background preloader

Management émotionnel

Facebook Twitter

Dossier – Gestion des émotions. La qualité de vie d’une personne est directement reliée à sa santé émotionnelle.

Dossier – Gestion des émotions

Méthode par le revécu sensoriel, pour en finir avec vos peurs, vos angoisses, vos phobies, … Emotions gênantes, perturbatrices et bloquantes Les Peurs – Vous avez peur : du noir du vide de la vitesse de l’enfermement de l’ascenseur des transports en commun des animaux non féroces de sortir de chez vous des repas de famille de mourir de perdre votre contrôle de devenir violent des autres de la foule de parler en public etc Les Sentiments – Vous vous sentez : incompétent insatisfait illégitime dépressif aigri irrité agacé rejeté incompris coupable vexé humilié exaspéré bafoué agressé etc Toutes ces émotions sont énergivores : tensions musculaires – difficulté à se concentrer …Toutes ces émotions indésirables peuvent être désactivées Différents types de stimulis émotionnels Les parties de votre cerveau qui interviennent dans la gestion des émotions Les différentes étapes dans la gestion des émotions L’Amnésie L’ E .

Oui, oui, oui au management émotionnel ! La lecture émotionnelle au service des relations. Sylvaine Pascual – Publié dans Comprendre les émotions C’est fou comme les réactions des bipèdes qui nous entourent peuvent nous paraître incompréhensibles, voire aberrantes, et compliquent les relations que nous entretenons avec eux.

La lecture émotionnelle au service des relations

Ils font une maladie d’un détail, et inversement ne sourcillent même pas là où nous voyons une catastrophe. Ils peuvent venir nous chercher des poux dans la tête pour quelque chose qui nous paraît sans conséquence et inversement minimiser ce que nous trouvons déplaisant. Bref: les autres, c’est un ramassis de comportements et réactions abstrus auxquels nous réagissons en retour, parfois à l’origine d’une cacophonie relationnelle un brin lourdingue, et dont on se dépatouille en ayant recours à des jugements à l’emporte-pièce.

La lecture émotionnelle est la première des compétences émotionnelles, dans l’ordre chronologique de leur application. Trois éléments à ne pas oublier: On ne peut pas maîtriser une émotion. Faire sens de la réaction de l’autre. La lecture émotionnelle au service du bien-être. Sylvaine Pascual – Publié dans Comprendre les émotions La lecture émotionnelle est la première des compétences émotionnelles, dans l’ordre chronologique de leur application.

La lecture émotionnelle au service du bien-être

Elle consiste à analyser les réactions émotionnelles au travers de l’ensemble de leurs mode d’expression : l’impact comportemental, cognitif, physique. Cette lecture amène à reconnaître celui des trois états de défense aux émotions qui s’exprime, car il est porteur d’enseignements précieux sur les besoins à combler, véritable origine de l’émotion… Et c’est là tout l’art de la lecture émotionnelle: il n’est pas difficile d’identifier, disons, la colère, surtout quand elle se traduit par des beuglements agressifs ou la tristesse. En revanche, déterminer l’état de défense qui l’accompagne, ou bien si elle est elle-même l’état de défense à une autre émotion est beaucoup plus délicat, alors que c’est là que se situent les clés de sa raison d’être. C’est donc par ici: la lecture émotionnelle au service des relations. Impulsivité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Impulsivité

Cortex orbitofrontal, partie du cortex préfrontal. L'impulsivité est un trait de personnalité caractérisé par un comportement direct adopté par un individu sans que celui-ci ne pense aux conséquences de ses actes. Eysenck et Eysenck ont lié l'impulsivité à une prise de risque, un manque de planification mentale et une prise de décision rapide[1]. Description[modifier | modifier le code] Quatre facettes complémentaires peuvent être distinguées : le manque de persévérance, l'absence de préméditation ou d'anticipation, la recherche de sensations et l'urgence face aux émotions (elle-même divisée en deux composantes : la sensibilité aux émotions positives ou négatives[2]). Un exemple simple et banal d'impulsivité est la réponse dite avant la fin de la question. Mécanisme[modifier | modifier le code] Signe clinique[modifier | modifier le code] Problèmes sociaux et comportementaux[modifier | modifier le code] Pharmacologie[modifier | modifier le code]

Réguler ses émotions

Vulnérabilité. Affirmation de soi. Motivation. Self-Management.