background preloader

GEOSTRATEGIE

Facebook Twitter

Diploweb.com, revue geopolitique, articles, cartes, relations internationales. Article sur pole nord en open edition connection biu diderot. 1En 1880, dans sa Nouvelle Géographie universelle, Élisée Reclus (1830-1905) se moque des explorations polaires qui stimulaient dans ces décennies les fantaisies des géographes et du public cultivé et qui relevaient, à ses yeux, d’une inintéressante course coloniale des États de l’Europe et de l’Amérique du Nord pour être les premiers à planter leurs drapeaux dans le désert.

article sur pole nord en open edition connection biu diderot

Humaniste têtu et intéressé plutôt par le monde habité, c’est-à-dire par l’œcoumène tel que le définissait Strabon, le géographe anarchiste affirme par exemple, à propos des îles Spitzberg, qu’elles « forment un monde à part qui n’appartient pas encore à l’homme. Sans doute, des États d’Europe ont pu revendiquer la possession du Spitzberg, y faire planter leurs drapeaux ; mais ces terres lointaines n’en restent pas moins des solitudes » (Reclus, 1880, p. 245).

Terres rares mais indispensables. La Norvège redessine la banquise de l’Arctique, facilitant les activités pétrolières. La Norvège va redéfinir la cartographie des contours de la banquise dans l’Arctique, a annoncé le ministère de l’Environnement mardi, une décision controversée susceptible d’ouvrir davantage la mer de Barents aux activités pétrolières.

La Norvège redessine la banquise de l’Arctique, facilitant les activités pétrolières

Le même jour, le ministère du Pétrole a offert à la prospection 57 blocs, presque tous en mer de Barents, certains dans les eaux les plus septentrionales jamais ouvertes à l’exploration par le pays scandinave. Un accord conclu en 2013 entre le gouvernement (minoritaire) de droite et deux alliés de centre-droit interdit d’ouvrir les zones situées en bordure de la banquise, afin de protéger leur écosystème, à la prospection et à la production d’hydrocarbures.

RD_Etude21_WEB.pdf. Planète Énergies. Échelon - [documentaire France 2] Cours, exposés, conférences - Avion, drone, transport aérien, systèmes. Mieux-connaitre-les-drones - mieux-connaitre-les-drones.pdf. Le Kivu dans la guerre : acteurs et enjeux. 1 Au moment où j’achevais ce texte, en décembre 2008, est parue la première biographie de Laurent Nk (...) 1La guerre au Kivu1 défraye à nouveau la chronique, avec son cortège de souffrances, ses victimes civiles, ses cohortes de réfugiés, sa confusion militaire et la désespérante passivité de la mission des Nations Unies pour le Congo (MONUC) dont les « soldats de la paix » assistent en spectateur aux malheurs qui s’acharnent sur la région des Grands Lacs.

Le Kivu dans la guerre : acteurs et enjeux

Depuis la fin de la guerre du Rwanda en 1994 scellée par la victoire des Tutsis de l’Armée Patriotique Rwandaise (APR), emmenée par Paul Kagame, sur les Forces Armées Rwandaises (FAR) du pouvoir hutu installé à Kigali depuis l’indépendance, l’épicentre des conflits s’est déporté au Kivu. Plus précisément sur les hautes terres de la crête Congo-Nil qui constituent la partie orientale des deux provinces du Nord-Kivu (capitale Goma) et du Sud-Kivu (capitale Bukavu). Les acteurs intérieurs 11 www.kivupeace.org etwww.cndp-congo.org. Le pillage des ressources naturelles - Le conflit des Grands Lacs en Afrique - Dossiers. Des pratiques illicites anciennes La République démocratique du Congo est dotée d'une abondance de ressources minérales rares du nord-est au sud-est du pays (coltan, diamants, or, cuivre, cobalt, zinc, manganèse…), de ressources forestières et de faune (gorilles, okapis…) très riches et de vastes sols fertiles propres à l'agriculture (café, tabac, thé…).

Le pillage des ressources naturelles - Le conflit des Grands Lacs en Afrique - Dossiers

Depuis longtemps, bien avant le conflit de 1998, de telles richesses naturelles ont fait l'objet de troc, de contrebande et de trafic enrichissant la classe dirigeante de l'ex-Zaïre. Elles ont toujours exacerbé les convoitises des pays voisins de la RDC, notamment le Rwanda et l'Ouganda. Elles expliquent l'occupation des provinces dans l'est du pays par les troupes rwandaises et ougandaises entre 1996 et 2002, durant le conflit. Ainsi que les luttes fratricides entre le Rwanda et l'Ouganda sur le sol congolais. Mise en place d'une "économie de guerre" Un pillage organisé.

ARTICLE Guerre du Nord Kivu RUE89. Des soldats roulent vers Goma, le 4 août 2012 - MICHELE SIBILONI/AFP (De Goma) Depuis le mois d’avril, le mouvement rebelle du M23 a relancé le cycle de guerre à l’est de la République démocratique du Congo.

ARTICLE Guerre du Nord Kivu RUE89

La dernière s’est terminée il y a à peine quatre ans. Des morts et des déplacés se comptent désormais encore par centaines. C’est aujourd’hui un nouveau conflit de personnalités mais aussi une guerre politique et économique. Pourquoi une nouvelle guerre à l’est de la RDC ? Le déclencheur officiel de cette nouvelle guerre est la formation d’un groupe de rebelles, le M23. Ce mouvement est composé de Congolais en majorité tutsis appuyés par le Rwanda selon un rapport officiel de l’ONU. Les revendications du M23 Depuis 2009, le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), un groupe armé devenu parti politique, est un allié de la majorité présidentielle.