement et de l’évolution des systèmes .

Les méthodes mobilisées par l’analyse spatiale sont très diverses. L’emploi de la statistique classique conduit à oublier dans un premier temps la localisation des objets et, complété par la cartographie, retrouve ensuite, dans une analyse en termes de résidus, les effets spatiaux. Voir aussi : Théories. Analyse spatiale des formes sociales. Moren49.pdf. 102.pdf. Analyse spatiale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Analyse spatiale

Carte de cas de choléra pendant l'épidémie de 1854 à Londres Depuis la généralisation des Systèmes d'information géographiques, l'analyse spatiale dispose de nombreux outils pour interroger les configurations spatiales observées ou proposer des simulations d'organisation spatiale. Ils permettent ainsi de modifier les objets spatiaux, de mesurer les relations entre objets en fonction de leur distance, d'identifier des configurations spécifiques ou encore d'offrir de nombreuses méthodes d'interpolation spatiale. L'analyse spatiale peut alors conduire à des modélisations de type géostatistique. De nombreux logiciels -comme GeoDa- existent désormais offrant des outils d'analyse spatiale à mettre en œuvre à partir de bases de données spatialisées.

Historique[modifier | modifier le code] L’analyse spatiale est née à partir de la compréhension des processus qui justifient la maîtrise de l’espace. Définitions[modifier | modifier le code] Formation pratique à l'analyse spatiale en démographie. L'analyse spatiale est avant tout un prolongement des techniques de la géographie classique, appuyée sur des outils formalisés qui relèvent plus de la modélisation ou de la statistique que de la sociologie et de la géographie culturelle.

Formation pratique à l'analyse spatiale en démographie

Car par analyse spatiale, on ne désigne pas seulement l'analyse géographique, terme qui reste encore bien large dans sa définition tant la géographie au carrefour des sciences sociales a su absorber des méthodologies dérivées de nombreuses autres disciplines. L'analyse spatiale stricto sensu recouvre avant tout l'effort de formalisation de l'étude des configurations spatiales et de leurs interactions avec le monde social.

L'analyse spatiale emploie par conséquent des concepts souvent mesurables, qui vont servir à exprimer des relations entre les formations sociales et le milieu.