background preloader

FAD

Facebook Twitter

Blog de t@d: Thèse de Clément Dussarps sur la dimension socio-affective et l'abandon en FOAD. Clément Dussarps a soutenu sa thèse le 27 novembre dernier (à paraître).

Blog de t@d: Thèse de Clément Dussarps sur la dimension socio-affective et l'abandon en FOAD

Il a cherché à répondre, et y parvient dans de larges mesures, à la question suivante : Quels sont les facteurs socio-affectifs expliquant l'abandon, ou inversement la persévrance ? Il propose une typologie d'apprenants tirée de l'étude des données recueillies : Les "intégrés" qui attendent des relations de qualité et avec une fréquence régulière avec les enseignants et leurs pairs (25% de l'échantillon étudié)Les "exclusifs avec les enseignants" qui souhaitent de telles relations avec les enseignants et peu, voire jamais, avec leurs pairs. (52% de l'échantillon étudié)Les "exclusifs avec leurs pairs" qui se tournent vers leurs pairs et très peu vers les enseignants. (2% de l'échantillon étudié)Les "isolés" qui échangent peu avec les enseignants et leurs pairs. (21% de l'échantillon étudié).

Le silence des apprenants (dans une formation en ligne) Alors que le silence dans une salle de classe est vénéré par certains (preuve de l’expertise et de la maîtrise du groupe par l’enseignant), inlassablement recherché par d’autres dans une classe remuante de collège, exigé dans un amphithéâtre bondé.

Le silence des apprenants (dans une formation en ligne)

On peut également s’en méfier comme étant le signe d’un ennui et d’un désintérêt profond d’une audience qui rêvasse, ou pire, pianote au rythme des envolés d’un enseignant qui ne parle plus que pour lui-même. Le silence peut aussi être ouvertement évité, privilégiant ainsi l’échange, le débat et le dialogue au sein d’activités d’apprentissages qui nécessitent un désordre mesuré et contrôlé. Comme d’habitude, dans le cadre d’une formation en ligne, tout s’intensifie et se complexifie. Le silence si longtemps côtoyé entre 4 murs devient plus opaque et nécessite une attention toute particulière. C’est la réflexion qu’a récemment mené Bernard Bull sur son blog et qui inspire ces quelques lignes. Bringing Sexy Back to Your Compliance eLearning Courses. I was at LinkedIn when I came across this post by Paul W., Managing Director at Wright Solutions: “People hate compliance training, they don’t remember it and they don’t take it seriously!”

Bringing Sexy Back to Your Compliance eLearning Courses

What do you think? I have to agree with Paul! Is this the students' fault? No! It's our fault! eLearning professionals know this, but why is that we keep immersing learners in hours of regulatory torpor? How to Catapult Your eLearning Course from Boring to Awesome. Guest post by Sean Stoker.

How to Catapult Your eLearning Course from Boring to Awesome

Strategies for Creating Simulations in e-Learning: Helping Learners to Apply More. Simulations – a powerful learning tool – have been used in e-learning for many years.

Strategies for Creating Simulations in e-Learning: Helping Learners to Apply More

Essentially, simulations are imitations of the real world – creating a virtual environment with the same characteristics and challenges as the real world. This virtual world is where the learner gets a chance to learn new skills, and practice and perfect them as well. For corporate training, simulations are one of the most effective ways of imparting knowledge in a virtual environment.

Simulations also help learners to apply pre-existing knowledge in a stress-free, virtual world, which allows them to learn from their mistakes as well as their successes. Scénarisation de modules e-learning. Apprentissages en profondeur et rencontres sociales dans un cours à distance. 1Pour permettre aux étudiants de faire de bons apprentissages, les professeurs mettent en place des stratégies innovantes, entre autres, l’apprentissage par problème, les simulations de cas, les travaux d’équipe, les visites sur le terrain.

Apprentissages en profondeur et rencontres sociales dans un cours à distance

Ces stratégies, fort intéressantes, présentent l’avantage de plonger l’étudiant dans des situations pratiques, de stimuler son adaptabilité, de le surprendre et de le familiariser à son futur contexte professionnel. Toutefois, le professeur qui donne ses cours à distance doit doubler d’imagination pour motiver ses étudiants à faire des apprentissages en profondeur, c’est-à-dire pour qu’ils comprennent les concepts abordés et établissent des liens entre ces concepts. Le problème se pose de manière particulièrement aiguë dans les cours de comptabilité où les étudiants ont du mal à bien comprendre ces notions relativement abstraites et se posent tout naturellement beaucoup de questions. 6.1. Figure 1 6.2. Education en ligne : Où en est la France en 2014 [Infographie] Formation à distance : 4 idées reçues. De nombreuses idées reçues circulent sur la formation à distance.

Formation à distance : 4 idées reçues

Démêlons le vrai du faux ! 1. Les diplômes sont plus faciles à obtenir et ne sont pas reconnus. Pas forcément car si la formation est flexible, le contenu est le même qu’en présentiel. De plus, les examens finaux sont très souvent des examens officiels. 2. 3. 4. Lire l’article complet. Les nouvelles règles d'encadrement des formations ouvertes et à distance. Comprendre Tin Can API : ce que cela change pour le e-learning - Le blog d'e-teach.

Qu’est-ce que Tin Can API ?

Comprendre Tin Can API : ce que cela change pour le e-learning - Le blog d'e-teach

Tin Can API (ou Experience API, ou encore xAPI, selon que l’on utilise le nom donné par ses auteurs ou par leur mandant) est une norme récemment finalisée qui s’inscrit dans un dispositif destiné à remplacer SCORM. Comme sa prédécesseure, Tin Can API sert à suivre des activités de formation et à les transmettre à une plateforme de gestion de formation. Pourquoi remplacer SCORM par Tin Can API ? Tin Can est né de la volonté d’ADL, déjà à l’origine de SCORM, de proposer une norme plus souple et adaptée à la multiplicité des “unités de formation” (comme SCORM 2.0 avait essayé de le faire auparavant). A l’inverse de SCORM qui nécessite une plateforme LMS centralisant l’ensemble des contenus de formations, Tin Can étend la notion d’apprentissage à n’importe quel contenu, où qu’il se trouve et quelque soit sa nature : une vidéo sur youtube, un entretien avec un collègue, la réalisation d’une tâche ou encore la lecture d’un article de blog comme celui-ci.