background preloader

Mon réseau, mes données

Facebook Twitter

Piratage de Yahoo! : les réponses à vos questions. L’entreprise a annoncé jeudi que 500 millions de comptes de ses utilisateurs avaient été piratés.

Piratage de Yahoo! : les réponses à vos questions

De nombreuses données personnelles ont ainsi été dérobées. Yahoo! A annoncé jeudi 22 septembre dans un communiqué que 500 millions de comptes de ses utilisateurs avaient été piratés en 2014, par un nation-state actor, soit une entité liée à un Etat. Rénover la gauche : « La vie privée doit le rester, même sur Internet » Ni l’Etat ni les géants du Net ne sauraient pouvoir lire ­nos e-mails : il revient au législateur d’imposer ce principe, soutient Benjamin Bayart, président de la Fédération des fournisseurs d’accès à Internet associatif.

Rénover la gauche : « La vie privée doit le rester, même sur Internet »

Par Benjamin Bayart La vie privée est un élément fondamental de la démocratie, y compris à l’ère numérique. Pourtant, depuis des années, le droit de protéger nos correspondances et notre intimité est attaqué. Il devrait être interdit à qui que ce soit d’accéder à nos données intimes, nos e-mails, SMS ou informations privées, sans notre accord préalable, explicite, éclairé et révocable à tout moment. Réseaux sociaux : les données personnelles des Européens sont mal protégées. La Cour de justice de l'Union a reconnu que les données des Européens ne sont pas à l'abri des services de renseignement américains.

Réseaux sociaux : les données personnelles des Européens sont mal protégées

Que faire pour s'assurer que vos données personnelles ne sont pas à la disposition des autorités américaines ? « Vous pouvez envisager de fermer votre compte Facebook, si vous en avez un », a répondu mardi Bernhard Schima, avocat pour la Commission européenne, lors d'une audition devant la Cour de justice de l'Union européenne. L'audition portait sur la procédure intentée par l'Autrichien Max Schrems, qui a porté plainte contre Facebook après avoir découvert la quantité de données détenues par le réseau social sur son profil. Sa plainte, en cours d'instruction depuis plusieurs années, constitue un test grandeur nature pour ce que l'on appelle le « Safe Harbour », qui régit la protection des données des citoyens européens auprès des sociétés américaines. À propos. Sur le Web, le "paradoxe de la vie privée".

Les internautes s'exposent de plus en plus dangereusement, tout en s'inquiétant de la surveillance de leurs données personnelles.

Sur le Web, le "paradoxe de la vie privée"

Les internautes surfent sur les paradoxes aussi aisément que sur le Web. Alors que les récentes révélations ont démontré que les agences de renseignement américaine et française surveillaient Internet et les réseaux sociaux, ils s'exposent de plus en plus sur la Toile. Une tendance de fond dont l'hebdomadaire Time a fait récemment sa couverture, en parlant d'une génération "moi, moi, moi" dont la visibilité des pulsions narcissiques est démultipliée par les nouveaux moyens techniques. Les chiffres sont vertigineux. En 2013, plus d'un internaute français sur deux est sur FaceBook, 21 % sur Google+, et 12 % sur Twitter, selon des données publiées par l'Ifop en novembre 2012.