background preloader

Grands philosophes

Facebook Twitter

“L'effort des philosophes tend à comprendre ce que les contemporains se contentent de vivre.” Friedrich Nietzsche

Les Grands Philosophes. Lumières (philosophie) Image de couverture de l'interprétation par Voltaire de l'œuvre d'Isaac Newton, Éléments de la philosophie de Newton, mis à la portée de tout le monde (1738). Le manuscrit du philosophe assis, qui traduit l'œuvre de Newton, semble « éclairé » par une « lumière » quasi-divine venant de Newton lui-même, lumière réfléchie par le miroir tenu par une muse, en réalité la traductrice de l'œuvre de Newton, Émilie Du Châtelet, maîtresse et collaboratrice de Voltaire. Les Lumières[1] sont un mouvement culturel, philosophique, littéraire et intellectuel qui émerge dans la seconde moitié du XVIIe siècle avec des philosophes comme Spinoza, Locke, Bayle et Newton, avant de se développer dans toute l'Europe, notamment en France, au XVIIIe siècle.

Par extension, on a donné à cette période le nom de siècle des Lumières. Par leur engagement contre les oppressions religieuses et politiques, les membres de ce mouvement se voyaient comme une élite avancée œuvrant pour un progrès du monde. . — Montesquieu[7]

Philosophes antiques

Michel de Montaigne. René Descartes. Blaise Pascal. Baruch Spinoza. Emmanuel Kant. Hegel. Schelling. Søren Kierkegaard. Arthur Schopenhauer. Ralph Waldo Emerson. Friedrich Nietzsche. William James. Henri Bergson. Simone Weil.

Gaston Bachelard. Ludwig Wittgenstein. Maurice Merleau-Ponty. Hannah Arendt. Jean-Paul Sartre. Michel Foucault. Vladimir Jankélévitch. Emmanuel Levinas. John Rawls. Clément Rosset. Michel Serres. Hans Jonas. The History Of Philosophy. Heidegger et l'antisémitisme. Suite à la lecture d'un article - sur le site "massorti" - signé par Pierre Lazar (un ancien fonctionnaire banquier du FMI reconverti en "philosophe analytique") et intitulé "Heidegger et l'antisémitisme", bien des choses pourraient être dites.

Primo : Heidegger n'est pas le premier philosophe à appliquer à la lettre le "Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais". Faut-il rappeler que : Rousseau, apôtre de la "nouvelle éducation", abandonna ses enfants à la misère ; que Voltaire, apôtre de la "nouvelle liberté", fut un lèche-botte mondain de haute volée (et un antisémite plus virulent que Heidegger) ; que Sartre, apôtre du maoïsme et de la libération, fut un collabo de Vichy (avec de Beauvoir) et un antisémite de haut vol (cfr. : "La question juive" - la cause de l'antisémitisme est les Juifs eux-mêmes !)

Secundo : Martin Heidegger fut un lâche qui adhéra au mouvement nazi par peur de perdre sa chère place de professeur dans l'université allemande. Marc Halévy, février 2017.

Podcasts

Personnages illustres.