background preloader

Demirdiouff

Facebook Twitter

CNIL - Accueil - Commission nationale de l'informatique et des libertés. Business et Technologies - ZDNet.fr. Microsoft : toutes les news et analyses. Réseaux et Télécoms - site officiel. Google : toutes les news et analyses. Le quotidien des utilisateurs de l'informatique en entreprise. Pour Symantec, l'antivirus est "mort", il faut aller plus loin. Brian Dye, vice-président chez Symantec, est remonté contre... les antivirus.

Pour Symantec, l'antivirus est "mort", il faut aller plus loin

Le produit de sécurité, pourtant fleuron de Symantec depuis presque trois décennies, n'a plus la cote pour lutter contre les menaces informatiques selon lui. Pire, l'antivirus serait "mort", explique le cadre au Wall Street Journal. Sécuriser Wordpress - L'installation - Korben. Si vous êtes blogueur ou webmaster, vous connaissez surement ce sentiment de crainte lorsque vous voyez le site d'un ami se faire pirater.

Sécuriser Wordpress - L'installation - Korben

Vous vous dites "A quand mon tour ? " D'ailleurs, peut être que cela vous est déjà arrivé et c'est pour cela cette série d'articles vous intéresse. Antivirus : toutes les news et analyses - ZDNet. Droit sur le web, avoir les bons réflexes » Droit de l'informatique, internet et télécoms. Réseaux sociaux : un salarié ne peut pas tout dire. L’entreprise qui constate qu’un salarié tient des propos injurieux à son égard sur des réseaux sociaux peut-elle le licencier ?

Réseaux sociaux : un salarié ne peut pas tout dire

La Cour d’appel de Besançon a jugé que la publication sur Facebook de propos diffamants ou injurieux envers l’employeur peut être une cause valable de licenciement (Cour d’appel de Besançon, 15 novembre 2011, n°10/02642). Le salarié jouit d’une liberté d’expression individuelle. Cependant cette liberté est limitée par la loi ou les impératifs du poste occupé (article L1121-1 du Code du travail). Le Conseil des prud’hommes a déjà posé comme principe que le caractère injurieux ou violent des propos est un abus de la liberté d’expression du salarié qui constitue un motif de licenciement (Conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt, 19 novembre 2010, n°F09/00343, Barbera c/ SAS Alten Sir). Recrutement et réseaux sociaux. Les entreprises, cabinets de recrutement ou DRH peuvent-ils utiliser les réseaux sociaux pour recruter ?

Recrutement et réseaux sociaux.

Il est tentant pour les recruteurs d’aller chercher sur les réseaux sociaux des informations supplémentaires sur les candidats. Cependant l’utilisation de ces réseaux dans une procédure de recrutement soulève des problèmes juridiques. Comment protéger son idée en vue de mieux la valoriser ? - Avocats en droit de l'informatique, internet et télécoms. Passer d’un concept sur papier au produit ou service commercialisable est le défi que tout porteur de projet doit relever.

Comment protéger son idée en vue de mieux la valoriser ? - Avocats en droit de l'informatique, internet et télécoms

Pour y parvenir, il va nouer des partenariats pour développer le produit, procéder à des recrutements et, parfois, avant d’affronter le marché, travailler de manière privilégiée avec des clients en mode test ou pilote. A toutes ces étapes, l’idée du porteur de projet est mise en danger. Big data, open data : quelle organisation juridique. On entend beaucoup parler de « big data » et « open data ».

Big data, open data : quelle organisation juridique

Ces termes sont utilisés à outrance, et le lecteur peut se demander s’ils ne rejoindront pas le cimetière des éléphants des termes marketing de l’informatique. Dans ce premier article d’une série de quatre billets sur ce sujet, je tenterai de définir aussi précisément que possible ces termes, et leur intérêt potentiel. Comme tous les mots utilisés en technologie (informatique, internet, télécommunications), il existe une sorte de fausse unanimité sur les concepts. Pourtant, dès qu’on fouille un peu, notamment quand on discute en toute discrétion, on perçoit très vite que chacun met ce qu’il veut derrière les termes. Projet de loi pour une République numérique. Sommes-nous propriétaires de nos données personnelles ? [Laboratoire SCité] Introduction 5 900 tweets publiés, plus de 11 500 profils Facebook mis à jour et près de 100 000 requêtes lancées sur Google : un trafic de chaque seconde dans le monde !

Sommes-nous propriétaires de nos données personnelles ? [Laboratoire SCité]

Internet est devenu un espace incontournable où des flux d’informations personnelles transitent de façon permanente : on achète, on échange, on discute, on s’affiche… On « fait tout » sur le Net. Les données privées s’accumulent sur les serveurs : une aubaine pour de nombreux acteurs privés ou publics qui en font une utilisation massive et opaque. Affaire Snowden, débat autour de la nouvelle loi de programmation militaire, scandales d’espionnages à IKEA et Castorama… Autant de cas médiatisés qui illustrent les interrogations et les inquiétudes que soulèvent ces nouvelles pratiques, dangereuses pour nos libertés.