background preloader

Economie collaborative

Facebook Twitter

Economie collaborative: une croissance 10 fois plus rapide que le PIB de l’Europe d’ici 2025. D'ici 2025, 570 milliards d'euros de transactions devraient être gérées par des plateformes collaboratives européennes (20 fois plus qu'à l'heure actuelle).

Economie collaborative: une croissance 10 fois plus rapide que le PIB de l’Europe d’ici 2025

L'économie collaborative a généré 3,6 milliards d'euros de revenus en Europe en 2015, ce chiffre devrait atteindre les 83 milliards d'euros dans 10 ans. Le transport a généré 1,7 milliard d'euros de revenus en 2015, soit plus de la moitié des revenus du secteur. Avec près de 3,6 milliards d'euros de revenus générés en Europe en 2015, soit près du double comparé à 2014, les plateformes de l'économie collaborative n'en finissent pas de croître. D'ici 2025, ces dernières devraient voir leur chiffre d'affaires augmenter de 35% par an pour atteindre les 83 milliards d'euros selon l'étude «Assessing the size and presence of the collaborative economy in Europe» réalisée par PwC et publiée ce lundi 5 septembre. Sur la même période, l'économie ne devrait croîre «que» de 3% par an.

Économie collaborative, économie en mouvement. Participative, connectée et optimiste : une start-up réinvente l’orientation professionnelle. Trouver son orientation professionnelle, c'est parfois très compliqué (Crédit : StartupStockPhotos/Pixabay).

Participative, connectée et optimiste : une start-up réinvente l’orientation professionnelle

"Donner envie d’être heureux au travail" : voilà la mission que s'est donnée Bloom'r, lancée en septembre 2015. Sa solution ? Une plateforme participative, adressée aux lycéens comme aux personnes en reconversion professionnelle. Son approche est basée sur le partage d’expériences de professionnels qui aiment leur métier pour rendre l'orientation plus simple et plus efficace . Concrètement, Bloom'r met à disposition gratuitement plusieurs centaines de fiches réalisées par des personnes passionnées par leur métier, et qui en présentent les caractéristiques. L’économie demain : entre ubérisation et économie collaborative. Marguerite Grandjean L’association “La liberté de l’esprit” invite pour une conférence-débat Marguerite Grandjean, directrice des études à Futuribles, puis au sein du collectif Ouishare, dédié à l’émergence de la société collaborative, notamment dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

L’économie demain : entre ubérisation et économie collaborative

Expert en prospective à la Commission européenne. mercredi 5 octobre 2016 à 20h00 dans l’amphithéâtre de l’hôtel Mercure, 21bis avenue de la gare – Quimper L’économie vit une mutation sans précédent. Mondialisation ou relocalisation, financiarisation, technologies numériques… donnent lieu à de nouvelles formes d’activité et d’emploi. Avec Marguerite Grandjean, nous chercherons à mieux comprendre les enjeux de ces nouvelles formes d’activité économique et d’emploi : Econo­mie En 2017, Paris aura sa propre monnaie ! - Vsd. Stras­bourg a son Stück, Cham­béry a l’Elef, Pau a le Tookets… Et bien­tôt, Paris pour­rait avoir sa Seine.

Econo­mie En 2017, Paris aura sa propre monnaie ! - Vsd

On ne parle pas de fleuve ou de cours d’eau, mais bel et bien de monnaie locale. Rendue légale en 2014 suite à la publi­ca­tion au Jour­nal offi­ciel d'un article de la loi Econo­mie Sociale et Soli­daire (ESS), la monnaie locale et complé­men­taire a le vent en poupe. FUN - Comprendre l’économie collaborative. L’économie collaborative peut-elle faire bon ménage avec le droit ? L’économie collaborative, l’ubérisation, l’économie du partage, sont devenus des mots -symptômes d’un des plus grands bouleversements économiques de notre époque.

L’économie collaborative peut-elle faire bon ménage avec le droit ?

Jadis, et il n’y a pas si longtemps, l’économie fonctionnait dans un cadre centralisé avec un État régulateur et des entreprises actrices de la création de richesses. Aujourd’hui, les échanges sont de plus en plus opérés par une multitude d’individus indépendants mais coordonnés. En mettant en réseau toutes sortes de ressources, la plupart des modes de consommation sont bouleversés : voyage, habitat, services … Face à ces mutations profondes, quel rôle peut encore jouer le droit ? Economie collaborative: «Les politiques devraient soutenir des formes entrepreneuriales plus justes» Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise » Le contexte préoccupant – économique, écologique, politique – dans lequel nous vivons actuellement nous invite à repenser notre façon de consommer et d’entrer en relation avec les autres.

Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise »

Moins d’achats inutiles, de gaspillage, de déchets, de pollution, plus d’entraide, de solidarité, d’alternatives…les solutions abondent. Le troc a toujours existé mais, dans le contexte actuel, il revient sur le devant de la scène comme un acte militant qui véhicule des valeurs fortes. C’est dans ce cadre que des projets tel que MyTroc voient le jour. C’est dans cet esprit que MyTroc a été mis sur pied par trois jeunes amis vivant en France. Des projets ouverts et auto-gérés. 60 jours collaboratifs. Photo : copie écran Youtube.

60 jours collaboratifs

La blockchain expliquée à un enfant de 5 ans. Pour mieux faire comprendre le fonctionnement et le potentiel de la technologie blockchain le Collectif Bam et Blockchain France ont utilisé la métaphore d’un scénario qui parle à tous : la corvée de vaisselle.

La blockchain expliquée à un enfant de 5 ans

Nous reproduisons ce texte avec leur aimable autorisation. Léo, Jules, Marie et Elsa sont 4 frères et soeurs vivant dans la même maison. Comme dans beaucoup d’autres familles, la corvée de vaisselle, imposée par les parents, est un sujet sensible et propice à de nombreuses discordes. Entre celui qui prétend avoir effectué sa corvée plus souvent, celle qui a oublié son tour, et le dernier qui affirme avoir plus travaillé il y a deux semaines, le cassetête est infini ; la confiance envers les uns et les autres disparaît peu à peu.

Ainsi le dilemme prend souvent fin avec l’intervention autoritaire des parents, qui ont le dernier mot. Pour résoudre ce problème, le père a une idée. ESS, économie collaborative et communs : d’une audace à l’autre. Ouishare, 2016 Oushare, 2016 En 1844, un groupe de tisserands de Rochdale, à côté de Manchester, créent la 1ère coopérative de denrées alimentaires.

ESS, économie collaborative et communs : d’une audace à l’autre

Infographie : les français sont-ils entrés dans la société collaborative ? TNS Sofres a présenté le 31 mai les résultats d'un sondage sur l'économie collaborative et les Français.

Infographie : les français sont-ils entrés dans la société collaborative ?

Résultat : une popularité croissante mais des pratiques inégalement répandues. Quels sont les usages concrets de la société collaborative, et qu’en attendent les Français ? C’est l’objet d’un récent sondage TNS Sofres organisé en partenariat avec Monabanq auprès de 1005 personnes. Un champ d’étude très large, que les chercheurs ont divisé en cinq secteurs : la consommation collaborative, les circuits courts, le partage de savoirs, le financement participatif et la démocratie participative. Autant de domaines assez nouveaux mais qui passionnent néanmoins les sondés selon les résultats de l’enquête. 80 % d’entre eux se disent intéressés par les circuits courts, 76 % par le partage de savoirs, 75 % par la consommation collaborative, 62 % par la démocratie participative et 60 % par le crowdfunding.

La démocratie participative délaissée Le partage avant l’intérêt financier. L'économie collaborative à l'âge de raison : histoire d'un succès. Du 18 au 21 mai, Paris accueillait la Ouishare Fest, le rassemblement de référence de l’économie collaborative en France. C’est l’occasion de revenir sur l’histoire de ce phénomène devenu incontournable dans le monde de l’économie. Les territoires collaboratifs en question à Lille. Comment les acteurs institutionnels des territoires peuvent-ils être des accélérateurs de l'économie collaborative ? Comment la réappropriation du pouvoir par le citoyen redessine-t-il la frontière entre public, privé et particuliers ?

Comment la mutualisation de biens et de savoirs entre particuliers dynamise-t-elle un territoire ? Comment permet-elle d'habiter autrement sa vie, sa ville et le monde pour que les êtres humains sortent du travail contraint ? Comment sortir d'un modèle hiérarchique qui réduit les capacités créatrices d'un territoire ? Il y avait plus de questions que de réponses au Sharing Lille organisé par Ouishare sur le thème de l'économie collaborative au service des territoires. Quand l'économie collaborative cherche à être au service des territoires.

Un "territoire collaboratif", ça ressemblerait à quoi ? Le Barter à Brest – ADESS29. Theconversation. Les plateformes équitables : pour faire émerger une économie collaborative, sociale, solidaire et soutenable. Mais d’où vient cette idée ? Après de premiers enthousiasmes immodérés, évoquer l’économie collaborative semble désormais susciter d’abord de la méfiance alors même qu’elle ne cesse de séduire toujours plus de consommateurs, de producteurs, de contributeurs.

Toutes ces contradictions sont largement commentées de façon plus ou moins objective et avec la P2P Foundation nous avons été parmi ceux avec Ars Industrialis, la FING, Without Model entre autres qui ont essayé d’apporter un éclairage contrasté sur cette émergence. La transition vers l’économie collaborative est donc paradoxale. Elle promet des avancées économiques et sociales considérables alors même qu’elle chamboule parallèlement les piliers de notre économie. Economie collaborative et contrat de travail : quoi de neuf sous le soleil ? Le « Social good lab », un incubateur parisien pour start-up solidaires - La Croix. Financé par la mairie de Paris, le « Social good lab », un incubateur unique en son genre accueille depuis un an des entreprises innovantes et solidaires. La structure parisienne lance un appel à projet pour recruter de nouveaux candidats dans les domaines de la finance alternative, l’économie verte ou l’accessibilité. Le décor est futuriste. En contrebas des larges baies vitrées du sixième étage, se croisent le périphérique parisien, la Seine et les rails de chemin de fer qui conduisent à la gare d’Austerlitz.

Le Solilab, épicentre de l’économie sociale et solidaire à Nantes - La Croix. Homo Cooperans 2.0 ou comment passer de l'économie collaborative à l'économie coopérative. Uber, Airbnb... Infographie : économie collaborative rime aussi avec arnaque pour 64% des Français. Défense et illustration de l’économie collaborative. 1L’expression « économie collaborative » recouvre une grande diversité d'initiatives : elles peuvent être aussi bien citoyennes qu'entrepreneuriales (les deux termes ne s'opposant pas forcément !) , et elles expérimentent ou développent des modèles économiques et de gouvernance très différents les uns des autres. Leur principal point commun réside dans le fait qu’elles reposent sur des échanges, des relations de pair à pair (P2P) et sur l'existence de communautés d'utilisateurs qui sont le plus souvent aussi contributeurs.

« L’économie collaborative accroît les inégalités patrimoniales » Cultiver l’économie collaborative dans les territoires.