background preloader

Silence

Facebook Twitter

Le silence est d'or. Le billet de la semaine sera consacré à ce que certains voient comme un outil, une technique, ou d’autres comme un véritable savoir-être voire un art de vivre.

Le silence est d'or

Souvent négligé ou peu utilisé, il peut être à la fois assourdissant, long, profond, lourd, pesant, gêné, interrompu ou encore glacial, mais ce qui est sûr c’est qu’il existe et qu’il remplit de multiples rôles, j’ai nommé… le silence J’ai lu il y a quelques mois un livre entièrement consacré au silence. Ce livre s’intitule : « Tais-toi, je t’écoute » par Gérard Zénoni. Simple, ludique et pratique cet ouvrage illustre bien ce que peut apporter le silence dans tous types de situations quotidiennes dans les domaines professionnels ou personnels. J’ai déjà évoqué dans un précédent billet, l’importance d’un silence pour qui veut réellement écouter son interlocuteur. Le silence s’est tu. «X sort enfin de son silence », « Y brise le silence », « le silence impardonnable de Z », quand ce n’est pas de « silence forcé » dont on parle… Voilà souvent la manière dont les médias évoquent cette aura de l’intelligence : un manque, une faille, une preuve de culpabilité dont il faut vite s’extirper.

Le silence s’est tu

Il est loin ce temps où le silence était tout ce que l’on entend quand enfin chacun se tait. « Faire silence » est une activité originelle, au sens de primordiale, celle qui permet d’écouter, d’accueillir ce qui n’est pas soi, de découvrir ce que l’on croit connaître et que l’on rend invisible par trop de paroles débonnaires. Alors l’historien Alain Corbin est parti à sa recherche comme s’il était une denrée historique, enfoui dans les livres et dans nos souvenirs. Histoire du silence (Albin Michel, 2016) décrit la parole du silence, son tragique parfois, sa discipline toujours. Le silence protège et permet seul de contempler. Bien sûr, il ne s’agira pas d’assimiler silence et lâcheté. Alain Corbin explore l'histoire du silence.

The Power of Silence

Livres. Podcasts.