background preloader

Réflexions didactiques

Facebook Twitter

§. Définitions : Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. » Pour le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, « Habilo Médias », Michael Hoechsmann et Helen DeWaard indiquent que « la littératie numérique n’est pas une catégorie technique qui décrit un niveau fonctionnel minimal de compétences technologiques, mais plutôt une vaste capacité de participer à une société qui utilise la technologie des communications numériques dans les milieux de travail, au gouvernement, en éducation, dans les domaines culturels, dans les espaces civiques, dans les foyers et dans les loisirs » .

Utiliser, comprendre et créer constituent les 3 compétences clés en littératie numérique. Pour aller plus loin. Les enfants du numérique à la recherche d’informations – Mondes Sociaux. Les statistiques le disent, les jeunes sont équipés, connectés, et même hyper-connectés, puisqu’ils passent en moyenne 13h 30’ par semaine sur internet pour les 13-17 ans, et beaucoup plus de temps encore devant les écrans. Ce temps passé depuis leur plus tendre enfance à manipuler des objets numériques a sans aucun doute des conséquences sur leurs comportements, sur leur façon de penser, de voir le monde, de réfléchir, d’apprendre.

Et l’Ecole ne peut plus éluder le problème. La question d’une révolution de la pensée et de l’expertise dans la société de l’information est posée depuis plus de deux décennies. Auteur de la célèbre formule choc des « digital natives » qu’il oppose aux « digital immigrants », Mark Prensky, affirme dès 2001 que « nos étudiants ont radicalement changé.

Les étudiants d’aujourd’hui ne sont plus ceux pour qui le système éducatif avait été créé ». CC Wikimedia Commons Anne Fiedler Cordier A., 2015, Grandir connectés. CC Pixabay OpenClipartVectors Anne Lehmans. EMI dans les programmes.pdf. Progression emi ronan descombes. MAJ Matrice Emi Tra Amdoc Toulouse 09 2015. Évaluer l'information. Effectuons un retour aux sources. Paul Otlet, le père de la Classification décimale universelle, a posé un certain nombre de conditions relatives à la qualité de la documentation : « Les buts de la documentation organisée consistent à pouvoir offrir sur tout ordre de fait et de connaissance des informations universelles quant à leur objet ; sûres et vraies ; complètes ; rapides ; à jour ; faciles à obtenir ; réunies d’avance et prêtes à être communiquées ; mises à la disposition du plus grand nombre. [11] » Relire cette proposition à l’heure actuelle donne quelques pistes de réflexion.

Si l’internet a apporté la rapidité et une mise à disposition plus large des informations, s’il a amélioré l’accessibilité directe aux documents et la rapidité des mises à jour, force est de constater qu’il a aussi brouillé les repères. Les innovations se font souvent à marche forcée et ignorent parfois un certain héritage culturel. L’universalité Des informations vraies Des informations sûres. De la page au site. Quitter la page web... Comment faire en sorte que les élèves quittent momentanément la page et considèrent l’intention de la publication ? Il nous faut conduire les élèves à explorer le paratexte [1] [2] car il est indispensable à la compréhension et à la validation des informations d’une page web.La lecture hypertextuelle peut ici constituer un obstacle dans la mesure ou elle ne favorise pas la clôture du texte (où est le texte ?

Où est le titre ? Où est l’auteur ? , etc.) ; clôture nécessaire pour construire la notion clé d’unité documentaire. Les premières tentatives Pour sensibiliser les élèves nous les avons d’abord confrontés à des sites fantaisistes ou parodiques (Dhmo.org, Désencylopédie, Scientists of America, etc.). De le cadre d’un scénario, quelles contraintes imaginer pour qu’une enquête autour de la source devienne indispensable ? Une progression Déroulement La contrainte par la preuve Le problème est donc posé « à l’envers ».

Un curieux « Why do you need us ? Une équipe dynamique. Plus elles se répandent, plus les bibliothèques deviennent centrales. Première thèse : la machine bibliothèque est « une sphère dont le centre est partout et la circonférence nulle part » Que la bibliothèque ou, pour mieux dire, que la fonction bibliothèque ne soit plus circonscrite par les murs qui ceignent ses collections, nous en avons tous l’expérience quotidienne. Chacun d’entre nous, équipé d’un ordinateur, d’une tablette, d’une liseuse, voire d’un téléphone portable, peut se déplacer dans les rayons « virtuels » d’une bibliothèque dont les dimensions, la variété, les facilités d’accès, d’emprunt ou d’achat dépasseront bientôt celles dont tous les chercheurs français rêvaient avec nostalgie après avoir été éloignés des campus nord-américains.

Il suffit d’ailleurs de regarder les étudiants d’une université, par exemple ceux de Sciences-Po, pour constater qu’ils travaillent exactement de la même façon à l’intérieur ou à l’extérieur de la bibliothèque. Tout le monde savait bien, par exemple, qu’il fallait conserver le livre et parfois le restaurer. L'énonciation éditoriale dans les écrits d'écran. Gêne pour leur avancée. La perspective historique leste les bagages de cette armée en marche ; l'interrogation sur ses enjeux freine sa course. L'une gratifie (munus), l'autre entrave (impedimentum) . La révolution annoncée de l'ordre des textes s'accompagne d'une qualification patrimoniale de ses processus, sans qu'on puisse bien discerner ce que signifie réellement la référence, à la fois distraite et impérieuse, à cette histoire. Dans le même temps, les recherches empiriques et théoriques se sont considérablement approfondies.

De nombreuses équipes travaillent aujourd'hui sur les médias informatisés comme machines à textes - un point de vue qui, il y a dix ans, paraissait assez étrange dans un monde dominé par la notion de « technologies de l'information » et les approches stratégiques de l'action. Quelques exigences 3. Communication & langages - n° 145 - Septembre 2005. Le rôle des copiés-collés dans l'activité de recherche d'information des élèves du secondaire.

Résumé : La pratique du copier-coller dans les activités de recherche d'information d'élèves du secondaire reste généralement étudiée à partir des thèmes de la prise de notes ou du plagiat. Nous l'abordons différemment en questionnant son rôle dans le processus informationnel. A partir d'observations directes et d'entretiens d'autoconfrontation croisée auprès de collégiens et de lycéens, nous décrivons les caractéristiques formelles et conceptuelles de cette collecte d'extraits de documents primaires ainsi que les fonctions attribuées aux copiés-collés par les jeunes chercheurs d'information.

Le processus de recherche d'information est scandé par les collectes. L'élaboration du document de collecte présente des traits communs, empilement et mise en page différée. Entrer dans les savoirs documentaires et informationnels en situation d'apprentissage et de formation. La radicalité de la culture de l’information à l’ère cybériste / E-dossier de l'audiovisuel : L'éducation aux cultures de l'information. Divina Frau-Meigs, normalienne, agrégée. Boursière Fulbright et Lavoisier, elle est diplômée de l’université de la Sorbonne, de l’université de Stanford (Palo Alto) et de l’Annenberg School for Communications (université de Pennsylvanie à Philadelphie).

Sociologue des médias, elle est spécialiste des contenus et comportements à risque (violence, pornographie, information, paniques médiatiques…) ainsi que de questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication (acculturation, éducation, réglementation…). Elle est professeur à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, où elle dirige le laboratoire Crew (Center for Research on the English-Speaking World) et le master pro AIGEME, avec deux parcours « ingénierie de l’éducation aux médias » et « ingénierie de la formation à distance ». Elle est responsable du Séminaire Limin-R - « Littératies » : Médias, Information et Numérique.

. • De quelques caractéristiques cybéristes stabilisées • Téléprésence 2. 3. 4. Enquête diagnostique des connaissances en information-documentation des élèves du secondaire en France - Introduction. C'est au milieu des années 2000, alors que la didactique de l'information-documentation commençait à livrer ses premiers travaux sur les savoirs à enseigner, que s'est posée avec acuité la question des connaissances des élèves.

Afin de rendre plus efficaces et plus pertinentes les formations, ne fallait-il pas commencer par dresser l'inventaire de ce qu'ils savaient déjà et de ce qu'ils ignoraient encore, au début comme à la fin de leur cursus dans le secondaire ? Après trois décennies de formations principalement axées sur la méthodologie documentaire et la maîtrise de l'information (information literacy), et au commencement d'un nouveau paradigme pédagogique orienté vers ce que l'on nommait alors la culture de l'information, et qui correspond aujourd'hui à l'éducation aux médias et à l'information, il semblait largement temps de dresser le bilan de l'action de l'école en matière d'apprentissages info-documentaires. [sic_00803091, version 1] Et si on enseignait l'incertitude pour construire une culture de l'information ?

Le rôle des copiés-collés dans l'activité de recherche d'information des élèves du secondaire. Les moteurs de recherche. L’irruption des grands acteurs de la Toile, et notamment du moteur de recherche Google, dans le champ de la numérisation de masse, est aujourd’hui en train de bouleverser à la fois la perception que l’on a des bibliothèques numériques, et les outils et services sur lesquels elles s’appuient. Le moteur de recherche étant devenu le principal point d’accès à la collection en ligne, il tend souvent à se confondre avec elle, il en devient l’unique interface, le seul artefact visible, un peu comme si une bibliothèque se limitait soudain à sa salle de lecture.

Pourtant, le moteur de recherche n’est que l’un des outils de la bibliothèque numérique ; s’il a un rôle particulier c’est qu’il est l’instrument du service rendu à l’utilisateur final, et à ce titre, il détermine ou est déterminé par presque toutes les autres activités qui constituent les différentes facettes de la bibliothèque numérique. L’essence des moteurs : les données Des gisements de données structurées. BachimontFormatHerme%CC%80s. SeminaireGRCDI 2010 texte intervention Aillerie.