background preloader

"Race"

Facebook Twitter

"14 civils tués dont 4 blancs": le malaise des titres de 20Minutes sur la Côte d'Ivoire. Deux titres, deux malaises.

"14 civils tués dont 4 blancs": le malaise des titres de 20Minutes sur la Côte d'Ivoire

Pour traiter de la terrible fusillade qui a eu lieu en Côte d’Ivoire sur la plage de Grand Bassam le 13 mars 2016, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique, 20Minutes.fr a enchaîné deux titres particulièrement gênants. Le premier (encore visible en cache google ici) annonçait : “Côte d’Ivoire: L’attaque d’une station balnéaire revendiquée par Aqmi, 14 civils tués dont 4 blancs”. Immédiatement, certains internautes ont critiqué le titre sur Twitter.

Ce titre, dans lequel on ne trouve aucun guillemet, est en fait une citation raccourcie d’une déclaration du ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, qui a annoncé : “14 civils dont quatre de race blanche“, comme l’a repris l’Obs, qui a utilisé cette citation en titre. “Récit d’une journée noire” (Capture d’écran de 20minutes.fr à 12h30 le 14 mars 2016) Réalisant son erreur, l’équipe de 20Minutes.fr a ensuite changé le titre du même papier. Vosges : un gîte touristique recouvert de tags racistes à Ventron. Situé en bordure de la route départementale et peint dans une couleur jaune criarde, le gîte Saint-Joseph ne peut pas passer inaperçu à l’entrée de Ventron.

Vosges : un gîte touristique recouvert de tags racistes à Ventron

Pourtant, depuis samedi, ce n’est plus le jaune qui attire l’œil mais du rouge. Plus précisément un lot d’inscriptions ou de symboles nauséabonds encerclant la demeure. « Devant un tel acte, on ne peut réagir que par la consternation. Ceux qui ont fait ça cherchent la violence, peut-être même la guerre civile » , a commenté, très affecté, le maire de Ventron, Jean-Claude Dousteyssier qui devait se rendre sur place dans la soirée.

Croix gammées et messages anti-turcs Samedi matin, à l’aube, les gendarmes sont appelés après que ces tags ont été découverts sur le mur du gîte de 28 places. Pourquoi les femmes noires sont physiquement moins attractives que celles d'autres races ? - Les Petits Blancs: "un voyage dans la France d'en bas" SOCIETE - Et si l'un des antidotes au racisme était justement de parler de la couleur de peau?

Les Petits Blancs: "un voyage dans la France d'en bas"

Alors que l'élection partielle de Brignoles s'impose comme un nouveau symbole de la montée du FN, c'est l'hypothèse sous-jacente d'un ouvrage au titre provocateur, Les Petits Blancs (éd. Plein jour). Attention, sujet tabou: "C'est avec pudeur qu'on utilise, en France, l'expression petit blanc," débute cet ouvrage entre enquête journalistique et essai, "si l'on devine ce qu'elle recouvre, on n'aime pas la définir. " Dont acte. Lire aussi: » Partielle à Brignoles: le FN en tête avec 40% des voix dès le premier tour de la cantonale » BLOG Le succès annoncé d'un parti d'extrême droite On l'aura compris, tout est dans ce titre qui ne s'attache qu'à nommer, bêtement, simplement, ces petits Blancs dont le livre dresse les portraits, raconte les parcours et les discours.

Blancs et pauvres Les petits Blancs, ce sont donc autant de visages que de situations. Une réalité Un propos politique? Mépris Symétries. Racisme "anti-blanc" : un mot qui divise - L'Internaute Actualite. Terme d'extrême droite pour les uns, réalité dans certains quartiers pour les autres, ce qu'on appelle le racisme "anti-blanc" aurait fait des victimes supplémentaires selon un avocat parisien interrogé par le site Atlantico.

Racisme "anti-blanc" : un mot qui divise - L'Internaute Actualite

En quelques heures à peine, l'article a fait l'objet d'une surveillance accrue des modérateurs et d'un avertissement en bas de page contre les "propos calomnieux, violents ou injurieux". Le site Atlantico vient de donner la parole à un avocat, Stéphane Maitre, qui affirme qu'un de ses clients a été victime de "racisme anti-blanc". Nicolas Dupont-Aignan: Racisme "anti-blanc", l'impardonnable indifférence. Je viens de découvrir l'article édifiant mis en ligne par Atlantico sur la tragédie vécue par la famille Leterme.

Nicolas Dupont-Aignan: Racisme "anti-blanc", l'impardonnable indifférence

Il fallait avoir le courage de briser ce silence assourdissant. La famille Leterme avait dû fuir, parce que "blancs", sous les coups et les insultes racistes, le quartier où ils résidaient. N'importe quel Français doit être choqué par ce drame, encore aurait-il fallu que ces mêmes Français en aient connaissance. Pourquoi cette affaire a-t-elle connu un traitement si particulier de la part d'une presse et d'une classe politique si promptes à se saisir des faits-divers ?

Depuis une polémique fumeuse de la primaire UMP , l'élite française sombre dans le déni. Nous avons en France un fier héritage d'universalisme, dont les valeurs ont combattu toute forme de racisme et de xénophobie. Ce déni est une insulte à la justice, une insulte à notre vision de l'Homme qui comme la République est une et indivisible. Nous connaissons tous l'origine de ce déni.