background preloader

Contrats de travail

Facebook Twitter

Statut cadre : ses avantages, ses inconvénients. Régime de retraite, cotisations, heures sup et RTT, préavis et indemnités de départ...

Statut cadre : ses avantages, ses inconvénients

Le passage au statut cadre implique un certain nombre de changements pour le salarié comme pour l'employeur. 17%. Ce chiffre correspond au pourcentage de cadres parmi la population active en France. Pourtant, il n'existe aucune définition officielle de cette catégorie socioprofessionnelle. Leur statut comprend pourtant de nombreuses particularités. Le calcul du temps de travail des cadres est l'une des spécificités les plus importantes de leur statut. Le statut cadre ou non cadre détermine le régime de retraite du salarié du secteur privé. Autre point important : période d'essai, préavis de licenciement ou encore préavis de démission diffèrent selon que l'on soit cadre ou non.

La représentation syndicale distingue également les cadres des autres catégories de salariés. Le travailleur détaché. Les travailleurs détachés - Un statut qui fait débat - BLOC 1 : Le contexte Le 20 juillet, la Commission européenne annonce vouloir réformer le statut de travailleur détaché.

Le travailleur détaché

Onze États membres sont opposés à une réforme. BLOC 2 : Définition (Sources : Le Monde, Service Public, Europe 1, Sénat, CLEISS, Les Échos) « Un travailleur est « détaché » s’il est employé dans un État de l’UE et que son employeur l’envoie travailler dans un autre État de l’UE. » La Minute du Commissaire européen : Le statut de travailleur détaché est réglementé au niveau européen par une directive de 1996, qui est centrée sur le secteur du bâtiment et des travaux publics. Cotisations sociales Les cotisations sociales payées par l’employeur pour un travailleur détaché sont celles de son pays d’origine. Salaire et conditions de travail Le salaire et les conditions de travail du travailleur détaché suivent les règles du pays d’accueil (ex : rémunération minimum, durée du travail, formation).

Durée du travail : vers de nouveaux assouplissements, Contrat de travail. Pour rendre plus concret son projet de réforme, qui n'est à ce stade qu'un document d'orientation, Matignon a donné mercredi quelques exemples de dérogations à la loi qui pourraient être négociées en entreprise, notamment dans le domaine de la durée du travail.

Durée du travail : vers de nouveaux assouplissements, Contrat de travail

Travailler au-delà de 48 heures par semaine Un employeur qui veut faire travailler ponctuellement ses salariés au-delà de la durée maximale de 48 heures hebdomadaires (60 heures par semaine pendant trois semaines par exemple) doit actuellement en demander l'autorisation à l'inspection du travail. Avec la réforme, il pourrait le proposer directement à ses salariés en passant par un accord majoritaire avec les syndicats. Il faudrait toutefois continuer à respecter les 11 heures consécutives de repos quotidien et « les durées hebdomadaires prévues par les directives européennes », précise Matignon. Choisir le taux de majoration de ses heures supplémentaires Assouplir la récupération des heures perdues M. Contrat de travail : les points à vérifier et négocier : Contrat de travail : tout ce qu'il faut vérifier et négocier. Emploi - Contrats : conseils pratiques et modèles de lettres. Avec L'Encyclo pratique. Rédiger le Contrat de Travail à Durée Indéterminée à temps plein : modèles & conseils.

Voici les éléments dont vous avez besoin pour rédiger votre contrat.

Rédiger le Contrat de Travail à Durée Indéterminée à temps plein : modèles & conseils

Soyez vigilant dans sa rédaction : ce document fixe les modalités d’exécution de la prestation de travail et peut servir de preuve dans le cas d’un éventuel litige vous opposant à votre salarié. Conclure un CDI à temps plein, pourquoi faire ? Le contrat de travail à durée indéterminée et à temps plein (c’est-à-dire conclu pour une durée de 35 heures par semaine) est la forme normale de toute relation de travail. En effet, les autres types de contrats, comme le CDD, ou le CDI à temps partiel constituent des exceptions, qui ne peuvent être conclu que dans des cas bien déterminés par la loi et à certaines conditions. Par conséquent, si vous voulez pourvoir à un emploi permanent au sein de votre entreprise à temps complet, vous devez conclure avec le nouvel embauché un CDI à temps plein. Conclure un CDI à temps plein, comment ? Les clauses essentielles Les mentions essentielles à faire figurer dans un CDI temps complet sont :