background preloader

EXPERIENCE DE SOUMISSION A L'AUTORITE

Facebook Twitter

Dossier dédiés aux expériences sociales concernant la soumission à l'autorité, notamment la célèbre expérience de Milgram et ses variantes.

Le syndrome du larbin. Le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu.

Le syndrome du larbin

Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent. L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire. Les arguments économiques qu’il invoque inlassablement n’ont pas servi à forger sa conviction, le syndrome du larbin est malheureusement une vocation qui se trimbale dès le plus jeune âge et contre laquelle il n’existe aucun remède.

Milgram revient en France ? Paris, 1958.

Milgram revient en France ?

Un jeune homme de vingt-cinq ans appelé Stanley Milgram achève une recherche sur la conformité dans le cadre de sa thèse en psychologie sociale. Selon ses résultats, les Français se soumettraient peu à l’autorité par rapport aux Norvégiens, ce qui est mis au crédit de notre tradition contestataire... Près de cinquante ans plus tard, le réalisateur Christophe Nick et son équipe invoquent le psychologue de Yale pour adapter en France ses études sur l’obéissance, dépeignant les participants comme des êtres malléables et soumis. Le pari de C. Nick : transposer l’expérience originelle dans un autre système, celui de la télé-réalité, avec son mauvais goût très sûr, son tapage et ses valeurs creuses.

Pour qui est familier des investigations du psychologue de Yale sur la soumission à l’autorité, il ne fera aucun doute que le réalisateur de la Zone Xtrême et ses associés ont travaillé leur sujet. I Comme Icare ( FILM COMPLET ) Répétition de l'expérience de Stanley Milgram. La Vague (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Vague (film)

Pour les articles homonymes, voir La Vague. La Vague La Vague (Die Welle) est un film allemand réalisé par Dennis Gansel (en) en 2008 et très librement inspiré de « La Troisième Vague », étude expérimentale d'un régime autocratique, menée par le professeur d’histoire Ron Jones avec des élèves de première du lycée Cubberley à Palo Alto (Californie) pendant la première semaine d’avril 1967. La Vague raconte l'histoire d'un professeur de lycée allemand, Rainer Wenger, qui, face à la conviction de ses élèves qu'un régime autocratique ne pourrait plus voir le jour en Allemagne, décide de mettre en place une expérience d'une semaine dans le cadre d'un atelier.

En reprenant chacun des attributs qui représente une autocratie et plus précisément une dictature, on observe alors la mise en place d'une sorte de jeu de rôle grandeur nature. La Troisième Vague. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Troisième Vague

Préambule d'avertissement[modifier | modifier le code] Chronologie de l’expérience d’après Ron Jones[modifier | modifier le code] Lundi[modifier | modifier le code] Jones donne une allocution sur la discipline : comment elle est nécessaire aux athlètes, aux artistes, aux scientifiques, et comment, par la maîtrise de soi, elle assure la réussite des projets. Il passe ensuite aux travaux pratiques et indique une position assise susceptible de faciliter la concentration et la volonté : pieds à plat sur le sol, dos droit, mains croisées derrière le dos. Variantes de l'expérience de Milgram.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Variantes de l'expérience de Milgram

Plusieurs variantes de l'expérience de Milgram ont été réalisées, permettant ainsi, en modifiant la situation, de définir les véritables éléments poussant une personne à obéir à une autorité qu'elle respecte et à maintenir cette obéissance. - Pourquoi obéit-on ? Terrifiant. Expérience de Milgram. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Milgram

Reconstitution de l'expérience de Milgram (extrait)[1] L’expérimentateur (E) amène le sujet (S) à infliger des chocs électriques à un autre participant, l’apprenant (A), qui est en fait un acteur. La majorité des participants continuent à infliger les prétendus chocs jusqu'au maximum prévu (450 V) en dépit des plaintes de l'acteur. L'expérience de Milgram est une expérience de psychologie réalisée entre 1960 et 1963 par le psychologue américain Stanley Milgram. Cette expérience cherchait à évaluer le degré d'obéissance d'un individu devant une autorité qu'il juge légitime et à analyser le processus de soumission à l'autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet.

Les résultats ont suscité beaucoup de commentaires dans l’opinion publique, la méthode utilisée ayant entraîné critiques et controverses chez plusieurs psychologues et philosophes des sciences. Le jeu de la mort : la télé peut elle amener à torturer ? - LeMo.