background preloader

Données personnelles

Facebook Twitter

A qui appartiennent nos données personnelles, si convoitées par les géants du Web ? Pourrions-nous envisager d’en être reconnus propriétaires, et par conséquent de pouvoir les vendre, comme certains nous y invitent ?

Par ailleurs, en quoi le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) - qui entrera en vigueur le 26 mai 2018 dans les 29 pays membres de l’Union européenne - va-t-il bouleverser la vie des entreprises et celle des citoyens ? Et dans un avenir proche, comment pourra être organisé le traitement des données "captées" par les innombrables objets connectés qui nous entourent ?

L’enjeu est de conduire les citoyens à s’interroger sur la valeur de leurs données et l’usage qu’ils souhaitent en faire. Il y a certaines données que nous acceptons de partager, d’autres que nous voulons à tout prix protéger, et d’autres encore que nous sommes prêts à négocier.

TaData pose la première pierre de la monétisation des données en France. Données personnelles : à chacun de choisir ce qu’il veut en faire ! IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales Pour la liberté économique et la concurrence fiscale Comment réguler l’usage et la commercialisation des nouvelles technologies de l’information et des communications ?

Données personnelles : à chacun de choisir ce qu’il veut en faire !

Le débat se vivifie sous l’initiative de nombreux centres de réflexion qui investissent cette question. En janvier 2018, le think tank Génération Libre sortait un premier rapport très médiatisé désireux d’instaurer une « patrimonialité des données personnelles ». Le laboratoire d’idées poursuit et détaille sa réflexion dans un nouveau rapport sorti en septembre 2019. Déréférencement -« Droit à l'oubli » ou liberté d'expression : la Cnil contre Google.

L'obligation de déréférencement à la demande de l'internaute imposée par le droit de l'Union à l'exploitant d'un moteur de recherche est limitée à l'Europe.

Déréférencement -« Droit à l'oubli » ou liberté d'expression : la Cnil contre Google

Par ailleurs, le droit à la protection des données à caractère personnel n'est pas un droit absolu. C'est ce que vient de juger la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) dans deux arrêts du 24 septembre 2019. En 2014, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a créé un « droit au déréférencement », appelé également « droit à l'oubli » ou « droit à l'effacement ». Depuis, un citoyen de l'Union européenne a le droit de demander aux moteurs de recherche de supprimer dans leurs résultats, à la suite d'une requête portant sur son nom, le lien vers des pages le concernant. Patrimonialité des données numériques. Aux data, citoyens !

Patrimonialité des données numériques

Révélations et scandales à répétition dévoilent l’ampleur de l’exploitation commerciale et politique de nos données personnelles. Où vont-elles ? Qui les utilise ? Combien valent-elles ? Les data sont la nouvelle matière première de l’économie. Données personnelles : les mauvaises pratiques des sites de santé. Article réservé aux abonnés Certains sites spécialisés dans la santé font peu de cas des données personnelles, selon l’ONG Privacy International.

Données personnelles : les mauvaises pratiques des sites de santé

Celle-ci publiait, mardi 3 septembre, un rapport montrant comment des informations parfois délicates sont gérées par plusieurs sites Internet. L’étude a été réalisée en identifiant, sur les moteurs de recherche notamment, les pages Web les plus visitées concernant les problématiques de santé mentale, en particulier la dépression. L’ONG a donc passé au crible 136 pages Web en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Dans l’Hexagone, elle en a examiné 41. De manière générale, les experts notent que, malgré leur caractère sensible, ces sites comportent de nombreux éléments externes, notamment des cookies. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vincent Rouaix: « Un juste partage des données de santé pour réduire les risques sanitaires et améliorer la coordination des soins » Les géants du numérique sont présents en force. CNIL : vos traces. 6 étapes pour explorer vos traces numériques. Réseaux sociaux : téléchargez tout ce que vous avez publié en un clic !

Quel format de fichier choisir ? Lorsque des plateformes de contenu vous transmettent les jeux de données vous concernant, elles vous offrent parfois le choix entre plusieurs formats différents, notamment PDF, JSON, XML, CSV, HTML. Ces formats sont lisibles par la plupart des machines mais certains nécessitent plus de connaissances pour être utilisés. Le format HTML permet de visualiser les données sous forme d'une page web interactive. Le format PDF permet d'offrir une vision d'ensemble des données proposées par la plateforme. Retour d’expérience… Quand nos données personnelles sont en péril sur le Web. Reprenons le contrôle de nos données. Nos téléphones portables, ordinateurs, cartes bancaires ou de fidélité collectent chaque jour de nombreuses informations qui en disent long sur nous.

Reprenons le contrôle de nos données

Comment éviter les utilisations abusives et garder le contrôle de nos données personnelles ? Spécialiste du logiciel libre, Roberto Di Cosmo nous livre son analyse et invite la communauté scientifique à s’emparer de la question. Les technologies liées à l’informatique évoluent à une vitesse vertigineuse : la taille de la mémoire et de l’espace disque disponible, la puissance de calcul et la vitesse d’échange des informations ont gagné chacune deux ordres de grandeur en seulement dix ans. Nous avons produit, stocké, élaboré, échangé et exploité plus de données cette dernière année que dans toute l’histoire de l’humanité. Enregistrement de données sur la page Web d’une compagnie aérienne. En contrepartie, une partie grandissante de nos informations personnelles se retrouve elle aussi numérisée, mise en ligne, et rendue disponible. Que deviennent vos données personnelles après votre décès ?

Réseaux sociaux, messageries en ligne...

Que deviennent vos données personnelles après votre décès ?

Savez-vous que, selon l'article 40-1 de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, tout internaute peut donner des « directives » concernant la conservation, la transmission ou l'effacement de ses données numériques après son décès ? Données personnelles et libre arbitre : une question de rythme. Avec la rentrée en vigueur de la RGPD, on parle beaucoup des exigences européennes sur les nouvelles politiques de confidentialité.

Données personnelles et libre arbitre : une question de rythme

Cependant, on a trop peu abordé les fondements éthiques sur la protection des données. Identité numérique.

Données médicales

L'internet des objets. Villes intelligentes. Vie privée. RGPD. Espionnage Google. Personal Data. Publication. Jeux vidéo. CNIL. Podcasts. A qui profite la collecte de nos données personnelles ? WOT. L'extension à désinstaller d'urgence. Connaissez vous WOT ?

WOT. L'extension à désinstaller d'urgence

Mais si, Web Of Trust, un site couplé d'une extension navigateur et d'une application mobile qui permet de savoir si tel ou tel site est de confiance. J'aimais bien le principe de ce soft, mais j'emploie le passé, car NDR, une chaine de TV allemande a découvert plusieurs failles relatives à la vie privée dedans. Il semblerait que WOT collecte beaucoup d'infos sur les habitudes de surf de ses 140 millions d'utilisateurs à travers le monde, et revende le tout à des sociétés tierces. Bah oui, blablabla c'est gratuit blablabla c'est vous le produit blablabla et toutes ces conneries.

Bon, rassurez-vous, d'après WOT, les données (l'adresse IP, la géolocalisation, le modèle de l'appareil utilisé, l'OS, le navigateur, la date, l'heure, l'adresse du site web...etc.) ont été anonymisées avant d'être vendues. Voici le reportage en langue allemande : Bref, encore une merde à désinstaller de votre côté. Source.