background preloader

Otto Dix : 1891 – 1969

Facebook Twitter

" La guerre " (triptyque,1929-1932) d'Otto Dix (1891-1969) Aujourd’hui, nous regardons une œuvre du peintre allemand Otto Dix (1891-1969) « der Krieg » ou « La Guerre », célèbre triptyque réalisé entre 1929 et 1932, conservé à Dresde, en Allemagne. . « La Guerre » reprend en fait la forme du « retable », constitué d’un panneau central carré de 204x204 cm , de deux panneaux latéraux de 204x102 cm et d’une prédelle, sous le panneau central, de 60x204 cm Otto Dix, qui fut mitrailleur sur le front pendant la guerre de 14-18, rapporte des combats, des images d’une violence inédite. Témoin direct de la guerre, il l’a dessinée sur ses carnets. C’est l’expérience, selon lui, du « retour à l’animalité ». Il a réalisé environ 600 dessins, gouaches et aquarelles qui sont comme des notes prises sur le vif ou à l’occasion d’un souvenir qui ressurgit. Invités Maria Stavrinaki Maître de conférences à l'université Paris I-Panthéon-Sorbonne où elle enseigne l'histoire de l'art contemporain.

Lectures Les textes sont lus par Andrea Schieffer Extraits. ARTE+7 | Otto Dix ou le regard impitoyable. Peu de peintres ont su mettre à nu leur époque – et briser les tabous artistiques en vigueur – comme l'Allemand Otto Dix (1891-1969). Ce grand représentant de la Nouvelle Objectivité – même s'il ne s'en est jamais réclamé – brosse un portrait cruel et sans concession de son pays, d’une guerre à l’autre.

Prostituées, mendiants, gueules cassées de la Grande Guerre, crimes sexuels et pauvreté… : ses œuvres documentent – non sans un certain humour noir – la vie du Lumpenproletariat et les inégalités qui règnent dans une société brisée par la Première Guerre mondiale, où se dessine le spectre du nazisme. Les tranchées de l'âme Issu d’un milieu populaire, Dix gardera à vie le souvenir traumatique des tranchées, qu’il a vécues dans sa chair : son œuvre ne cessera d’explorer les tréfonds de l’âme humaine, sa misère, sa solitude et sa folie belliqueuse. Fiche d'Histoire des Arts : Otto Dix, Flandres.

Fiche d'Histoire des Arts : Otto Dix, Flandres. 1) Cartel de l'œuvre : Flandres Flandres est une œuvre peinte par le peintre allemand Otto Dix, c'est une peinture à huile et tempera sur toile de dimensions 200x250cm. 2) Biographie d'Otto Dix : Otto Dix est un peintre allemand qui est né le 2 décembre 1891 à Untermhaus près de Géra, d'un père ouvrier de fonderie. Il décède le 25 Juillet 1969 d'une congestion cérébrale à l'hôpital de Singen. C'est un peintre de la nouvelle objectivité et de l'expressionnisme. Dix suit des cours à l'école des arts de Dresde de 1909 à 1914. Dix met en avant des scènes de destruction et de mort. Après avoir montré la vraie réalité de la guerre, Otto Dix est menacé par les nazis de prison, en 1937 ses œuvres sont déclarées fausses, 170 de ses œuvres ont été brûlées.

Il participera aussi à la Seconde Guerre Mondiale par obligation et fut capturé par les Français en Alsace. 3) Contexte historique : 4) Description de l'oeuvre: Premier plan : Deuxième plan : 6) Influence: Les œuvres d’Otto Dix – Historial de la Grande Guerre. Maître de l’expressionnisme allemand, il réalise entre 1920 et 1924, sous l’influence de Grosz, une œuvre dans laquelle il prône son anti militarisme, sa haine de la guerre dans un style pathétique et violent.

Les 50 eaux-fortes présentées à l’Historial sont regroupées dans un des rares coffrets complets de la série Der Krieg (la Guerre) : les autodafés des nazis ont en effet fait disparaître la presque totalité des 70 exemplaires édités à Berlin par Karl Nierendorf en 1924. Ce cycle, inspiré par « les désastres de la guerre » de Goya, répond à la nécessité d’oublier les horreurs vécues : « le fait est que, étant jeune, on ne se rend absolument pas compte que l’on est, malgré tout, profondément marqué. Car pendant des années, pendant 10 ans au moins, j’ai rêvé que je devais ramper à travers des maisons en ruines, (sérieusement), à travers des couloirs, où je pouvais à peine passer. Les ruines étaient toujours présentes dans mes rêves… » Otto Dix. Otto dix à l'académie allemande des arts de Berlin en 1957. Otto Dix, né le 2 décembre 1891 à Untermhaus, près de Gera, en Thuringe et mort le 25 juillet 1969 (à 78 ans) à Singen, près du lac de Constance, est un peintre allemand appartenant aux mouvements de l'expressionnisme et de la Nouvelle Objectivité Sa vie a été profondément marquée par ce qu'il a vécu durant la Première Guerre mondiale : il en revient pour peindre les conséquences de la guerre et critiquer la société qui l'a provoquée.

Sa vie[modifier | modifier le wikicode] Dix était issu d'une famille ouvrière (son père travaillait dans une mine de fer) et rien ne le prédestinait à devenir peintre, si ce n'est l'intérêt de sa mère pour les beaux-arts et la musique. De 1905 à 1909, il prend des cours de dessin et de peinture à Gera, mais ses professeurs ne voient pas en lui un avenir artistique. De 1909 à 1914, grâce à une bourse, il étudie à l’École des arts appliqués de Dresde. Otto Dix (à droite) en 1957. Lien de l'image. 3 Œuvres célèbres d’Otto Dix consacrées à la première guerre mondiale | Ottodix.fr. Otto Dix est un peintre allemand [1891-1969] qui appartient aux courants artistiques de l’Expressionnisme et de la Nouvelle Objectivité. Il réalisa plusieurs œuvres comme Section de mitrailleurs à l’assaut (1916), Les joueurs de Skat ou Invalides de guerre jouant aux cartes (1920), ou encore Le marchand d’allumettes (1920) toutes consacrées à la 1ere guerre mondiale à laquelle il a participé.

Il y peint tous les aspects de la guerre et de la société allemande, des aspects les plus banaux aux plus crus. Section de mitrailleurs à l’assaut (1916) C’est un croquis dessiné sur une carte postale comme l’ensemble de ces premières œuvres réalisées entre 1915 et 1918. Durant cette période, il tient une chronique des événements au cours de la Première Guerre mondiale afin de montrer sa violence, sa nudité. Les joueurs de Skat ou Invalides de guerre jouant aux cartes (1920) Ce tableau a été peint juste après la Première Guerre mondiale et montre de manière réaliste la vérité selon le peintre. Otto Dix — le Retable d’Issenheim | Musée Unterlinden. La première exposition d’art moderne organisée par le Musée Unterlinden après son extension par Herzog & de Meuron rend hommage au célèbre peintre allemand Otto Dix (1891—1969).

Avec plus de cent œuvres issues des plus grandes collections publiques et privées, l’exposition montrera comment Otto Dix s’est inspiré du chef d’œuvre du musée peint par Grünewald, le Retable d’Issenheim (1512—1516). De ses débuts expressionnistes à Dresde dans les années 1910 à la Première Guerre mondiale, de la Nouvelle Objectivité à son statut d’artiste dégénéré sous le régime nazi, de son « exil intérieur » sur les bords du lac de Constance à son emprisonnement à Colmar en 1945 jusqu’à son retour en Allemagne, le retable de Grünewald n’a cessé de hanter son œuvre.

Commissaire de l’exposition Frédérique Goerig-Hergott, Conservatrice en Chef, chargée des collections d’art moderne et contemporain. Catalogue de l’exposition Otto Dix — le Retable d’Issenheim Les journées d’études sont terminées ! Otto dix. Otto Dix ou le regard impitoyable (Arte) – DIACRITIK. Otto Dix (1891-1969) a peint mendiants et prostituées, soldats massacrés et paysages torturés, le sexe et des corps crus, les perversions et désastres de son temps.

Il a brisé tabous et convenances dans la représentation pour mettre à jour les failles d’une société allemande profondément bouleversée par la Première Guerre mondiale, les blessures à vif et ces inégalités criantes — criardes sur ses toiles — qui ont été le germe et le terreau du nazisme. Arte diffuse le dimanche 5 mars un documentaire de Nicola Graef, Otto Dix ou le regard impitoyable, soit un double portrait, celui d’un artiste, celui du monde dans lequel il évolue et qu’il peint sans aucune concession. Otto Dix porte un regard d’anatomiste sur le monde : il ne le regarde pas, ne l’observe pas mais le dissèque, comme le montre une galerie de ses tableaux, au tout début du documentaire de Nicola Graef, comme autant de regards fixes portés sur qui croit regarder la toile, se voit de fait transpercé par elle. 21 octobre 2016.

Otto Dix : La Guerre. Analyse Histoire des Arts Brevet. Présentation de La guerre d’Otto Dix La Guerre d’Otto Dix a été peinte entre 1929 et 1932. C’est un triptyque, c’est-à-dire une œuvre peinte sur trois panneaux en bois que l’on peut replier. Ce format était principalement utilisé au XIème et XIIème siècle pour les peintures religieuses. Le panneau central mesure 204 x 204 cm et les panneaux de chaque côté mesurent 204 x 102 cm chacun.

Biographie d’Otto Dix Otto Dix est né en 1891 à Untermhaus en Allemagne d’un père ouvrier et d’une ancienne poète. A la fin de la guerre, Otto quitte Gera pour Dresde ou il commence à adopter l’expressionnisme et le collage. Quand les nazis arrivent au pouvoir, ils qualifient Otto Dix d’artiste dégénéré et est renvoyé de son poste de professeur à l’académie de Dresde. Il est engagé de force dans l’armée pour la seconde guerre mondiale en 1944 mais se fait capturer par les troupes françaises. Contexte historique La Guerre a été peinte entre 1929 et 1932. Analyse de La Guerre d’Otto Dix Ensemble des panneaux.