background preloader

Société Française

Facebook Twitter

Cinq mythes sur la sortie de l’euro. Une version en anglais de cet article a d’abord été publiée sur le blog de Bruegel.

Cinq mythes sur la sortie de l’euro

En France, le débat sur les avantages et inconvénients de l’appartenance à la zone euro s’est à nouveau immiscé dans la campagne électorale. Les arguments entendus aujourd’hui ressemblent beaucoup à ceux qu’avançaient déjà, au début des années 1990, les opposants à l’adoption de la monnaie unique. Cependant, ces arguments sont bien souvent trompeurs et ne devraient pas alimenter le débat actuel. L’euro est la monnaie officielle de la France depuis près de 20 ans, et en sortir n’aurait pas les mêmes conséquences que de ne pas y entrer. Nous reviendrons ici sur cinq mythes souvent invoqués par les partisans du Frexit pour montrer leur absence de fondement. La compétitivité française stimulée ? Quelle histoire pour la France ? Trois ans après les révélations Snowden, la surveillance de masse se porte bien. Après la France et l’Allemagne, le Royaume-Uni a adopté une loi sur le renseignement très musclée.

Trois ans après les révélations Snowden, la surveillance de masse se porte bien

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual « Le Royaume-Uni vient de légaliser la surveillance la plus extrême de l’histoire des démocraties occidentales. Elle va plus loin que certaines autocraties. » Trois ans et demi après ses révélations sur la surveillance de masse exercée par la NSA américaine mais aussi le GCHQ britannique, le lanceur d’alerte Edward Snowden a exprimé sa déception après l’adoption, par le Parlement britannique, d’une nouvelle loi sur le renseignement jeudi 17 novembre. Celle-ci renforce considérablement les pouvoirs de surveillance des services de renseignement, mais aussi ceux de la police. Prison : la grande muette ? Peine de mort : 25 pays ont exécuté plus de 1 634 personnes en 2015. Le nombre d'exécutions enregistrées, 1 634 en 2015, n'a jamais été aussi élevé dans le monde depuis 1989.

Peine de mort : 25 pays ont exécuté plus de 1 634 personnes en 2015

Un chiffre à relativiser car les milliers d'exécutions en Chine ne rentrent pas dans les statistiques mondiales en raison de leurs qualifications de secret d’État par le gouvernement. En une année, le nombre d'exécutions a bondi de 54%, passant de 1 061 en 2014 à 1 634 en 2015, selon le rapport annuel d'Amnesty International. La police peut-elle interdire une BiblioDebout ? – – S.I.Lex – La semaine aura été marquée par les atermoiements du gouvernement à propos de la manifestation du jeudi 23 juin contre la loi Travail, initialement interdite, puis autorisée, mais réduite à une simple tour de la place de la Bastille sous haute surveillance de la police.

La police peut-elle interdire une BiblioDebout ? – – S.I.Lex –

Aux origines des controverses sur la laïcité, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, août 2003) «La séparation ?

Aux origines des controverses sur la laïcité, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, août 2003)

Vous n’êtes pas sérieux. Les médias de gauche (re) découvrent la "post-démocratie" Serions-nous en train de vivre la fin d'un "âge d'or" démocratique ?

Les médias de gauche (re) découvrent la "post-démocratie"

Quelques médias ont (re)découvert ces derniers jours un concept venu d'outre-Manche : la "post-démocratie". Comprendre : l'idée que nos institutions démocratiques ne seraient plus qu'une coquille vide, le vrai pouvoir de décision étant accaparé par une classe politique de plus en plus proche des élites économiques et financières. Une idée stimulante sur le papier, mais qui ne trouve pas (encore) grâce aux yeux des participants aux mouvement sociaux récents en France, au premier rang desquels la Nuit debout. "Vivons-nous une nouvelle ère politique ? " Dans son édition du 5 avril dernier, Libération n'y allait pas par quatre chemins. Libération du 5 avril 2016 La post-démocratie ? François Gemenne : «Le motif environnemental des migrations n’est pas pris en compte»

Il y a un an, on parlait en Europe de «crise migratoire», les arrivées de migrants avaient augmenté de 85 % par rapport à 2014.

François Gemenne : «Le motif environnemental des migrations n’est pas pris en compte»

Après les naufrages de l’été en Méditerranée, la photo d’Aylan secouait enfin les consciences : appel du Pape, prise de position courageuse de la chancelière allemande, Angela Merkel, sommet européen… Pour le politiste François Gemenne, le problème est surtout mal posé : l’Europe «n’accueille» qu’une infime partie des réfugiés et surtout les débats sont en décalage avec la réalité, les responsables politiques européens sont surtout préoccupés par le tri entre migrants économiques et réfugiés politiques.

On estime à 26 millions le nombre de migrants environnementaux. Comment définir la «migration environnementale» ? Cette notion recoupe un spectre de situations extrêmement large. Cela peut désigner aussi bien des migrations provoquées par une catastrophe naturelle, géologique comme un tremblement de terre, ou hydroclimatique comme les typhons, les sécheresses. L'Europe et les migrations au XXIe siècle – Bibliographie. La « crise des migrants » en Europe, qui a marqué l’année 2015, reste d’une grande actualité.

L'Europe et les migrations au XXIe siècle – Bibliographie

Cette bibliographie propose une sélection de documents imprimés, audiovisuels et en ligne, touchant aux aspects politiques, juridiques et économiques du phénomène migratoire, particulièrement en France et en Europe. Qu’elles soient liées aux turbulences géopolitiques, à des raisons économiques, éducatives ou encore environnementales, les migrations recouvrent d’importants et – pour certains – nouveaux enjeux. Elles suscitent depuis plusieurs années de nombreuses réflexions et de constants débats. Les politiques publiques migratoires, en Europe et de plus en plus à l’échelle de l’Union, ont fait l’objet d’une abondante littérature, tant institutionnelle qu’universitaire. Les migrations soulèvent également d’importantes interrogations en matière juridique, notamment concernant le statut et le respect des droits fondamentaux des migrants. Liberté, égalité, fraternité… La laïcité nous oblige-t-elle ? Les Français et le terme "culture" Une conception ouverte et éclectique de la culture, arrimée à la vision traditionnelle et la dépasse : tel est le principal enseignement d’une étude inédite du département des études, de la prospective et des statistiques, "Les représentations de la culture dans la population française".

Les Français et le terme "culture"

Décryptage avec son auteur, Jean-Michel Guy, chercheur au Deps. On connaît l’étude du ministère de la Culture et de la Communication sur les pratiques culturelles des Français. Celle-ci est inédite et s’intéresse au sens que le mot « culture » recouvre dans l’esprit des Français. Pourquoi une telle étude ? Depuis plus de 40 ans, à travers l’étude sur les pratiques culturelles, nous nous sommes exclusivement intéressés aux comportements des Français et non aux significations qu’ils donnent à leur pratique, à l’expérience de lire un livre, de visiter un musée… Aujourd’hui, le temps est venu de s’intéresser aux représentations qu’ils associent à ces pratiques.