background preloader

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Note Image. Untitled. Untitled. Abonnements et partages. C2i : Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Collaborations C2I. Les comportements addictifs liés à l'usage numérique. "Les comportement addictifs liés à l'usage du numérique" Addiction aux jeux numérique. Place et rôle des usages des jeux vidéo et d'internet dans la souffrance psychologique.

Sur la notion d’addiction La notion de toxicomanie, désignée en anglais par l’expression addiction to drug fut progressivement remplacée dans le discours médico-psychiatrique par la notion d’addiction. Le terme, qui désigna tout d’abord les conduites de dépendances à des substances psychoactives (alcool, drogue…), fut étendu à partir des années 1990 aux conduites de dépendances à un comportement, telle que la boulimie, la cleptomanie ou plus récemment l’addiction à internet. Cependant la notion d’addiction ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de la santé mentale, car sa définition reste encore aujourd’hui floue. Selon M. Valleur et J. L’adjectif « addictif » fait écho à deux situations : à la difficulté de mettre fin à une sensation particulière,à la tendance de persister dans une conduite.

Peu à peu, la notion d’addiction tend à se diversifier. Le psychologue phénoménologiste E. Addiction à internet Suler axe son étude sur cet aspect plus qualitatif du phénomène. VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude. C’est ce lundi que l’université de Nantes lance un Mooc sur l’addiction au numérique. L’occasion pour 20 minutes de faire le point sur ce fléau avec Didier Acier, professeur de psychologie clinique à l’université de Nantes. Qu’entend-on par addiction au numérique? Beaucoup de Français ont un usage excessif des nouvelles technologies et peuvent passer une trentaine d’heures sur les écrans.

Quelle est l’ampleur du phénomène en France? Il reste rare, puisqu’il concerne 2% de la population française, mais il risque fort de progresser dans les années à venir avec la multiplication des objets connectés. Qui en sont les principales victimes? Les «digital natives». Comment savoir si l’on est cyberdépendant?

Jeux en ligne : de nouvelles mesures contre les risques d'addiction. Désormais, l'autorité de régulation créée pour contrôler les sites de jeux en ligne, pourra repérer les joueurs potentiellement à risques et les orienter vers une équipe médicale spécialisée. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le "Sur Internet, on est esclave parce que, dès qu'on a un coup de mou, dès que c'est calme, on peut allumer son ordinateur et commencer à jouer. Vous avez toujours une adrénaline.

Il y a l'appât du gain, vous avez toujours envie de continuer. 200.000 accros aux jeux en ligne Au début, il joue seulement la nuit. Utiliser les données des sites pour détecter les joueurs à risque Poker, courses hippiques, paris sportifs… Les jeux en ligne sont autorisés depuis 2010. Le Dr Amandine Luquiens est psychiatre addictologue à l'hôpital Paul Brousse (Val-de-Marne). Des thérapies en ligne mises au point par des médecins En parallèle, l'équipe met au point des techniques de thérapies en ligne pour les joueurs dont la dépendance serait ainsi identifiée. Service proposé par. Note sur l'addiction aux réseaux sociaux.

L’addiction aux réseaux sociaux résumée dans une vidéo. Une petite vidéo humoristique publiée sur YouTube par Maître Chat et s’inspirant d’une récente étude américaine fait sensation depuis quelques semaines. Le but étant de résumer simplement l’ampleur du phénomène des réseaux sociaux ainsi que les conséquences observées. En moins de deux minutes, cette vidéo interpelle par les chiffres, mais également par la similitude entre l’addiction aux réseaux sociaux et celle à la drogue ou aux cigarettes.

On y apprend que pour 48 % des 18/34 ans, le premier geste au réveil est de se connecter à Facebook ! Et dans la journée, l’utilisateur s’y connecte en moyenne 14 fois et passe environ 1 h 45 sur les réseaux sociaux (Skype, Twitter, Instagram…). La cause de cette addiction est expliquée, selon la vidéo, par le fait que cette activité est avant tout sociale et interactive. Les réseaux sociaux restent une activité qui doit être « consommée avec modération », si ce n’est pas le cas, cette vidéo fait réfléchir.

Mon-Psychotherapeute.Com. Note sur le contenu informel. Quels sont les symptômes et les conséquences de la cyberdépendance ? – Cyberdependance.ca. Par Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance Il existe plusieurs symptômes et conséquences à la cyberdépendance. Les symptômes physiologiques se traduisent par (Nayebi, 2007) : Syndrome du canal carpienSécheresse des yeuxMaux de tête et migraines chroniquesNégligence de l’hygiène personnelleMaux de dosAlimentation irrégulière, repas sautés et de mauvaise qualitéInsomnies ou modifications dans le cycle du sommeil Les symptômes psychologiques et les conséquences se manifestent comme suit : Références.

Nayebi, J. Young, K. Young, K. Young, K. Tous droits réservés 2008-2019 © Marie-Anne Sergerie, Ph.D. WordPress: J'aime chargement… Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts... Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels.

L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation. Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Il faut faire le distinguo entre les moments excessifs et l’addiction. Dan Véléa : La « e-dépendance » et le concept de cyberdépendance sont apparus vers le milieu des années 1990. Les premiers écrits sont nord-américains, Ivan Goldberg, suivi en 1996 par mes écrits français. Michael Stora : La cyberdépendance: mythe ou réalité ? E. Comment on devient "accroché" à Internet En examinant les étapes à travers lesquelles se développe cette réaction, on peut mieux en identifier les pièges et les tournants cruciaux.

Cette connaissance peut nous aider à mettre le frein au moment approprié et à s'occuper des vraies questions qu'Internet nous aurait permis d'éluder. L'émerveillement initial Il est probable que toutes les personnes qui découvrent Internet deviennent "accrochées" au début. Découvrir Internet, c'est souvent l'équivalent de l'expérience de l'enfant qui découvre un grand magasin de jouets ou de friandises. On découvre une abondance tellement considérable qu'elle dépasse tout ce que notre désir aurait pu imaginer. La découverte d'une section privilégiée Rapidement, cet émerveillement global fait place à des découvertes encore plus importantes.

L'engouement initial prend alors une forme différente: l'internaute devient spécialiste. De nouvelles habitudes Compensation compulsive. Sommes-nous tous cyberaddicts. SMS, Google et e-mails à tout-va… Dans leur dernier livre, les psychiatres Michel Hautefeuille et Dan Véléa, spécialistes des addictions, affirment que nous sommes de plus en plus nombreux à ne pas pouvoir nous passer de nos précieux assistants numériques. Et vous, avez-vous conscience de votre degré de dépendance à votre ordinateur ou à votre portable ? Anne Pichon Sommaire A découvrir Etes-vous très accro ou savez-vous dire non de temps en temps ? Ce matin, en arrivant au travail, vous vous sentez particulièrement en forme.

Une addiction socialement admise A lire Les Addictions à Internet, de l’ennui à la dépendance de Michel Hautefeuille et Dan Véléa Par deux psychiatres, le point sur une pathologie de plus en plus répandue, en passe de devenir un phénomène de société. Pour le psychiatre Michel Hautefeuille, « les cyberdépendances suivent en tout point les critères de la toxicomanie tels que définis pour les drogues dures par Claude Olievenstein. La liberté de dire « stop » 2. Les jeunes délaissent la drogue pour les écrans. Que les parents se rassurent, les jeunes boivent de l’alcool et fument leur première cigarette de plus en plus tard… Un recul en partie lié à une autre activité : le temps passé devant les écrans. La part des jeunes qui surfent quotidiennement sur Internet a en effet explosé en 12 ans, passant de 23% en 2003 à 83% en 2015.

François Beck, directeur de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies répond à nos questions. Par par la rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le Selon une étude réalisée par l'Observatoire que vous dirigez, l’addiction aux écrans et à Internet aurait retardé les premières expériences de consommation d’alcool, de tabac et de cannabis. D’après vous, est-ce une bonne nouvelle ? François Beck – Plus que d’addiction, il faut parler de temps passé devant les écrans.

Votre rapport constate que la consommation d’alcool, de tabac et de drogue a baissé chez les adolescents ? François Beck – La consommation a surtout baissé chez les très jeunes. Sponsorisé par Ligatus. Addiction : tout savoir sur les addictions et leur traitement. L'addiction est un trouble de la personnalité et du comportement qui peut rendre très malade, voire entraîner le décès dans le cas de la toxicomanie.

Il existe d'ailleurs des services spécialisés dans les phénomènes de dépendance dans certains hôpitaux. C'est un véritable problème de santé publique. Les addictions touchent toute la population, quels que soient l'âge, le milieu social, la situation économique. De plus en plus de jeunes sont touchés par la dépendance à l'alcool, aux jeux ou à la drogue. Il est donc important de consulter dès que possible. Comment déceler une addiction ? Une addiction est un trouble du comportement désignant un attachement excessif à quelque chose (substance, comportement...) pouvant nuire à notre santé ou à notre vie sociale.

Les addictions par rapport à certaines substances comprennent : la dépendance au tabac,la dépendance aux drogues,la dépendance à l'alcool,la dépendance aux médicaments,la dépendance à la nourriture. Quelle est l'origine d'une addiction ? Addiction : tout savoir sur les addictions et leur traitement. Serge Tisseron. Posté par Serge TISSERON le 7 avril 2014. La revue Canard PC a consacré récemment un numéro à la question de l’addiction aux jeux vidéo, bien évidemment titré « Tous addicts ? ». Mais qu’est-ce qui a bien pu justifier le lancement d’un tel sujet à un moment où pratiquement l’ensemble de la communauté internationale est en train de renoncer à définir les pathologies liées à l’usage excessif des jeux vidéo en termes d’addiction, notamment chez l’enfant et l’adolescent ? Est-ce parce que l’utilisation du mot est devenu un argument marketing pour des campagnes qui prétendent vendre des jeux en mettant en avant leur caractère « addictogène » ?

En tous cas, à ce jour, aucune classification internationale ne retient l’existence d’une « addiction » aux jeux vidéo : ni le DSM de l’American Psychiatric Association (APA), ni la classification internationale des maladies mentales de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les addictions sans substances Addiction ou toxicité ? Note flux RSS. Actualités.

Numérique : les écrans nuisibles. Les outils numériques sont une formidable ouverture au savoir et à la connaissance, mais aussi source de dangers. Utilisés avec excès, ils désociabilisent, voire conduisent à une pathologie. 50 experts lancent un appel avec Psychologies Magazine. Technology in the hands © violetkaipa – Fotolia.com D’après un sondage réalisé en janvier par l’Ifop pour Psychologies Magazine 71 % des Français pensent que la place prise par les écrans dans la vie quotidienne nuit à la qualité des relations réelles et humaines. 90 % des bac + 5 sont préoccupés par la place prise par les écrans dans la vie de leurs enfants et 74 % des moins de 35 ans se sentent dépendants de leurs outils numériques (ordinateurs, Smartphone, tablettes). 50 experts de la santé psychique lancent donc avec Psychologies Magazine un appel à la vigilance et à la prise de conscience des risques liés à l’abus d’écrans.

Au lever et au coucher Et les enseignants ne sont pas en reste ! Sandra Ktourza. Untitled. Note contenu de référence. Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement.

Qui joue le plus ? A quel type de jeu ? Pourquoi certaines personnes deviennent-elles addictes ? Quels sont les signes d’alerte d’un usage excessif ? Comment traiter cet usage problématique ? Qui joue ? Les derniers chiffres1 (octobre 2017) montrent que les plus gros joueurs se situent dans les tranches d’âge : 10-14 (95 %), 15-18 (92 %) et 19-24 (91 %). A quel type de jeu jouent les joueurs ? Dans le classement 2017 des 10 premiers jeux vendus en France toutes plateformes confondues1, on trouve : Puis-je être « addict » au jeu vidéo ? Le consensus sur l’expression à employer pour décrire un usage excessif des jeux vidéo a toujours fait débat. Les facteurs de risques d’une addiction au jeu vidéo Une humeur dépressive (perte de goût et de plaisir pour ce qui était habituellement agréable). Les signes d'alerte. Jeunes-et-addictions.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Une enquête sur les loisirs devant écran (Internet, jeux vidéo et télévision) a été menée auprès de 444 élèves de 3e scolarisés dans l'ensemble des collèges publics et privés d'une grande ville du Nord de la France53(*).

En bref, s'il existe bien une cyberaddiction, plus puissante que la dépendance à la télévision, qui commence à prendre des proportions inquiétantes, la solution est connue : il s'agit du contrôle des parents, qui disposent des moyens pour couper la connexion ou pour maîtriser les horaires de navigation. Selon M. . * 52 « There is three kinds of death in this world.

Dépendance ? — Enseigner avec le numérique. Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...] «Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. » Figaro.fr, 22/01/