background preloader

Les pratiques de lecture des Français

Facebook Twitter

La lecture s'inscrit dans l'ensemble plus vaste des pratiques culturelles des Français, qui sont mesurées par de grandes enquêtes statistiques du ministère de la Culture.

La dernière en date (nrdl 2008) est celle qui amorce le discours de "la crise de la lecture" du fait du recul de la lecture papier. 08synthese. Enquête sur les pratiques culturelles des Français - Les résultats de l'enquêtes 2008 [Lecture de presse et de livres] Cp crise lecture. Pourquoi les jeunes ne lisent pas..., par Pierre Azou. De nombreux intellectuels comme Alain Finkelkraut déplorent avec justesse la "crise de la lecture", principalement chez les jeunes ; c'est en tant que "jeune" que je me permets de proposer ici une analyse qui, n'était cet avantage, paraîtrait bien ridicule : j'appartiens à la jeunesse là où ils ne la connaissent que de façon détournée, indirecte, et j'espère par là leur être utile.

Pourquoi les jeunes ne lisent pas..., par Pierre Azou

Précisons d'abord qu'il s'agira ici de "jeunes" appartenant aux classes sociales les plus favorisées, c'est-à-dire des jeunes qu'aucun obstacle linguistique ou économique ne sépare de la littérature. Pourquoi ne lisent-ils pas ? La réponse ne doit pas s'appuyer sur une analyse de la littérature telle qu'elle est, mais plutôt telle qu'elle est conçue, bref sur son apparence ; car les jeunes, encore plus que les autres, sont sensibles aux représentations, aux symboles. Ce qui les intéresse dans un premier temps, ce n'est pas la chose en elle-même mais bien l'image qu'en renvoie le groupe auquel il appartient.

L’évolution des pratiques de lecture et d’achat de livres. Par quels moyens peut-on enrayer la baisse de la lecture ? La désaffection pour la littérature est un avatar de la modernité par Myriam Revault d’Allonnes, philosophe, professeure des universités à l’EPHE et chercheuse associée au Cevipof Ya-t-il vraiment une baisse du temps consacré à la lecture ?

Par quels moyens peut-on enrayer la baisse de la lecture ?

Je ne suis pas sûre qu’on lise moins qu’auparavant et surtout que le temps consacré à la lecture soit aujourd’hui moins important. L’affirmation est trop globale et il faut affiner l’analyse en fonction de l’âge, de l’activité, des centres d’intérêt, etc. On lit différemment, on lit sans aucun doute autre chose que des livres et surtout la lecture n’est plus, pour les jeunes générations, un moyen privilégié d’apprentissage pour accéder au monde adulte, à ses pratiques et à ses codes. Crise de la lecture ou crise du livre ? Défense et Illustration de la Lecture française Dire que les Français ne lisent plus, c’est un poncif : cette phrase, on l’a tellement entendue qu’on ne prend même plus la peine de se demander si elle correspond ou non à la réalité.

Crise de la lecture ou crise du livre ?

Elle nous berce tant qu’on entendrait presque Finkielkraut en fond sonore, dire que « c’était mieux avant » sur un plateau télé accompagné d’un Philippe Murray déplorant le désastre contemporain. « On ne lit plus », « Les jeunes ne lisent plus », « Les jeunes zappent, incapables de se concentrer plus de cinq minutes sur un même contenu » etc. etc… Protagoniste de la génération Y, je connais ces phrases par cœur. La lecture numérique reste un phénomène confidentiel et le marché des liseuses stagne... -... La crise de la lecture a l e re du nume rique dossier e. bortone. Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture. On lit de moins en moins de livres… Mais l'homme pressé d'aujourd'hui, entouré d'écrans, n'a jamais autant lu !

Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture

Où l'on découvre que les pratiques de lecture ont connu bien des mutations. « Je crois que nous sommes, dans l'âme, des animaux lecteurs et que l'art de lire, au sens le plus large, définit notre espèce », écrit Alberto Manguel, dans son Nouvel Eloge de la folie (éd. Actes Sud). La belle affirmation de l'écrivain argentin ne constitue-t-elle pas pourtant une profession de foi obsolète ? L'être humain ne serait-il pas aujourd'hui en train de muer, de muter, de s'extraire de sa peau d'« animal lecteur » pour en revêtir une nouvelle, incertaine encore ? Le Figaro Litteraire Les Francais et les nouvelles pratiques de la lecture. Découverte de la lecture numérique enrichie. [KILKE] #2 - La lecture numérique. L’illectronisme, nouvelle grande cause nationale? Selon une étude de l'Insee parue en décembre dernier, la France compte 2,5 millions de personnes illettrées. 7% des adultes de 18 à 65 ans ayant été scolarisés en France, mais ayant perdu les acquis de base, souffrent de ce handicap.

L’illectronisme, nouvelle grande cause nationale?

C’est pourquoi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a officiellement érigé l’illettrisme grande cause nationale 2013 le 1er mars dernier. Or, outre la lecture, l’écriture ou le calcul, une autre compétence clé —selon les termes de l’Union Européenne— est apparue il y a quelques années: la maîtrise des technologies de l'information et de la communication. Si ceux qui lisent ces lignes ne sont, à priori, pas concernés, une partie non négligeable de la population souffre de ce que l’on appelle «l’illectronisme».

La première occurrence du terme serait à attribuer à Lionel Jospin lors d’un discours à Hourtin, en Aquitaine, le 26 août 1999: