background preloader

Philosophie et nouvelles technologies

Facebook Twitter

Manuel De Landa. Manuel De Landa (born 1952), is a Mexican-American writer, artist and philosopher who has lived in New York since 1975.

Manuel De Landa

He is a professor of contemporary philosophy and science at the European Graduate School in Switzerland; an adjunct lecturer of architecture at the University of Pennsylvania School of Design; a visiting professor at the University of Southern California School of Architecture, where he teaches an intensive 2 week course in the spring term on self-organization and urbanity; and an adjunct professor at the Pratt Institute School of Architecture.[1][2][3][4][5] He was previously an adjunct associate professor in the Graduate School of Architecture, Planning and Preservation at Columbia University[6] and a lecturer at Canisius College in Buffalo, New York. De Landa has a BFA from New York's School of Visual Arts. Films[edit] Alvin Toffler. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alvin Toffler

Alvin Toffler en 2006. Alvin Toffler est un écrivain, sociologue et futurologue américain, né le 4 octobre 1928 à New York. Il est l'un des futurologues les plus célèbres de notre temps. Il est marié à Heidi Toffler, également écrivain et futurologue et qui participe étroitement à l'écriture de ses livres dont beaucoup sont devenus des best-sellers mondiaux. Biographie[modifier | modifier le code] Transhumanisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. H+, un symbole du transhumanisme. Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables.

Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies et sur d'autres techniques émergentes. Les dangers comme les avantages que présentent de telles évolutions préoccupent aussi le mouvement transhumaniste[1]. Association internationale pour une politique industrielle des technologies de l'esprit. Bernard Stiegler. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bernard Stiegler

L'article doit être débarrassé d'une partie de son jargon (août 2012). Sa qualité peut être largement améliorée en utilisant un vocabulaire plus directement compréhensible. Discutez des points à améliorer en page de discussion. Bernard Stiegler, l'artisan philosophe. « Une exception réjouissante dans le triste paysage culturel français. » C’est en ces termes que Régis Debray avait commenté, en 2006, la nomination de Bernard Stiegler au Centre Georges-Pompidou. « D’un côté, vous avez toute une tradition humaniste, bavarde, moraleuse et technophobe.

Bernard Stiegler, l'artisan philosophe

De l’autre, vous avez des technolâtres un peu délirants, des futuristes compétents en termes techniques, mais qui n’ont pas de culture classique ni de profondeur de champ. Bernard, lui, a les deux », poursuivait-il. Cet « homme de culture qui peut parler des nouvelles technologies » nous a donné rendez-vous dans son bureau de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI), un immeuble situé en face du Centre Pompidou. Philosophie nouvelles technologies. « De plus, dans certains domaines, le fabricant ne saurait être ni le seul ni le meilleur juge, dans la mesure où ceux qui ne sont pas techniciens ont aussi à connaître des produits » (Aristote, Politiques, III, 11, 18). 1.

Philosophie nouvelles technologies

De l'espace marchand à l'espace du savoir. Les bouleversements à l'oeuvre dans ce que l'on appelle les « nouvelles technologies » modifient radicalement nos façons de communiquer. Mais le problème est largement plus profond qu'un simple progrès quantitatif de la vitesse ou de la facilité de transmission des informations. Le but de Lévy est bien sûr de l'aborder par le projet, c'est-à-dire à partir de ce que nous voulons faire de ces technologies et de leurs possibilités. A travers cette « subjectivité nomade », c'est la possibilité de bâtir une intelligence collective concrète qui se dessine. Le premier espace est la Terre comme espace du déplacement humain et de la succession des lignages et des mémoires.

Philosophie, Logique, Sémiotique et Nouvelles Technologies de l'Information. Présentation Animé dans ses années étudiantes par la volonté d’orienter ses recherches en vue d’un déploiement dans une certaine application pratique informatique.

Philosophie, Logique, Sémiotique et Nouvelles Technologies de l'Information

Jean Guy Meunier s’est intéressé à la modélisation mathématique, à la programmation et aux différents langages informatiques et y a découvert l’interrelation entre le travail conceptuel et la pratique technologique. Nouvelles technologies : nouvelle philosophie, le "Tranhumanisme". SensPublic_CPremat_Promethee_et_la_nouvelle_culture_technique_numerique.pdf (Objet application/pdf) Techne_2012_0016_0002_0002_0006.pdf (Objet application/pdf) Philosophie nouvelles technologies. L'étude des nouvelles technologies pose deux types de problèmes à la philosophie.

Philosophie nouvelles technologies

Un, elle reçoit des objets déjà élaborés dans d'autres disciplines (socio, psycho cognitive, histoire des techniques, sciences de l'information, etc...) et, les recevant tout faits, elle se contente trop souvent de leur ajouter un jugement moral (c'est bon, c'est mauvais - selon des critères flous) ou même un jugement prophétique (à la Virilio). Mais, second problème, il ne suffit pas non plus de dire que l'on doit commencer par maîtriser l'aspect technique de ces nouveaux objets, parce qu'alors on prend déjà position. En effet, cela revient à dire que seuls les "techniciens" de ces nouvelles technologies ont la possibilité d'élaborer des discours pertinents à leur sujet : or cela exclut d'emblée la masse des usagers (1 000 000 de sites Web, combien de micro-ordinateurs, combien de spectateurs d'images numériques, etc...).