background preloader

Boues rouges dans le Parc national des Calanques

Facebook Twitter

Non propice à la vie (toxique même) mais si propice à Altéo.

La République en Marche à reculons sur les boues rouges - Nation Océan. Cyril Gombert, référent transition écologique Méditerranée de la République en Marche !

La République en Marche à reculons sur les boues rouges - Nation Océan

Et vice président du Parc National des Calanques a déclaré dans la Provence du 6/6/17 : « En Marche ! S’est résolument engagé pour la transition écologique, vers le développement durable, mais il n’existe pas de baguette magique » « Si l’on ferme Alteo, la production se délocalisera dans un pays émergent, sans contrainte environnementale. Est ce éthique? » Pour rappel Cyril Gombert nous ressert cet argument usé par lui et tant d’autres tels que Didier Réault président du Parc National des Calanques, François Michel Lambert député de la 10° circonscription des Bouches du Rhône et président de l’institut de l’économie circulaire, Roger Meï maire de Gardanne etc… Ce qui n’est pas éthique ce sont ces raccourcis qui présentent cette pollution comme une fatalité au lieu de mettre en place un projet de transition écologique pragmatique pour l’usine de Gardanne qui serait exemplaire.

Les rejets en mer d'Alteo sur le bureau de Nicolas Hulot. Madame Le Pen les opposants aux boues rouges ne sont pas sensibles à votre démagogie. Mise à jour sur la pétition 30 avr. 2017 — Madame Le Penles opposants aux boues rouges ne sont pas sensibles à votre démagogie et à cette politique spectacle que vous affectionnez tant.

Madame Le Pen les opposants aux boues rouges ne sont pas sensibles à votre démagogie

Le FN ne sera jamais une solution contre les pollutions et encore moins pour protéger la santé et l'emploi de nos concitoyens. Exonération d’impôt pour la production d'alumine. - Nation Océan. La commission européenne a ordonné à la France, l’Italie et l’Irlande de récupérer les exonérations données aux industriels de l’alumine sur les huiles minérales.

Exonération d’impôt pour la production d'alumine. - Nation Océan

C’est chose faite en Irlande et en Italie mais toujours pas en France. Risque sanitaire pour les riverains de Mangegarri à Bouc Bel Air lié aux boues rouges d’Alteo - Nation Océan. Le Dr Roger Genet, directeur général de l’ANSES conclu dans une note du 4 janvier 2017 qu’il peut exister un risque sanitaire pour les riverains du site de stockage de Mangegarri à Bouc Bel Air lié à l’impact des émissions de poussières de boues rouges d’Alteo.

Risque sanitaire pour les riverains de Mangegarri à Bouc Bel Air lié aux boues rouges d’Alteo - Nation Océan

Ci dessous les conclusions détaillées de la note d’appui scientifique et technique de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail) du 4 janvier 2017 portant sur l’impact des émissions de poussières de boues rouges d’Alteo, issues du stockage de Mangegarri à Bouc Bel Air. « En premier lieu, l’Anses souligne que la géologie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est très variée. Localement, la commune de Bouc Bel Air se situe au sein du bassin de lignite de Provence qui s’étend sur 70 km entre Saint-Maximin et l’étang de Berre et qui a été exploité dès le milieu du XVème siècle et jusqu’en 2003.

Le directeur général Dr Roger Genet. Boues rouges de Gardanne : la Commission européenne veut des réponses. Bruxelles demande aux autorités françaises les motivations de l’autorisation du rejet en mer de déchets dont la toxicité dépasse les plafonds légaux.

Boues rouges de Gardanne : la Commission européenne veut des réponses

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martine Valo Dans le feuilleton des boues rouges de Gardanne (Bouches-du-Rhône), un nouvel acteur entre en scène : la Commission européenne, dont la direction générale de l’environnement a envoyé par écrit, mardi 24 janvier, une volée de questions au gouvernement français. Celui-ci a dix semaines pour répondre à ce document, dont Le Monde a eu connaissance, et qui marque le début d’une procédure de pré-contentieux dans cette affaire de rejets industriels en mer.

Le 17 mars 2016 déjà, les services de la Commission avaient tenu une réunion avec les autorités françaises et s’étaient enquis d’un éventuel plan de gestion et de prévention des pollutions émanant de l’usine de Gardanne. Faute de réponse, Bruxelles passe à une phase plus investigatrice. Bras... Jean-Laurent Félizia : NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL. A l’occasion du vote de la proposition de loi sur l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique, le Sénat vient d’adopter des amendements ouvrant des brèches dans la Loi Littoral : possibilité d’installer des activités nouvelles dans les zones proches du rivage, autorisation d’extension de l’urbanisation en dehors des bourgs et villages existants, constructibilité des dents creuses… autant de dispositions qui permettront de développer et de densifier l’urbanisation de nos côtes !

Jean-Laurent Félizia : NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL

La Loi Littoral, adoptée à l’unanimité du Parlementle 3 janvier 1986 et approuvée par 90% des français(es),ne doit pas être touchée ! L’Assemblée Nationale doit examiner prochainementle texte en deuxième lecture. Mobilisons-nous pour empêcher toute modificationqui porterait atteinte à la Loi Littoral ! Jean-Laurent Félizia, Conseiller Municipal du Lavandou (Var) Premiers signataires : Yann Arthus-Bertrand, Photographe-ReporterIsabelle Autissier,Ecrivain, Navigatrice, Présidente du WWF France. Zone rouge. Zone Rouge en ligne. Mise à jour sur la pétition 30 oct. 2016 — Pour ceux qui n’ont pas pu voir ZONE ROUGE sur France 3 ou Public Sénat vous pouvez le voir en rediffusion ici : Bon visionnage !

Zone Rouge en ligne

ZONE ROUGE un film de Laetitia Moreau et Olivier Dubuquoy #bouesrouges #ZoneRouge L’usine d’alumine de Gardanne fait couler beaucoup d’encre, divise le gouvernement, oppose les écologistes à ses salariés, les pêcheurs aux miniers, les habitants aux experts en toxicologie. Mais cela ne date pas d’hier ! Effluents de boues rouges en mer - Nation Océan. Manuel Valls refuse le dialogue. Sans titre. Alteo pris en flagrant délit - Libérons. Question n°78232. Boues rouges : la C.A.D.A. donne raison aux opposants contre le 1° Ministre. - Nation Océan. La Commission d’Accès aux Documents Administratifs (C.A.D.A.) vient de rendre une décision favorable aux opposants aux rejets en mer de l’Usine Altéo Gardanne.Saisie du refus du 1er Ministre de leur communiquer des documents détenus dans le cadre de l’instruction de la demande d’une nouvelle dérogation de rejets toxiques, la C.A.D.A. a donné un avis favorable à la communication de la totalité des éléments demandés.

Boues rouges : la C.A.D.A. donne raison aux opposants contre le 1° Ministre. - Nation Océan

Elle estime en effet dans son avis du 31 mars 2016 que les demandeurs ont droit à l’accès et à la communication intégrale des documents détenus par l’administration sans même qu’aient à être occultées d’éventuelles mentions couvertes par le secret industriel et commercial.C’est une décision sans précédent qui conforte le droit à l’information en matière d’environnement. Boues rouges, le scandale continue - Nation Océan.

C’est définitivement un blanc-seing, un beau permis de polluer à durée indéterminée que le gouvernement a accordé à Altéo, le gestionnaire de l’usine d’alumine de Gardanne.

Boues rouges, le scandale continue - Nation Océan

La pêche de Gérard Carrodano du 29 mars 2016 (raies et boues rouges) Fin décembre dernier, le Préfet des Bouches-du-Rhône, a autorisé l’industriel à poursuivre ses rejets en mer, au mépris des normes sanitaires et environnementales. La zone où sont déversées les boues rouges et aujourd’hui les effluents liquides toxiques a été un écosystème nourricier pour la Méditerranée. Elle est aujourd’hui stérilisée par la toxicité des rejets, chargés en métaux lourds. Pêcheurs, restaurateurs, chercheurs, restaurateurs ou riverains, nous vivons tous de la mer. Rupture de canalisation à l'usine Alteo de Gardanne, dépôts de soude et bauxite sur 35 hectares - France 3 Provence-Alpes. Boues rouges et colère noire  Dans ce dossier, Ségolène Royal dit avoir été saisie d'un recours hiérarchique -aux motifs qu'un article du Canard enchaîné du 6 janvier 2016 affirmait que "le Premier Ministre avait demandé aux représentants de l'Etat au CSPRT [1] de donner un avis favorable au projet d'arrêté préparé par les services du Préfet des Bouches du Rhône" suite aux conclusions de l'enquête publique organisée du 17 août au 25 septembre 2015; ce qui a fait dire publiquement à un eurodéputé que l'intervention du Premier Ministre aurait été "illégale".

Boues rouges et colère noire 

Depuis 1966, les résidus de l'usine d'ALTEO qui se déversent dans les Calanques à Port Miou (commune de Cassis) le font au moyen d'une canalisation de 54,6 kilomètres qui va d'ailleurs gêner, dans sa partie aérienne, le projet du futur tramway du pays d'Aubagne. Également sur Le HuffPost: Permis de polluer dans les Calanques  La Méditerranée étouffe. Le berceau de notre civilisation accueille sur ses berges 150 millions d'habitants et bon nombre d'industries polluantes. Exploitation d'hydrocarbures, extraction de minerais dans les fonds sous-marins, surpêche, tourisme de masse ou industries lourdes : n'en jetez plus, la mer déborde ! Interdire les rejets toxiques dans le Parc National des Calanques. Depuis 50 ans, l'usine de production d'alumine de Gardanne, près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), bénéficie d'un droit de rejeter en mer ses résidus toxiques.

Plus de 30 millions de tonnes de boues rouges toxiques ont été ainsi déversées dans les fonds marins. Plusieurs associations de défense de l'environnement et de riverains dénoncent la toxicité et la radioactivité de ces boues rouges. Pour Ségolène Royal, "il aurait fallu avoir le courage d'imposer à l'entreprise une mutation du site et une dépollution". "L'entreprise a obtenu une dérogation pour continuer à polluer", a-t-elle ajouté, espérant "qu'il y aura des recours pour que toute la clarté soit faite".

"Les dernières enquêtes de l'Anses (Agence française de sécurité alimentaire et sanitaire) ont démontré qu'à l'endroit des rejets, il y avait une contamination beaucoup plus forte, notamment au mercure", une pollution "dangereuse pour la santé", a-t-elle noté.