background preloader

Lu !

Facebook Twitter

101. Enfin, enfin, mon planning se calme un peu et j'ai le temps d'écrire quelques lignes sur 101 Things a Translator Needs to Know, cet ouvrage collectif arrivé dans ma boîte aux lettres (très aimablement envoyé par Chris Durban) par une belle journée d'avril alors que je revenais d'un déjeuner en terrasse avec une consœur pas vue depuis un moment : il y a des jours, comme ça, où on a envie de chantonner "Perfect Day" en bouquinant au soleil.

101

C'est ce que j'ai fait. Enfin, sur mon canapé. Et en chantonnant dans ma tête (j'ai pitié pour mes voisins). Alors, de quoi s'agit-il ? 101 Things a Translator Needs to Know de WLF Think Tank. Translating Cultures: An Introduction for Translators, Interpreters and Mediators, 2nd Edition (Paperback) Journal d'une traduction. Utiliser wikipédia comme source d'information fiable - Éditions Klog.

Auteur(s) : Guy Delsaut ISBN : 979-10-92272-12-3 Poids : 300 g Destiné à un large public, cet ouvrage permettra à chacun, professionnel de l’information ou non, de pénétrer au cœur de Wikipédia et de l’utiliser de manière aussi pertinente et efficace que possible.

Utiliser wikipédia comme source d'information fiable - Éditions Klog

Choix non disponible L’encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia est devenue depuis sa création une source d’information incontournable pour la plupart des internautes.Mais la fiabilité de l'information présente dans ce projet d’encyclopédie libre est source de nombreux débats et controverses. Comment l’encyclopédie collaborative est-elle conçue, de quelle manière les contributeurs participent-ils à son enrichissement, comment l’information est-elle contrôlée et vérifiée ? Feuilleter le sommaire Télécharger la recension d'Alain Reisenfeld publiée dans les Cahiers de la Documentation 2016/3. « GENRE ! » Un livre collectif pour comprendre et en finir avec les rumeurs. Le genre est partout et depuis longtemps : il dessine des vies, ou les efface au gré des stéréotypes !

« GENRE ! » Un livre collectif pour comprendre et en finir avec les rumeurs

S’il est avéré qu’il n’existe pas de « théorie », il existe des études sur le genre : genre et travail, et santé, à l’école, en histoire… Mais puisque tout et son contraire a été dit, les auteurs de ce livre ont souhaité organiser une riposte intellectuelle à l’état de confusion dans lequel on entraîne le grand public sur cette question. Ce livre invite donc le lecteur - parent, enfant, étudiant ou institution - à mieux comprendre ce qu’est le genre. Dire quasi la stessa cosa, Umberto Eco. Il libro nasce da una serie di conferenze e seminari sulla traduzione tenuti da Umberto Eco a Toronto, a Oxford e all’Università di Bologna negli ultimi anni, e dell’intervento orale cerca di mantenere il tono di conversazione.

Dire quasi la stessa cosa, Umberto Eco

I testi si propongono di agitare problemi teorici partendo da esperienze pratiche, quelle che l’autore ha fatto nel corso degli anni come correttore di traduzioni altrui, come traduttore in proprio e come autore tradotto che ha collaborato con i propri traduttori. La questione centrale è naturalmente che cosa voglia dire tradurre, e la risposta – ovvero la domanda di partenza – è che significhi “dire quasi la stessa cosa”.

Au fondement des sociétés humaines. Ce que nous apprend l’anthropologie de Maurice Godelier. 1Sans chercher présomptueusement à discuter un ouvrage appelé à faire date par le prestige de son auteur, l’importance des propositions qu’il y formule et les débats qu’elles ne manqueront pas de susciter, il faut au moins présenter rapidement ce qui peut y concerner directement les Océanistes, forcément intéressés par les travaux de Maurice Godelier, président de notre société.

Au fondement des sociétés humaines. Ce que nous apprend l’anthropologie de Maurice Godelier

D’abord, comme il est trop rare en pareille matière, c’est un livre qu’on peut lire d’une traite, ou en deux bonnes soirées en prenant des notes, et qui présente avec une remarquable clarté les principaux enjeux passés et actuels de l’anthropologie, à l’attention des lecteurs spécialisés ou non. Sa publication chez un éditeur s’adressant de préférence au « grand public » trouve une parfaite justification dans les dons d’exposition et la hauteur de vues qui s’y déploient, de façon non plus seulement magistrale mais souveraine.

Dans ma bibliothèque — Faïza Zerouala, Des voix derrière le voile (2015) Premier Parallèle, 2015, 253p., 15 euros.

Je m'attendais à être confortée dans mes positions (à savoir : porter le voile est un droit), mais j'avoue avoir éprouvé un malaise devant la manière de penser de certaines de ces femmes, étrangère à la mienne. Un livre très important. – cha_matou

Je ne peux pas assez insister sur l’importance de ce livre, paru il y a quelques mois.

Dans ma bibliothèque — Faïza Zerouala, Des voix derrière le voile (2015)

Faïza Zerouala, journaliste spécialisée dans les questions de société, a notamment beaucoup travaillé pour le Bondy Blog mais aussi pour le Monde. Dans cet ouvrage, elle s’efface presque entièrement pour laisser la parole (c’est là l’enjeu et tout l’intérêt du livre) à dix femmes qui ont choisi de porter le voile. Elle a passé avec chacune de nombreuses heures qui se sont transformées en quelques pages à la première personne, où la journaliste n’apparaît que pour décrire et introduire celle qui va raconter son histoire. Toutes sauf une ont choisi de participer anonymement au projet. The Princess Bride You Didn't Meet In The Movie