background preloader

Végétarisme

Facebook Twitter

Pourquoi les végétariens nous rebattent les oreilles. Il était une fois au pays merveilleux du boudin blanc, des animaux aux joues roses qui se prélassaient gaiement dans des prairies bien grasses.

Pourquoi les végétariens nous rebattent les oreilles

Ils se nourrissaient de grain qui croustille sous la dent et d’herbe qui fond sous la langue. Ce serait donc ça, la recette secrète de beaux jambons lisses et soyeux. Ça, c’est ce que les publicités pour la viande aiment bien nous raconter, enfin à peu de choses près. Elles nous parlent d’une viande authentique et saine, digne représentante de nos terroirs, qu’il s’agisse ici de viande normande ou ici de viande limousine. On peut au moins leur reconnaître une chose, c’est qu’à défaut d’être parfaitement honnêtes sur la manière dont la viande est produite, ces publicités tapent dans le mille. Bref, la viande c’est super important pour les Français.

On n’y pense pas tous les jours, mais il y a beaucoup de symboles dans la nourriture. Du coup, je le fais pour elle. Mais parler des problèmes liés à la viande ne gène pas que l’industrie. 5 dilemmes végétariens auxquels on ne pense pas quand on arrête la viande. VEGETARISME - Pollution, maltraitance animale, scandales alimentaires, vaches qui pètent, avec le temps vous avez compris que manger de la viande n'est ni sans conséquence, ni anodin.

5 dilemmes végétariens auxquels on ne pense pas quand on arrête la viande

Résultat, vous avez décidé d'en manger moins, voire plus du tout. Vous êtes peut-être devenu(e) végétarien(ne), une décision audacieuse puisqu'elle va à l'encontre de notre culture alimentaire et honore bien des principes moraux. Mais savez-vous jusqu'où elle pourrait vous emmener? Végétalisme ou véganisme sont-ils forcément de bonnes choses, ou existe-t-il des situations qui justifient d'aller à l'encontre de ces principes? Alors que la troisième édition du Paris Vegan Day se tient ce samedi 12 octobre à Paris, voici quelques dilemmes qui témoignent qu'arrêter de manger de la viande est loin d'être une décision comme une autre.

Lire aussi:» 8 aliments végétariens qui ne sont pas vraiment végétariens» 10 choses que j'aurais aimé savoir avant de devenir vegan» Les végétariens vivent-ils plus longtemps ? Dissonance cognitive et paradoxe de la viande. Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce terme qui désigne un mal très répandu dans nos styles de vie actuels.

Dissonance cognitive et paradoxe de la viande

Alors voyons un peu de quoi il s’agit: Il y a dissonance cognitive lorsque les faits et la réalité sont en contradiction avec nos croyances. Cela crée un inconfort psychologique que nous cherchons à réduire. Lorsque les croyances sont profondément ancrées, la plupart d’entre nous vise à les conserver intactes face à une réalité dérangeante.

Nous mettons en place des processus psychologiques inconscients. Les croyances collectivement partagées sont prises pour des vérités indiscutables par tous, donc elles sont indiscutées. Pour illustrer cette définition, rien de mieux qu’un exemple parlant: » le paradoxe de la viande » : Ne pas vouloir de mal aux animaux et cependant s’en nourrir, jouir des avantages que cela procure (bénéfices gustatifs, bénéfices en termes d’intégration sociale… ), causant de la sorte leur souffrance et leur mort. Voici pourquoi je (re)mange de la viande. Je suis devenue végétarienne il y a cinq ans, par conviction écologique.

Voici pourquoi je (re)mange de la viande

Aujourd’hui, je remange de la viande... par conviction écologique. J’ai renoncé aux cuisses de poulet et au rôti de veau en 2010, lors d’un séjour au Chiapas mexicain. Là-bas, dans les montagnes, des communautés rurales mal nourries cultivent d’arrache-pied des lopins caillouteux pour y faire pousser du café. Et à moins de dix kilomètres, dans des plaines fertiles, des milliers de vaches paissent, attendant d’être réduites en steaks congelés pour le marché états-unien. Vision saisissante d’un système agricole absurde. En avril dernier, je suis partie en vélo à la rencontre des paysans. Première étape : chez Polo, mes tripes vacillent Aux Molles, le vent ariégeois balaie inlassablement les collines vertes.

. « Quand nous sommes arrivés, il n’y avait que des ronces ici, rien d’autre ne poussait », me raconte Polo. Les chèvres que Polo et Martine élèvent dans leur ferme des Molles, en Ariège. Réduire sa consommation de viande: pourquoi? Les faits sur la viande et le cancer Les preuves scientifiques probantes s’accumulent quant au lien entre la consommation de viande rouge et le cancer colorectal.

Réduire sa consommation de viande: pourquoi?

On estime que consommer 100 g de viande rouge quotidiennement accroît le risque de 29 %. D’autres études suggèrent également une augmentation des risques du cancer de l’oesophage, du pancréas, des poumons, de l’estomac, de l’endomètre et de la prostate. Les viandes transformées – la charcuterie par exemple – augmentent aussi le risque de cancer. Consommer 50 g de viande transformée par jour accroît le risque de 20 %.

Recettes vegan

Livres. Podcasts. VÉGÉTARIEN (guides + recettes)