background preloader

Genres?

Facebook Twitter

Connaissez-vous tous les symboles de la culture queer ? Konbini - « Drag queen, raconte moi une histoire… » Ou... Le genre n'est pas une théorie — Je veux comprendre. Bébé rose - bébé bleu. ▲Portraits de Jaidden et Alexandra, par Anne Geddes, 2004 La tradition d'habiller de bleu ou de rose les nouveaux-nés garçons ou filles, pour les différencier, est aujourd'hui encore si résistante dans nos usages, qu'on s'imagine qu'elle remonte loin dans notre histoire.

bébé rose - bébé bleu

Pourtant, cette pratique attestée par les historiens à la fin du XIXe siècle, dans les familles plutôt bourgeoises, n'est devenue quasi systématique que dans les années 1930. Les raisons de cette coutume - localisée en Europe occidentale, et les pays qui relèvent de cette culture, comme les Etats-Unis - restent très incertaines, on peut juste émettre quelques hypothèses... ►A l'origine, le blanc de la layette des bébés. On ne naît pas femme : on le devient.

L'influence de l'éducation [...]

On ne naît pas femme : on le devient

En vérité, l'influence de l'éducation et de l'entourage est ici immense. Tous les enfants essaient de compenser la séparation du sevrage par des conduites de séduction et de parade ; on oblige le garçon à dépasser ce stade, on le délivre de son narcissisme en le fixant sur son pénis ; tandis que la fillette est confirmée dans cette tendance à se faire objet qui est commune à tous les enfants. La poupée l'y aide, mais elle n'a pas non plus un rôle déterminant ; le garçon aussi peut chérir un ours, un polichinelle en qui il se projette ; c'est dans la forme globale de leur vie que chaque facteur : pénis, poupée, prend son poids. «Il n’existe pas 2 sexes (mâle et femelle) mais 48» Berlin, 19 août 2009, Championnats du monde, finale du 800 mètres «dames» : la Sud-Africaine Caster Semenya, 18 ans, accomplit un véritable exploit en courant la finale du 800 mètres féminin en 1 minute 55 secondes 45 centièmes.

Sa victoire est de courte durée. À peine la course finie, le staff des équipes rivales et les journalistes sportifs accusent la championne d’être un homme. Homme ou femme ? Ce mannequin androgyne bouscule les stéréotypes de genre en posant nu (entre autres) Rain Dove est un mannequin androgyne.

Homme ou femme ? Ce mannequin androgyne bouscule les stéréotypes de genre en posant nu (entre autres)

Ni tout à fait masculin, ni tout à fait féminin. Mais Rain explique elle-même ne jamais s'être vue comme telle. Elle dit d'ailleurs qu'elle se trouvait simplement laide… Une bien triste façon de se percevoir. Marketing genré et sexisme: le top 10 des produits «pour femmes» les plus étranges. Si vous avez acheté un pyjama bleu à votre petit garçon et une gigoteuse rose pour votre petite fille, vous avez, tel Monsieur Jourdain et sa prose, fait du «gender marketing» sans le savoir.

Marketing genré et sexisme: le top 10 des produits «pour femmes» les plus étranges

Derrière cette appellation anglo-saxonne, se cache un concept tout droit venu des Etats-Unis qui consiste à segmenter l’offre produit en fonction du sexe. Une façon indirecte de démultiplier les intentions d’achat, 2 produits sexués devant ainsi se substituer à un seul produit mixte au sein d’un ménage. publicité Si les publicitaires décident ainsi de s’adresser de façon différenciée aux femmes au sein des linéaires c’est surtout parce qu’elles prennent 80% des décisions d’achat au sein des foyers. Une manne financière non négligeable qui intéresse tout particulièrement les Américains, pionniers du marketing segmenté. En France, la tendance semble s’installer progressivement depuis une dizaine d’années. Une brosse à dent pour femmes et un stylo pour hommes. Je suis vraiment choquée ! (cartes du monde genrées) Alors, je vous explique.

Je suis vraiment choquée ! (cartes du monde genrées)

Je fais des courses avec toute ma bande et Baptiste m’interpelle. « Regarde maman, ça va te plaire … » Bon, il me connait bien mon garçon, il sait que ça a le don de m’agacer ces livres/cahiers réservés aux filles et aux garçons. Comme s’ils ne pouvaient pas faire les mêmes activités ! Vous avez déjà eu droit à deux articles coup de gueule sur le sujet : marre du rose et boy’s book. Le droit au pantalon. En hommage à la citoyenne Marie-Rose Astié de Valsayre, la première à avoir demandé l’abrogation de l’ordonnance de 1800, dans une lettre adressée aux députés en 1887.

Le droit au pantalon

Elle n’en finit pas de mourir, cette ordonnance de 1800 qui interdit aux femmes de s’habiller en homme – les obligeant donc à s’habiller en femmes. La voilà à nouveau dans l’actualité. Le 31 janvier 2013, le ministère des Droits des femmes a fait savoir que l’ordonnance est « implicitement abrogée ». Est-ce la fin d’un marronnier ? Ce n’est pas sûr. Capsule 1 - Qu'est-ce que la socialisation sexiste ? Egalité garçons-filles : 30 idées pour faire bouger les choses. Pousser les hommes à s'investir auprès des enfants pour lutter contre les stéréotypes filles - garçons, et en particulier les pères, via une préparation à la naissance, est l'une des pistes d'un rapport remis mercredi 15 janvier à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes.

Egalité garçons-filles : 30 idées pour faire bouger les choses

Le rapport "Lutter contre les stéréotypes filles - garçons, un enjeu d'égalité et de mixité dès l'enfance" du Commissariat général à la stratégie et à la prospective adresse 30 propositions liées à l'éducation, la santé, les pratiques culturelles et sportives ou encore l'orientation scolaire. Plus de place pour les pères auprès des jeunes enfants Les auteurs constatent que "filles et garçons ne font pas les mêmes choix de filières d'études, n'ont pas le même rapport au corps et s'engagent diversement dans les activités scolaires, sportives ou culturelles". Guide des clichés en tous genre. CLIP SUR LES STEREOTYPES DE GENRES.

Brut - Voilà pourquoi toutes les femmes sont soumises dans...