background preloader

BCE

Facebook Twitter

Le secret des banques derrière la tragédie grecque. Un réquisitoire important, sur le méga-scandale des « dettes publiques », publié sur (l’indispensable) Mediapart.

Le secret des banques derrière la tragédie grecque

Main basse sur la BCE ? by Joseph E. Stiglitz. Exit from comment view mode.

Main basse sur la BCE ? by Joseph E. Stiglitz

Click to hide this space NEW-YORK – Rien n'illustre mieux les divergences politiques, la présence d'intérêts particuliers et les considérations économiques à court terme à l'œuvre en Europe que le débat sur la restructuration de la dette souveraine de la Grèce. L'Allemagne veut une restructuration en profondeur - une réduction d'au moins 50% de la dette pour les détenteurs d'obligations - alors que la Banque centrale européenne demande à ce que la restructuration se fasse sur la base du volontariat. VIRTUAL CURRENCY SCHEMES, OCTOBER 2012.

European Central Bank home page. Pourquoi je maintiens que ce sont bien 5000 et non 500 milliards d’euros que la. Mon article du 20 décembre relatif aux 5 000 milliards d’euros que la Banque centrale devrait prêter, dans les 3 ans qui viennent, à tous ceux qui ahanent aujourd’hui sous le poids de leurs dettes a, semble-t-il, été particulièrement lu et commenté.

Pourquoi je maintiens que ce sont bien 5000 et non 500 milliards d’euros que la

Merci à tous ! Le chiffre de 5 000 milliards peut sembler exagéré, surtout si on le rapproche des 489 milliards révélés au public. Oserais-je demander qu’on me lise attentivement, qu’on ne s’arrête pas au gros titre donné par la rédaction d’Atlantico (pardon pour elle) et qu’on ne confonde pas une somme prêtée le 20 décembre 2011 et des montants qui seront avancés jusqu’en décembre 2014 ? Avant toute chose, pour mesurer la fiabilité des déclarations publiques de Monsignore Mario Draghi, le gouverneur aux allures de cardinal insondable, j’aurai la malice de rappeler ses paroles prononcées le 15 décembre à Berlin : "Je ne pense pas qu'un assouplissement quantitatif conduise à une performance économique remarquable.

BCE. L'inflation pour les nuls par la BCE. Quelles réformes pour la BCE ? Mario Draghi : itinéraire d’un bankster. A la fin du mois d’octobre 2011, Jean-Claude Trichet quittera la présidence de la Banque Centrale Européenne.

Mario Draghi : itinéraire d’un bankster

Pour lui succéder, le Conseil Européen a désigné l’italien Mario Draghi, individu multi-casquettes, bientôt super-banquier de l’Europe. Itinéraire d’un bankster. Monsieur Draghi, diplômé du Massachussetts Institute of Technology en 1976, est un économiste italien, directeur exécutif de la Banque Mondiale de 1984 à 1990, directeur du Trésor Italien de 1991 à 2000, période durant laquelle il a été le fer de lance des restructurations ayant touchées l’Italie, pour rendre le pays « apte » à épouser (de force) la monnaie unique. La « touche Draghi » a été d’approuver les grandes privatisations, et de réformer la législation financière, et affairiste italienne. Avec le succès que nous lui connaissons actuellement. Suite à « l’excellent » travail réalisé par M. Puis nous arrivons à l’horizon 2009. Pour sa défense, M. Venons-en maintenant aux interrogations. Mario Draghi nommé président de la BCE. La BCE m’a élu banquier central de l’année (véridique) Le 20 juillet 2011 - 10:02 | Aucun commentaire Par François CARLIER, économiste, membre du groupe de travail mis en place par la Fondation pour la Nature et l’Homme. « Les gens vous appellent le banquier central de l’année et ils ont raison »…quand ce message de la BCE s’est affiché sur mon écran, je fus envahi par deux sentiments.

La BCE m’a élu banquier central de l’année (véridique)

D’une part, je me suis dit que le poste de banquier central venait juste d’être renouvelé et, qu’au vu de ce message, j’aurais dû envoyer un CV. D’autre part, j’ai eu un peu honte car, pour obtenir ce satisfecit, il a fallu que j’oublie toutes les recommandations effectuées par le présent blog. Expliquons tout de même l’origine d’un tel succès. Fonctionnement du jeu On imagine qu’être à la tête de la BCE est une tache très complexe et qu’il faut lire des centaines de graphique. Jeu €conomia. Jouez à "Super Mario" sur le site de la BCE ! A l'heure où le rôle de la BCE est au coeur des débats, un outil mis au point par la Banque centrale Européenne sur son site donne à réfléchir.

Jouez à "Super Mario" sur le site de la BCE !

Quel est l'impact de la politique monétaire de Francfort ? Commment sont prises les décisions, sur quels critères ? Objectif : maîtriser l'inflation, rien que l'inflation ! Le jeu, baptisé "? Conomia", vous le fait bien comprendre : l'objectif absolu, c'est de maintenir l'inflation en dessous de la barre des 2%. Pas facile d'être banquier central Mais après quelques minutes dans la peau d'un banquier central, on se trouve rapidement tiraillé par plusieurs objectifs contradictoires : la volonté de faire de la croissance en maintenant des taux d'intérêts modérés, et l'inquiétude inflationniste, qui pousse à freiner l'expansion du crédit dans l'économie, par une hausse préventive des taux.

Ce n'est pas tout. A l'inverse, en période inflationniste des hausses de taux successives ne se repercutent pas nécessairement. Pour tester ce jeu, cliquez ici. Lettre de motivation au poste de chef économiste de la BCE. Le 22 septembre 2011 - 8:59 | Aucun commentaire Monsieur le Président, L’annonce par voie de presse de la vacance du poste de chef économiste de la Banque centrale européenne a attiré toute mon attention.

Lettre de motivation au poste de chef économiste de la BCE

Travailler dans une institution qui pourrait un jour utiliser le pouvoir qui est le sien, la création monétaire, et servir un objectif de long terme, financer l’investissement pour l’écologie, est une ambition à laquelle j’adhère avec détermination et enthousiasme. Justification par la BCE du refus de la création monétaire.

Le 22 juin 2011 - 19:38 | 1 commentaire Au début des années 1990, le Dogme était donc installé pour de bon et, dix ans plus tard, a fini par devenir l’ADN de la Banque centrale européenne (BCE).

Justification par la BCE du refus de la création monétaire

Que nous enseigne t il ? En substance, qu’il faut à tout prix limiter la création monétaire car, dès que celle-ci est un peu élevée, elle entraîne mécaniquement une forte inflation. Le dogme ne nie pas le fait que l’on peut lever 600 milliards en 10 ans quasi gratuitement par la création monétaire. Il estime que la création monétaire que nous demandons va générer une inflation trop importante si ce n’est incontrôlable. On imagine aisément qu’un tel postulat s’appuie sur une batterie de preuves irréfutables.