background preloader

Cuissons

Facebook Twitter

Différentes façon de cuire ses aliments à la vapeur. La cuisson à la vapeur est reconnue comme étant la plus saine.

Différentes façon de cuire ses aliments à la vapeur

Et si elle peut paraître compliquée pour certaines personnes, il n’en est rien ! Voici les différentes façons de cuire à la vapeur. La vapeur : un mode de cuisson très sain La vapeur est un mode de cuisson recommandé par les diététiciens et les médecins. Pourquoi ? Une cuisson qui respecte les aliments Au contraire de la cuisson à la poêle, au four, à l’eau ou en cocotte, les aliments cuits à la vapeur ne sont pas agressés par une température importante, mais cuisent doucement. Minéraux, vitamines, oligo-éléments… Tous les avantages nutritionnels des aliments sont mieux préservés, de même que leur couleur et leur consistance. La vapeur contre les pesticides ? Pour ceux qui craignent de consommer des légumes traités aux pesticides, la cuisson vapeur est souvent recommandée.

La vapeur, une cuisine qui a du goût ! Boire trop chaud peut grandement nuire à votre santé. Boire du thé est-il bon pour la santé ?

Boire trop chaud peut grandement nuire à votre santé

Voilà une question que plus personne ne se pose ! Il a en effet été démontré à maintes reprises que les polyphénols du thé jouent un rôle antioxydant dans notre organisme, et diminuent notre risque de cancers et de maladies dégénératives, comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (ou DMLA). Pourtant, on sait depuis quelques années que boire du thé pourrait aussi multiplier notre risque de cancer de l’estomac et de l’oesophage… Comment est-ce possible ? Faudrait-il arrêter de boire du thé ? Plus de thé, plus de cancers ? Récemment, une équipe internationale de chercheurs a comparé deux groupes de personnes vivant au Brésil, en Argentine, au Paraguay ou en Uruguay.

En analysant en détail les habitudes de vie des deux groupes, les chercheurs ont pu mettre en évidence que plus ils buvaient du thé très chaud régulièrement, et plus la température de l’eau était élevée, plus le risque de cancer de l’estomac augmentait. Références : Jay H. Bertrand Grébaut (Septime) : « Il faut prendre le risque d’avancer dans la cuisson » Il y a Grébaut côté cour, tout jeune étoilé et “50besté”, patron d’un « bistrot de quartier » (menu déjeuner à 28 euros) qui remballe les stars d’Hollywood pressées de se montrer rue de Charonne.

Bertrand Grébaut (Septime) : « Il faut prendre le risque d’avancer dans la cuisson »

Et puis il y a Bertrand côté jardin, chef intelligent et curieux, amoureux de la tradition telle qu’il l’a assimilée à l’Arpège ou l’Agapé. Un expert ès « juste cuisson » et assemblages détonants. La sous-cuisson me paraît être une facilité A Septime, nous cuisons les viandes deux heures avant le début du service La généralisation du sous vide est une impasse SEPTIME – 80, rue de Charonne – Paris 11e arr. – 01 43 67 38 29 – www.septime-charonne.fr « La mode est au culte du cru, au poisson sous-cuit, au bœuf « bleu ». Les pintades, cuites avec leur coffre, sur les jointures, deux heures avant le service. Je privilégie d’une manière générale les grosses pièces, cuites sur l’os. Cuisson : Action, manière de cuire un aliment.

Les légumes sont essentiels dans mes assemblages. Quels sont les modes de cuisson optimaux. Grâce à mes précédents articles vous connaissez désormais tous les aliments qu’il faut privilégier : ça tombe bien, c’est la base.

Quels sont les modes de cuisson optimaux

Pour compléter cela, il faut aborder le sujet de la cuisson. Il existe une multitude de façons de cuire un aliment, de la plus douce à la plus agressive, et certaines pratiques sont à éviter comme on va le voir. Il faut garder en tête que quelque chose de bon pour la santé à la base peut se révéler néfaste si le mode de cuisson n’est pas adéquat. Le but de cet article est donc de vous informer principalement sur les caractéristiques des modes de cuisson les plus courants. La réaction de Maillard (ou glycation) : Attention danger ! Qu’est-ce que la réaction de Maillard ? Cette réaction de trois étapes (qu’il serait fastidieux de détailler ici) génère des produits de glycation avancée (connus sous l’acronyme anglais AGE pour Advanced Glycation Endproducts) dont la nocivité est avérée.

En consommant des aliments à IG bas, la production d’AGE est relativement faible. Les modes de cuisson sains et écolo. Si la cuisson des aliments est très importante pour leur saveur, elle l’est aussi pour notre santé.

Les modes de cuisson sains et écolo

Cuire des aliments, c’est facile en théorie, mais comment trouver la cuisson idéale ? La cuisson, un jeu de dominos chimique La cuisson des aliments entraîne un ensemble de réactions chimiques. Ces réactions peuvent aussi créer des molécules indésirables. Une cuisson trop importante a donc des effets toxiques et même parfois cancérigènes. Afin d’éviter ce genre de réaction, il faut limiter les cuissons trop chaudes ou trop longues. A savoir : il ne faut pas faire chauffer votre poêle à plus de 180 °C.